Département des Monnaies, Médailles et Antiques de la Bibliothèque nationale de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cabinet des médailles (BNF))
Aller à : navigation, rechercher

48° 52′ 04″ N 2° 20′ 18″ E / 48.8678, 2.3384

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabinet des médailles.

Le département des Monnaies, Médailles et Antiques conserve, communique et met en valeur les collections de numismatique et d'antiquités de la Bibliothèque nationale de France. Héritier du cabinet des médailles des rois de France, il est le plus ancien musée français. Il est situé sur le site traditionnel de la BnF (58 rue de Richelieu / 5 rue Vivienne), dans le IIe arrondissement de Paris.

Il est également connu sous les noms traditionnels de Cabinet des médailles et de Cabinet de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le département des Monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France abrite les collections de bijoux, de pierres gravées (intailles et camées), de sculptures et céramiques antiques, et de « médailles » (nom donné, jusqu'au XIXe siècle, aux monnaies antiques) rassemblées par les rois de France depuis le Moyen Âge. Elles sont alors constituées pour le plaisir, mais aussi comme réserve métallique de sécurité. Au sortir des guerres de religion, Charles IX (règne de 1560 à 1574) crée l'office de « garde particulier des médailles et antiques du roi » pour protéger le patrimoine de la Couronne.

Il prend son véritable essor sous Louis XIV : héritier du cabinet de curiosités de son oncle, Gaston d'Orléans, il enrichit ses collections de nombreuses acquisitions, dont le trésor de Childéric Ier, donné par l'empereur Léopold Ier en 1665. Du Louvre, le roi fait transférer le Cabinet rue Vivienne, au sein de la Bibliothèque du roi, en 1666, puis au château de Versailles en 1684[1]. En 1720, le Cabinet revient à Paris, dans l'ancien salon de la marquise de Lambert loué dans l'ancien hôtel de Nevers[2], actuel site Richelieu de la bibliothèque nationale, côté rue de Richelieu. Robert de Cotte l'aménage de 1720 à 1740 : le musée conserve encore aujourd'hui les médailliers de l'époque et les peintures de Boucher, Natoire et Van Loo.

Le musée acquiert une renommée croissante, s'attirant de nombreux dons et legs : ainsi des antiques du comte de Caylus au XVIIIe siècle ou, en 1862, de ceux du duc de Luynes. En 1776, l'abbé Barthélemy lui adjoint par achat la collection de 32 500 monnaies grecques antiques de Joseph Pellerin. Partie intégrante de la Bibliothèque impériale, puis de la Bibliothèque nationale, le Cabinet continue à accroître ses fonds. En 1917, il est installé dans ses locaux actuels, au premier étage du bâtiment de la bibliothèque nationale donnant cette fois côté rue Vivienne.

Collections[modifier | modifier le code]

Le Grand Camée de France, camée en sardonyx à cinq couches, Rome, vers 23 ap. J.-C..

Le Cabinet des médailles abrite 520 000  monnaies et médailles. Les monnaies, majoritaires, sont réparties en plusieurs collections :

  • monnaies issues du sol français, de la Gaule à nos jours (60 000 exemplaires) ;
  • monnaies grecques et romaines (225 000 exemplaires) ;
  • monnaies orientales, du Proche à l'Extrême-Orient (55 000 exemplaires) ;
  • autres monnaies étrangères (45 000 exemplaires).

S'y ajoutent d'autres objets numismatiques : médailles (93 000 exemplaires) et jetons (20 000 exemplaires), de la Renaissance à nos jours.

Le département des Monnaies, médailles et antiques renferme également 35 000 objets non monétaires, dont :

Enfin, le département abrite un important fonds documentaire relatif à ses collections composé de 80 000 ouvrages. Centre de documentation et de recherche, il publie la série des Trésors monétaires (22 volumes, de 1979 à 2006). Il est également le siège de la Société française de numismatique.

Pour un aperçu des collections en images, suivre ce lien.

Liste des directeurs du département des Monnaies, médailles et antiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Bibliothèque nationale de France : mémoire de l'avenir, p. 21.
  2. La Bibliothèque nationale de France : mémoire de l'avenir, p. 29.
  3. http://www.nationetrepublique.fr/IMG/jpg/Romanos_et_Eudoxie.jpg

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cristina Rodriguez, Dans les coulisses du Cabinet des Médailles, une longue série d'articles illustrés de dizaines de photos et dédiée aux différentes collections du Cabinet dans la revue Numismatique et Change

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]