Cabinet Scheidemann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cabinet Scheidemann
Régime République de Weimar
président de la Reich Friedrich Ebert
Chancelier Philipp Scheidemann
Début 13 février 1919
Fin 20 juin 1919
Durée 127 jours
Coalition Coalition de Weimar (SPD, DDP, Zentrum)
Assemblée nationale constituante allemande
330 / 423
Chronologie
Gouvernement précédent gouvernement de Maximilien von Baden
Gouvernement suivant gouvernement Bauer


Le cabinet Scheidemann.

Le cabinet Scheidemann, du nom du ministre-président (plus tard chancelier) allemand Philipp Scheidemann, est en fonction de 13 février 1919 au 20 juin 1919.

Scheidemann démissionna en raison de son refus de signer le traité de Versailles[1] : « Quelle main ne se dessècherait-elle pas qui se mettrait et nous mettrait ces chaînes[2] ? » (Scheidemann)

Composition du cabinet[modifier | modifier le code]

Répartition politique[modifier | modifier le code]

Parti Nom
SPD Philipp Scheidemann[3], Landsberg, Bauer, David, Noske, Robert Schmidt, Wissel
Zentrum Erzberger, Giesberts, Bell, Mayer-Kaufbeuren
DDP Preuß, Schiffer, Gothein, Dernburg (depuis le 19 avril 1919)
Sans parti von Brockdorff-Rantzau

Principaux portefeuilles[modifier | modifier le code]

Composition du cabinet Scheidemann du 13 février 1919
Compétence Titulaire Affiliation politique
Chancelier du Reich Philipp Scheidemann SPD[4]
Vice-chancelier Eugen Schiffer
Bernhard Dernburg[5]
DDP
DDP
Ministre des Affaires étrangères Ulrich von Brockdorff-Rantzau -
Ministre de l'Intérieur Hugo Preuß DDP
Ministre de la Défense Gustav Noske SPD
Ministre de l'Économie Rudolf Wissel SPD
Ministre des Finances Eugen Schiffer
Bernhard Dernburg[6]
DDP
DDP
Ministre au Ravitaillement Robert Schmidt SPD
Ministre du Travail Gustav Bauer SPD
Ministre de la Justice Otto Landsberg SPD
Ministre des Transports et des Colonies Johannes Bell Zentrum
Ministre sans portefeuille Eduard David
Georg Gothein
Matthias Erzberger
SPD
DDP

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hörst Möller, La République de Weimar, p. 156, Tallandier, Paris, 2005.
  2. Ibidem.
  3. (de) Hans Mommsen, Aufstieg und Untergang der Republik von Weimar : 1918-1933, Ullstein, p. 645.
  4. Hörst Möller, La République de Weimar, p. 338, Tallandier, Paris, 2005.
  5. après le 30 avril 1919.
  6. à partir du 1er avril 1919.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]