Cab over

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le cab over, également appelé COE (pour cab over engine) ou cabine avancée est le style de carrosserie des camions et des fourgonnettes ayant le moteur positionné sous la cabine, elle-même disposée sur l'essieu avant. Par extension le terme "cab over" désigne également le véhicule lui-même.

Position du moteur par rapport aux différents types de carrosseries. On a ainsi la carrosserie conventionnelle en haut et le COE en bas.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société Sternberg, basée dans le Wisconsin produit des cab overs dès 1907. Cependant, en 1914, seuls les véhicules de sept tonnes sont des COE. Ce type de carrosserie est réintroduit en 1933 sur leur modèle "Camel Back" où la cabine pouvait être inclinée pour accéder au moteur[1].

L'introduction du COE moderne est attribuée au designer industriel Viktor Schreckengost (en) qui conçoit, avec l'ingénieur Ray Spiller, un cab over pour la White Motor en 1932.

À l'époque, la loi limite la longueur du camion à 12,8 mètres sur autoroute. Choisir de placer la cabine sur le moteur permet de diminuer la longueur du tracteur et donc d'augmenter la capacité de chargement. Ainsi, Schreckengost brevette sa création en 1934.

White-Freightliner introduit la cabine basculante pour la première fois en 1958 : toute la cabine peut alors s'incliner pour libérer l'accès au moteur[1].

Avantages[modifier | modifier le code]

Contrairement aux camions à carrosserie classique qui disposent d'un long capot horizontal et d'un moteur placé devant la cabine, les cab overs, avec leur moteur placé sous celle-ci, accusent un empattement inférieur. Cet empattement plus court permet un gain en longueur hors tout et ainsi l'utilisation de remorques plus longues pour les semi-remorques et l'augmentation de la taille de la zone de chargement pour les fourgonnettes.

L'empattement plus court des COE offre également une meilleure maniabilité du véhicule. De plus, comme ils sont plus légers que les camions à carrosserie classique, ils peuvent théoriquement transporter des charges plus lourdes.

Malgré le fait que les cabines de cab overs soient, en général, plus petites, elles peuvent néanmoins accueillir un lit simple ou superposé. Aussi, l'absence de capot offre une meilleure visibilité au conducteur et réduit considérablement les angles morts.

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Certains chauffeurs se plaignent qu'un cab over soit moins confortable qu'un camion classique car le siège conducteur est situé au-dessus de l'essieu avant, ce qui augmente, en cabine, les vibrations engendrées par la route. De plus, le moteur étant situé sous la cabine, cela la rend plus bruyante.

En raison d'un nez plat, les camions à cabine avancée ont un aérodynamisme inférieur aux camions à carrosserie conventionnelle. Cela entraîne une plus grande consommation de carburant et un maniement particulier lorsque les vitesses sur autoroute sont atteintes.

Bien que la cabine basculante donne un accès relativement libre au moteur, son inclinaison entraîne les objets non retenus et éventuellement le lit, à tomber sur le pare-brise[2].

Enfin, l'absence d'une zone de déformation à l'avant du véhicule le rend beaucoup plus dangereux en cas d'accident.

Popularité[modifier | modifier le code]

Un Isuzu NPR, cab over de petit tonnage.

Cette configuration camion est courante chez les constructeurs européens et japonais car les lois régissant la longueur globale du véhicule sont strictes et que ce type de carrosserie permet une remorque ou une zone de chargement plus importante.

Les semi-remorques européens et japonais sont habituellement des camions à cabine avancée.

Bien que populaire aux États-Unis chez les camionneurs et les entreprises de logistique dans les années 1970 en raison des lois sur la longueur des véhicules, en vigueur dans de nombreux états, les camions plus lourds présentent aujourd'hui d'autres styles de carrosserie.

Les COE restent cependant très populaire dans le segment des petits et moyens tonnages comme la série NPR d'Isuzu. La majorité des monospaces japonais comme le Suzuki Carry, le Toyota Hiace ou encore le Mitsubishi Delica utilisent aussi ce style de carrosserie. Le style des COE a également été utilisé pour le Volkswagen Combi[3] et pour des véhicules militaires tels que le Land Rover 101 Forward Control ou le véhicule tout-terrain Pinzgauer High Mobility.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stan Holtzman, American Semi Trucks, MBI Publishing Company,‎ 1995 (ISBN 0760300380), p. 82-85
  2. (en) Richards Award Winning Kenworth Cabover
  3. Cependant, le moteur de ce véhicule se trouvait à l'arrière.