Ca' Foscari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Façade sur le Grand Canal.
Façade sur la Calle Foscari.

Le Ca’ Foscari est un célèbre palais de style gothique situé à Venise dans le sestiere de Dorsoduro. Il occupe une position très particulière et stratégique : il se trouve sur la plus grande boucle du Grand Canal. Aujourd’hui c’est le siège de l'Université Ca' Foscari Venise.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Maison de deux Tours[modifier | modifier le code]

Sur cet emplacement il y avait auparavant un autre palais appelé "Maison de deux Tours", propriété de Bernardo Giustinian. En 1429 la Sérénissime République acheta le palais pour en faire la "maison de Gianfrancesco Gonzaga", seigneur de Mantoue et vice-capitaine de l’armée de la République de Venise. Toutefois Gianfrancesco Gonzaga n’a pas utilisé beaucoup le palais ; peut-être ne l’a-t-il jamais occupé ; ainsi le palais a-t-il été utilisé pour accueillir des hôtes illustres de la République, en particulier des rois et des diplomates.

En 1439, la" Maison de deux Tours" a été donnée à un autre capitaine, Francesco Sforza, comme récompense pour la reprise de Vérone et pour son rôle actif dans l’armée. En 1447, il trahit la République et le palais lui fut enlevé, vendu aux enchères et acheté par le Doge Francesco Foscari. La "Maison de deux Tours" fut démolie afin de construire un palais plus imposant et pour effacer le souvenir du traître Francesco Sforza.

Ca’ Foscari a été construite par le Doge Francesco Foscari en 1452 à son usage et celui de sa famille. Il n'y vécut seulement que sept jours avant de mourir. Après sa mort, le palais fut partagé entre ses héritiers et accueillit des personnages illustres comme le tsar Pierre le Grand ou Henri III de Valois.

Ca' Foscari[modifier | modifier le code]

Les travaux commandés par le Doge Francesco Foscari pour la démolition de la Maison de Deux Tours et la construction de l'Université Ca' Foscari Venise ont commencé en 1453 et le Doge a pu emménager dans sa nouvelle demeure seulement quelques jours avant sa mort, en 1457. Après sa mort, le palais a été utilisé à des fins diverses et différentes.

Ca'Foscari: vue du Grand Canal du deuxième étage.

Quelques dates de référence pour les événements et les usages particulier du palais :

  • 1513 : fête pour le mariage de Federico Foscari avec une fille de Giovanni Venier
  • 1516 : partage de la maison parmi les héritiers du Doge et utilisation comme lieu prestigieux pour accueillir les monarques européens ;
  • 1661 : les héritiers de la famille Foscari reviennent vivre dans le palais, en louant une partie au duc de Brunswick;
  • 1698 : le tsar Pierre Ier de Russie y est accueilli secrètement ;
  • 1790 : mort de Francesco Foscari, fils de Sebastiano Foscari ; il était le dernier membre de la famille à vivre dans le palais ;
  • 1811 : le palais est transformé en théâtre par des comédiens amateurs ;
  • 1835 : le palais est utilisé par les familles pauvres, des artistes et des commerçants ;
  • 1848 : le palais est utilisé comme caserne par l’armée de Daniele Manin ;
  • 1849 : pendant le bombardement autrichien à Venise, un certain nombre de familles pauvres (qui ont dû abandonner leurs foyers situés dans les zones les plus exposées aux balles) trouvent refuge à Ca’ Foscari. Sous la domination autrichienne, Ca’ Foscari est transformé en caserne comme de nombreux autres palais vénitiens ;
  • 1868 : le palais devient la siège de l’École Royale Supérieur de Commerce ;
  • 1942 : le palais Ca’ Giustinian dei Vescovi est acheté et avec l'Université Ca' Foscari Venise c’est le siège principal de l’Université Ca’ Foscari de Venise.

Architecture[modifier | modifier le code]

Ca’ Foscari est un exemple typique de demeure de la noblesse vénitienne et des commerçants. Le rez-de-chaussée a été utilisé comme entrepôt, tandis que le premier et le deuxième étage, appelés étages nobles, comme habitations et lieux pour fêtes. Le Doge reconstruisit le palais en typique style gothique vénitien: il détruisit les deux tours, déménagea le palais plus proche du Canal, ajouta un deuxième étage noble et construisit une nouvelle entrée, le portail.

Le palais est l’un des bâtiments les plus imposants de Venise ; sa cour est la plus grande cour extérieure d’une maison privée, après celle du Palais de Doges. Autrefois l’entrée principale était celle du canal parce que le commerce était l’activité la plus importante de Venise et les routes principales étaient sur l’eau; en effet la façade qui donne sur l’eau est plus belle et plus décorée de celle sur la rue.

La construction du palais a une évidente fonction de célébration comme on peut voir dans la façade, qui rappelle clairement les moments plus prestigieux de la carrière politique du Doge. Le meneau du deuxième étage noble est surmonté par une grande frise à l’intérieur de laquelle sont représentés un lion et un heaume, qui évoquent le rôle du Doge, le capitaine de la République. De chaque côté du heaume il y a deux puttos qui soutiennent un bouclier, symbole de la famille Foscari. Le haut de chaque colonne est décoré par des quadrilobes, typique du style gothique et les chapiteaux sont ornés par des feuillages, des animaux et des visages.

La façade est caractérisée par une séquence rythmique d’arcs et des fenêtres sculptées et des ogives, style imité dans toute la ville.

L’architecte du palais est le sculpteur Bartolomeo Bon, qui a aussi construit la Porte des Papiers du Palais des Doges avec son père Giovanni. La famille Bon était la famille des sculpteurs la plus célèbre de Venise. Ils sont aussi les auteurs du prestigieux palais gothique Ca’ d’Or.

Le portail[modifier | modifier le code]

Le portail est aujourd’hui l’entrée principale de Université Ca' Foscari Venise. Il a été restauré en 2008 par un groupe d’étudiants de l’Université de Venise, coordonné par le professeur Guido Biscontin. C’est en pierre d’Istrie, il a forme rectangulaire et il est surmonté par une lunette. À l'intérieur de la lunette se trouve le blason de la famille Foscari, composé par un bouclier soutenu par trois puttos. Dans le haut du blason est représenté le lion de saint Marc avec un livre ouvert. Depuis 1797 un décret napoléonien abolit les blasons des familles nobles, donc une partie des blasons exposés dans les portails des maisons a été enlevée ou cachée avec un couche de chaux et c’est ce qu’il était au blason de Foscari. Avant la restauration, le portail présentait ces caractéristiques :

• il y avait des incrustations noires;

• les parties plus exposées ont été ruinées par le phénomène de l’érosion causé par l’eau de la pluie;

• il y avait des parties polychromes qui font supposer qu’autrefois le portail présentait des fresques.

Grâce aux échantillons retirés, l’hypothèse d’une polychromie a été confirmée (sur le corps des anges, sur le bouclier et sur la décoration qui entoure la lunette et le port) et la présence des parties d’or a été constatée sur les ailes des anges, le fond de la lunette et le lion. Interventions de restauration:

• nettoyage des incrustations noires avec des compresses de diverses substances;

• enlèvement des graffitis sur le portail et application d’une substance anti-rayures (c’est une pellicule qui si elle devient sale encore, peut être enlevée avec de la vapeur d’eau).

L’interprétation iconographique quant à la signification du couronnement des deux puttos par le tiers reste encore problématique.

Le porche[modifier | modifier le code]

Le porche a été restauré par l’architecte Carlo Scarpa en 1936. De l’architecte sont aussi:

  • l’entrée du palais qui rappelle la fenêtre de l’Aula Baratto du deuxième étage ;
  • les bancs en bois décorés avec la forme « t », typique du style de Scarpa ;
  • la main courante de l’escalier en pierre d’Istrie, datée 1870 ;
  • les lampes.

Vue sur le Grand Canal[modifier | modifier le code]

Ca’ Foscari est situé près de la plus grande boucle du Grand Canal, où en occasion de la Régate Historique une structure flottante appelée machina est placée et à partir de laquelle les autorités vénitiennes regardent la compétition. C’est aussi la ligne d’arrivée et le lieu de la remise des prix.

De la porte d’eau qui donne sur le canal et en particulier de la fenêtre du deuxième étage, il est possible de profiter d’une vue magnifique qui s’entend du Pont Rialto jusqu’à l’Académie des Beaux-Arts et qui inclut :

  • une lanterne du XIXe siècle ;
Ca' Foscari: 19th century lantern
  • Palazzo Grassi, palais construit par l’architecte vénitien Giorgio Massari; il abrite le musée homonyme et accueille importantes expositions temporaires;
  • Palazzo Balbi, palais réalisé en 1595 par l’architecte et sculpteur Alessandro Vittoria. Aujourd’hui c’est le siège de la Région;
  • L’Académie des Beaux Arts.

Ca’ Foscari a été souvent l’objet de nombreuses peintures mais aussi lieu privilégié pour peintre. On rappelle en particulier deux œuvres du peintre Canaletto, peintes depuis le deuxième étage du palais, où est situé l’Aula Baratto :

  • Il Canal Grande da Ca’ Balbi verso Rialto (1720-1723-Venezia, Ca' Rezzonico)
  • Regata sul Canal Grande (1732ca-Windsor, Royal Collection)

L'Aula Baratto[modifier | modifier le code]

Aula Baratto a été restauré en 1936 par l’architecte Carlo Scarpa. Elle est située au deuxième étage du palais et est dédiée à Mario Baratto, chercheur de littérature italienne (professeur de littérature italienne, spécialiste du théâtre, militant antifasciste, directeur du cours en langues, gendre de Silvio Trentin qui est décédé en 1984).

Les caractéristiques principales de l'Aula Baratto sont :

  • les deux peintures de Mario Sironi et Mario Deluigi, datés 1936 et 1937;
  • la vue magnifique et spectaculaire sur le Grand Canal qui s’étend du Pont Rialto jusqu’à l’Académie des Beaux Arts.

En 1979 un grand incendie a détruit une partie de la salle et par conséquent l’architecte Valeriano Pastor a restauré la salle et la Boiserie. Les chaises et les tables actuellement dans la salle ont été dessinées par Carlo Scarpa et réalisées seulement en 2004 à l’occasion de la restauration. Le plancher en chêne est daté du XIXe siècle ; il a été restauré en 2004 par un groupe d’anarchistes après l’incendie du 1979.

La restauration de Carlo Scarpa[modifier | modifier le code]

En 1936 Carlo Scarpa a restauré diverses parties de l’université, y compris l’amphithéâtre. En 1956 l’architecte est revenu à Ca’ Foscari pour transformer l’amphithéâtre en salle de cours et à cette occasion il a réalisé la boiserie.

La première restauration[modifier | modifier le code]

En 1936 l’architecte Carlo Scarpa a été appelé par Agostino Lanzillo – le président de l’université — pour restaurer diverses parties de l’université, dont l’amphithéâtre. Avant l’intervention de l’architecte, la salle était occupé par un musée.

Vue partielle de la salle de cours.

Le projet de l’architecte incluait :

  • la fermeture des meneaux, réalisée en bois et en verre ;
  • le plancher en bois ;
  • la corniche en marbre avec une inscription latine ;
  • les deux piédestaux en marbre.

La deuxième restauration[modifier | modifier le code]

Boiserie conçue par Carlo Scarpa

En 1956 le président Agostino Lanzillo a demandé à Carlo Scarpa de transformer l’amphithéâtre en salle de cours. L’architecte a donc enlevé l’amphithéâtre et réalisé la boiserie, en utilisant une partie du même bois employé pour l’amphithéâtre. La Boiserie fonctionne comme une connexion et aussi comme une séparation entre la salle et le couloir; les panneaux de la Boiserie sont utilisés pour cacher la salle et quand ils sont fermés ils rappellent l’ogive de la fenêtre gothique. L’image de la fenêtre gothique est réfléchie sur le verre de la Boiserie en produisant un effet particulier de la lumière.

La Boiserie est une caractéristique souvent utilisée par l’architecte dans ses œuvres (voir par exemple le palais Querini Stampalia).

Fresques[modifier | modifier le code]

Venezia, l’Italia e gli studi de Mario Sironi[modifier | modifier le code]

En 1936 Mario Sironi a été appelé par le président Agostino Lanzillo pour décorer l’amphithéâtre de l’École Supérieure de Commerce. Il a réalisé une peinture murale qui inclut une série de figures allégoriques :

  • un étudiant-athlète, symbole des groupes fascistes ;
  • l’allégorie de la Technique ;
  • l’allégorie de la Médecine ;
  • la ville de Venise assise sur le trône ;
  • le lion de Venise, symbole de la République ;
  • les coupoles de la basilique Saint-Marc ;
  • la patrie qui représente la victoire de l’Italie sur l’Éthiopie.

La Scuola de Mario Deluigi[modifier | modifier le code]

Mario Deluigi a décoré une chambre au premier étage du palais ; ensuite la peinture a été déplacée au deuxième étage dans l’Aula Mario Baratto. La peinture représente l’école de philosophes: au centre il y a le philosophe entouré par les étudiants. La peinture reflète le cubisme, mais elle viole une règle de base c’est-à-dire celle de deux dimensions : les panneaux placés dans le fond créent la troisième dimension.

La dernière restauration[modifier | modifier le code]

Ca' Foscari: soffitti decorati del 16°secolo

La dernière restauration de Université Ca' Foscari Venise et Ca’ Giustinian a eu lieu en 2004 par la firme Sacaim dans l’intention de répondre aux nouvelles exigences de sécurité et de fonctionnalité et de respecter l’ancienne structure du palais en même temps. La restauration a duré un an et demi (janvier 2004-été 2006).

Pendant les travaux de restauration, des documents de valeur historique et artistique ont été retrouvés, en particulier :

  • des pièces archéologiques dans la cour de Ca’ Foscari, datant du IXe siècle ;
  • le sol peint trouvé dans les chambres du deuxième étage ; il date de la moitié XVe siècle;
  • les plafonds décorés à l’or datant du XVIe siècle.

Acier, verre et résine ont été les matériaux utilisés pour la réalisation des nouvelles parties, c’est-à-dire des matériaux qui rendent visibles les traits antiques grâce à leur neutralité.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcello Brusegan, La grande guida dei monumenti di Venezia, Roma, Newton & Compton, 2005. ISBN 88-541-0475-2.
  • Maria Celotti, Un affresco nel cortile. La Madonna con il Bambino di Giovanni Schiavoni, in ‘’Ca’Foscari Rivista universitaria di cultura’’, dicembre 2009, n.3 anno XIIItogli
  • Mario Isnenghi, L’Ottocento e il Novecento, 2002 Istituto della enciclopedia italiana, Roma 2002
  • Giulio Lorenzetti, Venezia e il suo estuario, 1994 Lint Editoriale Associati
  • Maurizio Vittoria, Breve storia di Venezia, 1997 Newton & Compton Roma
  • Giuseppe Maria Pilo (a cura di), Ca’ Foscari. Storia e restauro del palazzo dell’Università di Venezia, 2009 Marsilio Venezia
  • Elsa e Wanda Eleodori, Il Canal Grande. Palazzi e Famiglie. Venezia, Corbo e Fiore, 2007. ISBN 88-7086-057-4.
  • Elena Gobbo, Indagine chimico-fisica della superficie lapidea del portale di Ca’ Foscari, tesi di laurea, Università Ca' Foscari Venezia, 2007
  • Elena Gobbo, Indagine chimico-fisica della superficie lapidea del portale di Ca’ Foscari, tesi di laurea, 2006/2007. corso di laurea in scienze e tecnologie chimiche per la conservazione d il restauro
  • Guida d'Italia – Venezia. 3a ed. Milano, Touring Editore, 2007. ISBN 978-88-365-4347-2.
  • Mario Isnenghi, L’Ottocento e il Novecento 2002 Istituto della enciclopedia italiana Roma 2002
  • Giulio Lorenzetti, Venezia e il suo estuario, 1994Lint Editoriale Associati
  • Giuseppe Maria Pilo (a cura di), Ca’ Foscari. Storia e restauro del palazzo dell’Università di Venezia 2009 Marsilio Venezia
  • Maurizio Vittoria, Breve storia di Venezia, 1997 Newton & Compton Roma