COMAC (jeunes du Parti du Travail de Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir COMAC.
COMAC
Présidente Aurélie Decoene
Vice-président Jouwe Vanhoutteghem
Fondation 2001
Siège Comac
Bd Maurice Lemonnier 171
1000 Bruxelles
Membres
Idéologie Marxisme-léninisme
Communisme
Couleur Rouge
Site officiel www.chengetheworld.be

COMAC, est le mouvement de jeunes du Parti du travail de Belgique. L'acronyme signifie communistes actifs. L'organisation est active dans 6 universités en Belgique, dans quelques écoles secondaires et quartiers populaires. COMAC regroupe des jeunes de Bruxelles, de Flandre et de Wallonie. On peut être membre de COMAC de 14 à 30 ans et il n'est pas nécessaire d'être membre du PTB, ni d'être communiste.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est issu de la fusion de deux mouvements : le Mouvement marxiste léniniste (MML) qui était actif sur les campus universitaires et de Rebelle, qui lui était actif parmi les jeunes du secondaire.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Comac ressemble des jeunes de 14 à 30 qui n'acceptent pas la société actuelle et qui veulent bouger pour changer les choses. Comac est un mouvement qui se réclame du socialisme international. Son programme compte dix points[1].

Comac rassemble tous les jeunes de 14 à 30 ans qui se reconnaissent dans au moins un des dix points suivants et veulent agir en ce sens :

  • Pour un enseignement gratuit, démocratique et de qualité
  • Pour des droits politiques et sociaux égaux pour tous – contre le racisme et les partis d’extrême droite
  • Pour la paix et la résistance à la guerre
  • Pour la protection et la défense d’un environnement sain et de qualité
  • Pour de bons moyens de communication et de bons transports publics gratuits
  • Pour des soins de santé et une aide judiciaire accessible à tous
  • Pour un travail stable et humain
  • Pour la défense des droits démocratiques
  • Pour une culture accessible, progressiste et internationaliste
  • Pour le socialisme

Activités nationales[modifier | modifier le code]

COMAC est actif dans les écoles secondaires, hautes-écoles et universités dans les trois régions de la Belgiques. Les activités sont souvent organisées en fonction de l'âge des membres. Les écoliers francophones et flamands se rencontrent à des camps organisés pendant les vacances de Pâques (Boost Week[2] ou Camp de Pâques[3]). À la fin de l'année scolaire, ils fêtent la réussite lors des weekends « Comac-les-Bains »[4]. Pour augmenter les chances de la réussite, COMAC organise des Boost Days[5] où les jeunes sont aidés gratuitement par des professeurs de mathématiques, sciences, langues, etc.

Les étudiants du supérieur assistent à des bloques collectives[6] qui sont organisés avant les sessions d'examens pendant les vacances de Noël ou Pâques dans des lieux calmes.

Les écoliers et étudiants peuvent se rencontrer pendant des weekends formations sur des thèmes précis. Une École Karl Marx[7] est organisée chaque année au mois de mars afin de rapprocher les jeunes de l'idéologie marxiste.

Il y aussi une rencontre des jeunes et adultes sympathisant du PTB à Manifiesta[8], une fête organisée par le parti, son journal Solidaire ainsi que la Médecine pour le Peuple chaque année le troisième weekend de septembre.

Structure[modifier | modifier le code]

COMAC est organisé dans une série de villes, d'écoles et de centres universitaires. Chaque groupe organise des activités propres (mobilisation pour manifestation, conférence, vente de pin's et de brownies, etc.) et mobilise pour les activités nationales (congrès national, défilés, voyages, etc.).

Aurélie Decoene est la présidente actuelle et Jouwe Vanhoutteghem le vice-président.

Référence[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]