CNEP-Banque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CNEP.

CNEP Banque

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de CNEP Banque

Création 1964
Siège social Drapeau d'Algérie Algérie
Site web www.cnepbanque.dz

La CNEP-Banque ou Caisse nationale d'épargne et de prévoyance-Banque est un établissement financier algérien spécialisé dans la collecte de l'épargne des ménages, le financement de l'habitat à travers ses crédits immobiliers aux particuliers et aux promoteurs privés et publics, et aussi le financement des entreprises intervenant en amont du secteur du bâtiment.

Présentation[modifier | modifier le code]

La CNEP-Banque avec un réseau de 209 agences d’exploitation et 14 directions régionales réparties à travers le territoire national, la CNEP-Banque est présente également au niveau du réseau postal en ce qui concerne l’épargne des ménages.

La transformation de la CNEP en banque a permis d’octroyer plus de crédits que ses seuls dépôts l’autorisaient comme au temps où elle était une Caisse. Elle peut désormais délivrer des chèques et ouvrir des comptes bancaires à vue à ses clients, des comptes courants aux entreprises et des comptes chèques aux particuliers et aux associations. En ayant accès au refinancement de la Banque d’Algérie, la CNEP-Banque peut régénérer sa trésorerie à travers le refinan¬cement des crédits qu’elle a consentis et développer ses capacités de financement. En matière de politique monétaire, le bilan de la CNEP-Banque est désormais intégré dans les statistiques monétaires de la Banque d’Algérie.

La CNEP est donc devenue une banque avec des pouvoirs comparables à toute autre banque régie par la loi algérienne sur la Monnaie et le Crédit. Les politiques proposées en matière de crédit, de collecte de ressources et de procédures y afférentes visent notamment à permettre à la banque de se conformer aux dispositions de la loi sur la Monnaie et le Crédit relatives aux règles prudentielles. Aujourd’hui, la CNEP-Banque se situe au tout premier rang des établissements finan¬ciers, tant par l’importance de sa clientèle que par le montant des ressources collec¬tées et des crédits accordés. D’ailleurs, depuis 1992, la CNEP intervient sur le marché monétaire afin d’assurer un placement à son excédent de liquidités.

Historique[modifier | modifier le code]

La Caisse Nationale d’Epargne et de Prévoyance a été créée le 10 août 1964 sur la base du réseau de la Caisse de Solidarité des Départements et des Communes d’Algérie (CSDCA) avec pour mission la mobilisation de la collecte de l’épargne. La première agence de la CNEP a officiellement ouvert ses portes le 1er mars 1967 à Tlemcen. Cependant, le livret d’épargne CNEP était déjà commercialisé depuis une année à travers le réseau P & T.

1964-1970[modifier | modifier le code]

collecte de l’épargne sur livret Durant la période 1964-1970, l’activité de la CNEP se limitait à la collecte de l’épargne sur livret, avec des prêts sociaux hypothécaires. Le réseau CNEP n’était constitué alors que de deux agences ouvertes au public en 1967 et de 575 points de collecte implantés dans le réseau P&T.

1971-1979[modifier | modifier le code]

Encouragement du financement de l’habitat Au mois d’avril 1971, une instruction a chargé la CNEP de financer les programmes de réalisation de logements en utilisant les fonds du Trésor public. Dès lors, l’épargne des ménages va connaître un essor prodigieux, à la fin de l’année 1975, au cours de laquelle furent vendus les premiers logements au profit de titulaires de livrets d’épargne. En 1979, 46 agences CNEP et bureaux de collecte étaient opérationnels.

Décennie 80[modifier | modifier le code]

La CNEP au service de la promotion immobilière De nouvelles tâches sont assignées à la CNEP. Il s’agit des crédits aux particuliers pour la construction de logements et le financement de l’habitat promotionnel au profit exclusif des épargnants. Au 31 décembre 1998, 11 590 logements ont été vendus dans le cadre de l’accession à la propriété. La CNEP entreprit une politique de diversification des crédits accordés, notamment en faveur des professions libérales, des travailleurs de la santé, des coopératives de service et des transporteurs. Le réseau CNEP s’agrandit, passant ainsi à 120 agences (47 agences wilaya et 73 agences secondaires).

1990[modifier | modifier le code]

Instauration de la loi sur la monnaie et le crédit La CNEP reste toujours le plus grand collecteur d’épargne en Algérie vu l’importance des montants des fonds d’épargne collectés. Sur les 135 agences et les 2652 bureaux de poste représentés au 31 décembre 1990, un total de 82 milliards de DA (dont 34 milliards de DA sur le compte épargne devises). Les prêts aux particuliers accordés à la même date représentaient 12 milliards de DA pour un total de 80 000 prêts.

Avril 1997[modifier | modifier le code]

La CNEP devient la CNEP-Banque Le 6 avril 1997, la CNEP change de statut en obtenant son agrément en tant que banque. Désormais, elle porte le nom de CNEP-Banque. Elle peut également effectuer toutes les opérations bancaires à l'exclusion des opérations de commerce extérieur.

31 mai 2005[modifier | modifier le code]

Financement des investissements dans l'immobilier L'Assemblée générale extraordinaire a décidé, le 31 mai 2005, de donner la possibilité à la CNEP-Banque de s'impliquer davantage dans le financement des infrastructures et activités liées à la construction notamment pour la réalisation de biens immobiliers à usage professionnel, administratif et industriel ainsi que les infrastructures hôtelières, de santé, sportives, éducatives et culturelles.

28 février 2007[modifier | modifier le code]

Repositionnement stratégique de la CNEP-Banque L'Assemblée générale ordinaire du 28 février 2007 relative au repositionnement stratégique de la banque décide d'autoriser au titre des crédits aux particuliers :

  • Les crédits hypothécaires prévus par les textes réglementaires en vigueur au sein de la banque
  • Les crédits à la consommation.

Il a été également décidé d'accorder les crédits à titre prioritaire et principal aux épargnants, et à titre accessoire, aux non épargnants. Concernant le financement de la promotion immobilière, sont autorisés l'acquisition de terrains destinés à la construction de logements et la réalisation de programmes d'habitat. Les programmes éligibles aux financements sont ceux destinés exclusivement aux épargnants

17 juillet 2008[modifier | modifier le code]

Repositionnement stratégique de la CNEP-Banque L'Assemblée générale ordinaire du 17 juillet 2008 relative au repositionnement stratégique de la banque décide que sont autorisés au titre des crédits aux particuliers : - Les crédits hypothécaires prévus par les textes réglementaires en vigueur au sein de la banque à l’exclusion des prêts pour l’achat, la construction, l’extension et l’aménagement des locaux à usage commercial ou professionnel.

Financement de la promotion immobilière 

Sont autorisés :

  • le financement des programmes immobiliers destinés à la vente ou à la location, y compris ceux intégrant des locaux à usage commercial ou professionnel
  • le financement de l’acquisition ou de l’aménagement de terrains destinés à la réalisation de logements.
Financement des entreprises 

Sont autorisés :

  • Le financement des opérations d’acquisition, d’extension et/ou de renforcement des moyens de réalisation (équipements) initiées par des entreprises de production de matériaux de construction ou des entreprises de réalisation intervenant dans le secteur du bâtiment.
  • Le financement de projets d’investissement dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, de la pétrochimie ou de l’aluminerie.


17 août 2011[modifier | modifier le code]

Repositionnement stratégique de la CNEP-Banque Le repositionnement stratégique a pour objet de définir le champ d’intervention de la CNEP-Banque en matière de financement. Crédits aux particuliers : est autorisé le financement de :

  • Les crédits immobiliers prévus par les textes réglementaires en vigueur au sein de la banque ou à mettre en place.
Financement de la promotion immobilière

Sont autorisés :

  • le financement de l’acquisition ou de l’aménagement de terrains destinés à la réalisation de programmes immobiliers.
  • le financement de la réalisation d’opérations de promotion immobilière
  • le financement de l’acquisition de biens immobiliers à achever ou à rénover.
Financement des entreprises

Sont autorisés :

  • Le financement des investissements de tous les secteurs d’activité économique y compris le fonds de roulement nécessaire au démarrage de l’activité
  • Les crédits par signature
  • Le leasing immobilier
  • Les services liés à l’habitat ( bureaux d’études, entreprises d’entretien d’immeubles…)

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]