CKUT-FM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 30′ 20.16″ N 73° 35′ 30.12″ O / 45.5056, -73.5917

CKUT-FM

alt=Description de l'image CKUT-FM.PNG.
Présentation
Pays Drapeau du Canada Canada
Siège social Montréal, Québec
Langue Anglais, français
Statut Communautaire de campus
Site Web http://ckut.ca
Historique
Création 1960
Diffusion
FM 90,3 MHz
Streaming oui Oui
Podcasting oui Oui

CKUT-FM est la station de radio communautaire du campus de l'Université McGill, située à Montréal au Québec, (Canada), diffusée sur la bande FM au (90,3 MHz) grâce à son émetteur de 250 watts situé sur le Mont Royal. Elle diffuse de la musique, des émissions documentaires, de la création radiophonique, des magazines et fonctionne 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Description[modifier | modifier le code]

CKUT-MF est actuellement hébergée dans les bâtiments de l'Université McGill. Elle possède la réputation d'être l'une des radio promulguant particulièrement les pratiques musicales novatrices, la création radiophonique et la réalisation d'émissions portant sur des enjeux politiques ou sociaux. Elle émet sur le Web depuis 1997.

La programmation de CKUT est assurée par environ 300 bénévoles. L'organisme embauche également différents coordonnateurs rémunérés.

Outre l'anglais, CKUT diffuse en plusieurs langues qui reflètent le paysage culturel montréalais, notamment en français, espagnol, coréen, hindi et en créole haïtien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée en 1960 et diffusant sur le AM sous l'indicatif CFRM, la station obtient une licence de diffusion sur la câble en 1982. Elle obtient ensuite une licence de diffusion sur la bande FM en 1987 pour la fréquence 90,3. Elle ouvre très tôt ses portes aux expérimentations musicales et à la création radiophonique comme en témoignent dès 1990 les émissions de l'ACRIQ (Association des créateurs radiophoniques indépendants du Québec) et Danger in Paradise de Christof Migone (deux magazines de création radiophonique) et Système Minuit d'André Éric Létourneau et Martine H. Crispo (diffusée en direct à neuf heures tous les lundis matins et basée sur de la création d'environnements bruitistes tirés de sons du quotidien) [1]. CKUT s'illustre également durant l'été 1990 comme une radio engagée en diffusant le point de vue des acteurs sur le terrain de la "crise d'Oka" alors que différents corps de police et les forces armées canadiennes ont confronté pendant plusieurs semaines des actions politiques de la part de différents groupes de citoyens autochtones de Kanesatake et de Kahnawake. La station s'est mérité de nombreux prix nationaux et internationaux pour la qualité de sa programmation. Le journal Montreal Mirror a régulièrement nominé CKUT dans les listes annuelles du BOM (Best of Montréal). En 1990, l'animatrice Big Maybelle est élue "Best Radio Personality". Big Maybelle, Sound Supreme, Aack, and Dykes on Mikes sont alors nominées comme les "Best Local Radio Show" et CKUT se trouve numéro un de la liste du journal Mirror des stations radios à Montréal. La station est de nouveau nominée pour le BOM en 1991, puis en 2000, 2002, 2003, 2004, 2005, 2007 et 2008 pour la qualité de ses émissions. En 1991, la station remporte le prix de la création radiophonique de l'association international des radios communautaires pour sa série de création radiophonique Squeekly Clean.

CKUT-FM continue encore aujourd'hui à produire, diffuser et promouvoir l'innovation musicale, la radiophonique expérimentale et des émissions qui se démarquent par leur d'engagement politique et social.

Gestion[modifier | modifier le code]

Émissions actuelles[modifier | modifier le code]

Anciens animateurs[modifier | modifier le code]

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lander, Dan, A Selected survey or Radio Art in Canada 1967-1992, Walter Phillips Gallery, Banff Center for the Arts, 1992

Lien externe[modifier | modifier le code]