Centre international d'études pédagogiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis CIEP)
Aller à : navigation, rechercher

Centre international d'études pédagogiques (CIEP)
Image illustrative de l'article Centre international d'études pédagogiques

Création 1945
Type établissement public
Siège 1, avenue Léon-Journault - 92318 Sèvres - France
Langue(s) Français
Effectifs 250
Directeur François Perret
Personne(s) clé(s) Gustave Monod, fondateur du CIEP
Site web http://www.ciep.fr

Créé en 1945, le Centre international d’études pédagogiques (CIEP) est un établissement public placé sous la tutelle directe du ministère français de l’Éducation nationale. Il est reconnu en France et à l’étranger pour ses compétences en matière d’expertise, de formation, d’évaluation et de gestion de projets internationaux. Il intervient dans deux domaines d’activité : l’éducation (enseignement général, professionnel et supérieur, reconnaissance des diplômes) et les langues (langue française, évaluation et certifications en français, langues étrangères et mobilité). Le CIEP est aussi un espace d’information et de débats, un lieu d’accueil de séminaires et de conférences qui contribue à la réflexion dans le domaine de la coopération internationale en éducation. Pour conduire ses actions, il s’appuie sur un réseau d’experts et de partenaires nationaux et internationaux ainsi que sur le savoir-faire d’une équipe de 250 personnes. Il dispose d’un Centre local à La Réunion.

En 2011, le ministre de l’Éducation nationale a signé, le contrat de performance du CIEP. Ce document engage l’établissement pour trois ans (2011- 2013), le désigne comme l’opérateur public français de référence pour la coopération internationale en éducation et lui fixe ses grandes orientations :

  • faire de l’établissement l’opérateur public français de référence pour la coopération internationale en éducation ;
  • accompagner l’ouverture internationale de la politique éducative française ;
  • renforcer le CIEP dans son rôle de premier opérateur de l’État pour l’appui à l’enseignement et à la diffusion du français à l’étranger.

Fédérer et mobiliser la coopération internationale en éducation[modifier | modifier le code]

Pour renforcer la présence de l’expertise française sur le marché mondial de l’éducation, ce contrat désigne le CIEP comme l’opérateur public français de référence pour la coopération internationale en éducation. Le CIEP se doit donc de jouer un rôle d’ensemblier dans ce domaine. Il devra fédérer et mobiliser les acteurs français tout en continuant à gérer lui-même des projets. Pour ce faire, trois objectifs ont été définis :

  1. mettre en place un service d’appui à la communauté éducative française en matière de veille, de lobbying et de formation aux métiers de la coopération internationale en éducation, à la réponse aux appels d’offres et à propositions et à la gestion de projets internationaux.
  2. poursuivre et renforcer la gestion de projets en privilégiant des pays cibles pour l’influence française et la Francophonie et répondant aux objectifs stratégiques de développement à l’international du ministère de l’Éducation nationale ;
  3. développer son activité d’expertise sous forme de missions à l’étranger, d’études dans le cadre d’appels à propositions et de commandes de bailleurs, de conférences internationales, de formations de cadres étrangers et de publications (de la Revue internationale d’éducation de Sèvres et du Centre de ressources et d’ingénierie documentaires).

Contribuer à l’ouverture internationale de la politique éducative française[modifier | modifier le code]

Le ministère de l’Éducation nationale a réaffirmé leur volonté de continuer à déléguer au CIEP plusieurs missions de service public :

  • la gestion de programmes de mobilité (programme bilatéral d’échange d’assistants de langue, de stages linguistiques pour les enseignants français, de séjours professionnels de courte durée des enseignants de langue…) ;
  • la reconnaissance des diplômes (Centre ENIC-NARIC France, un service à compétence nationale à la disposition du public étranger) ;
  • l’accueil de délégations étrangères ;
  • un appui à la gestion administrative de diplômes à dimension internationale (OIB, Abibac).

Promouvoir l’enseignement et la diffusion du français à l’étranger[modifier | modifier le code]

Le CIEP intervient comme opérateur du ministère de l’Éducation nationale pour la gestion pédagogique et administrative des certifications nationales en français langue étrangère (FLE). L’établissement gère actuellement 18 diplômes internationaux (DILF, DELF, DALF)[1], tous harmonisés sur le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Également chargé de la gestion du test de connaissance du français (TCF), le CIEP a pour objectif de développer ce test dans les universités étrangères. Il poursuit son activité d’expertise et d’audit, notamment avec le projet Surveylang de la Commission européenne qui prévoit d’évaluer d’ici à 2012 les compétences des élèves de 15 ans dans les deux langues étrangères les plus enseignées dans les systèmes éducatifs. Le CIEP est aussi le principal opérateur partenaire du ministère des Affaires étrangères et opérateur de la Francophonie multilatérale. À ce titre, il continuera à proposer une offre de formation en français langue étrangère en présence (universités d’hiver et d’été BELC, les métiers du français dans le monde) ou à distance (dispositif de formation pédagogique PROFLE). Il interviendra en appui à l’enseignement bilingue francophone et auprès des départements universitaires de français. Il continuera à répondre aux demandes d’expertise et d’audit  : coordination sous l’égide du ministère des Affaires étrangères d’un cours de français sur internet, mise en œuvre du dispositif de labellisation des centres de français langue étrangère sur le territoire français (label Qualité français langue étrangère), développement d’une démarche qualité dans le réseau culturel français à l’étranger.

Le CIEP a depuis sa création son siège à Sèvres, dans l'ancienne Manufacture royale de porcelaine de Sèvres où il a succédé à l'École normale supérieure de jeunes filles qui avait occupé les locaux de 1881 à 1940[2].

Activités[modifier | modifier le code]

Le CIEP et la coopération internationale en éducation[modifier | modifier le code]

Accompagner les politiques publiques et valoriser l’expertise française a étranger

Le CIEP et les langues[modifier | modifier le code]

Appui à la promotion du français à l’étranger, aux langues étrangères en France et à la mobilité

Le CIEP, un espace d’information et de réflexion[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]