CFJP-DT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 31′ 16″ N 73° 33′ 58″ O / 45.52111111, -73.56611111

Image illustrative de l'article CFJP-DT

Création
Propriétaire Remstar
Slogan Tellement V
Format d'image 480i, 1080i
Langue français
Pays Drapeau du Canada Canada
Ancien nom CFJP-TV (1986-2011)
Siège social Montréal, Québec
Site web vtele.ca
Diffusion
Numérique UHF 35 (virtuel 35.1)
Satellite Bell Télé : 114 (SD), 1803 (HD)
Shaw Direct : 721 (SD), 212 (HD) Classique, 388 (HD) Avancée
Câble illico télé numérique : 5 (SD), 605 (HD)
ADSL Bell Télé : 114 (SD), 1114 (HD)
Aire Montréal

CFJP-DT est une station de télévision québécoise de langue française située à Montréal détenue par Remstar à la tête du réseau V.

Historique[modifier | modifier le code]

La station a été lancée par la famille de Jean Pouliot, propriétaire de la station anglophone montréalaise CFCF-12 (aujourd'hui identifiée comme CTV Montreal) et du câblodistributeur CF Cable TV Inc., en tant que tête du 2e réseau privé francophone au Québec appelé Télévision Quatre-Saisons (TQS). Elle prend l'antenne le [1]

Rapidement, la station connaîtra des ennuis financiers; après seulement un an d'opérations, le réseau TQS affichait un déficit de 12 à 15 millions de dollars[2]. Avec l'arrivée de Canwest dans le marché québécois en 1997, Jean Pouliot vend ses effectifs de CF Cable TV Inc. à Vidéotron et le réseau TQS (incluant CFJP) à Québecor. Les studios sont alors déménagés au rez-de-chaussée du siège social de Québecor, rue Saint-Jacques, à Montréal. Quelques années plus tard, la station devient rentable.

En août 2000, suite à l'acquisition de Vidéotron par Québecor, le CRTC exige que TQS soit revendu afin d'éviter que les deux seuls réseaux privés francophones soient détenus par la même compagnie. En 2001, le réseau est vendu à un consortium de Cogeco et de Bell Globemedia.

Le 18 décembre 2007, suite à d'autres problèmes financiers, Cogeco place CFJP sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers et des compagnies. En mars 2008, Remstar fait l'acquisition du réseau et ferme le service de nouvelles à l'automne 2008. Le , le réseau change de nom et sera désormais connu sous l'appellation « V ».

Haute définition et télévision numérique terrestre[modifier | modifier le code]

CFJP est lancé en haute définition le sur le service de câblodistribution de Vidéotron, puis débute sa diffusion hertzienne par antenne en mode numérique le à son canal pré-transitionel 42 (canal virtuel 35.1).

L'émetteur est alors situé sur le toit d'une tour d'habitations à l'intersection de la rue Sherbrooke et la rue Amherst, à Montréal, à une hauteur effective au-dessus du sol moyen de 79,15 mètres. Malgré une puissance d'émission de 7 kW, la faible élévation de l'antenne rend son signal impossible à capter dans plusieurs zones de l'île de Montréal, en particulier dans l'ouest.

Le à 23h31, l'antenne analogique sur le mont Royal est mise hors service et l'émetteur numérique situé sur la rue Sherbrooke change de position pour le canal 35 (virtuel 35.1).

Afin d'améliorer la réception et la couverture du signal, l'émetteur numérique de CFJP est déménagé sur le mont Royal le 16 avril 2013 et diffuse désormais avec une puissance de 500 W. Le 3 juin 2013, la puissance de l'antenne est portée à 1,2 kW[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]