CAMIF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

CAMIF

alt=Description de l'image Camif logo.jpeg.
Création 1947
Slogan Changeons le monde de l'intérieur
Siège social Drapeau de France Niort (France)
Direction Emery Jacquillat
Activité Achat sur le meuble et l’aménagement durable de la maison.

La CAMIF est une entreprise française de vente aux particuliers. À l'origine, elle était la coopérative des adhérents à la mutuelle des instituteurs de France, la MAIF.

Elle est fondée en 1947 par Edmond Proust pour permettre aux enseignants de s'équiper après la guerre et elle fut par la suite ouverte à tous. Spécialisée dans l'équipement de la maison et de la personne, Camif distribuait des produits par vente par correspondance, magasins et d'un site web. Le 23 octobre 2008, la filiale Camif Particuliers ainsi que la maison mère Camif SA sont placées en cessation de paiements. Le lundi 27 octobre 2008, le tribunal de commerce de Niort décide la mise en liquidation judiciaire de la filiale de vente aux particuliers. Camif SA est quant à elle placée en redressement judiciaire pour une durée d'observation de 6 mois[1].

En mars 2009, la marque est rachetée par le groupe Matelsom. Le site internet Camif est rouvert au public le 1er juillet 2009. Camif propose sur son site web des meubles et de l'équipement de la maison.

Le groupe CAMIF[modifier | modifier le code]

En 2006, la CAMIF était la troisième entreprise française de vente à distance.

  • Chiffre d'affaires 2005 : 679 M€ HT
  • Effectif : 1 927 salariés
  • Sociétaires : 1,15 million
  • Articles distribués par an : 7,2 millions
  • Références produits : plus de 190 000

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1947 : Création de la coopérative, par Edmond Proust, fondateur de la MAIF. En cette période d'après-guerre, l'objectif est d'alimenter une Caisse de Solidarité avec les bénéfices, ceci dans le but d'aider les sociétaires qui se trouvent dans une situation difficile pour se rééquiper en raison de la perte de leurs biens pendant la guerre 1939-1945.
  • 1963 : La CAMIF emménage avenue de Paris, à Niort (ville d'origine de la MAIF), sur une superficie de 2 000 m2 environ. Elle y ouvre son premier magasin.
  • 1971 : Inauguration du premier entrepôt entièrement automatisé en Europe, à Trévins de Chauray, près de Niort, où la CAMIF implante ses bureaux et son magasin sur une surface de 13 hectares (actuellement 47 hectares).
  • 1973 : Ouverture du magasin de Toulouse, qui sera agrandi en 1979 pour une surface d'exposition de 5 000 m2.
  • 1981 : Lancement du serveur Minitel. La CAMIF est la première entreprise de VPC à tester avec succès ce nouvel outil de communication avec ses sociétaires.
  • 1983 : Ouverture aux Collectivités, avec la création du premier catalogue Collectivités.
  • 1985 : Ouverture du magasin de Lille-Ronchin.
  • 1989 : Naissance du serveur Télia. L'accord avec les mutuelles s'étend à toute la MFP (Mutualité de la Fonction Publique), regroupant toutes les mutuelles santé de la fonction publique) et une nouvelle UES est lancée : MGPCL Catalogue (collectivités locales).
  • 1991 : Lancement des catalogues COOP VPC PTT (Poste) et MDCM Catalogue (Militaires).
  • 1992 : Prise de participation majoritaire dans le capital des sociétés Léon Fargues (alimentation fine) et Delachaux & Niestlé (Éditeur franco-suisse). La CAMIF imprime son premier catalogue en tout numérique.
  • 1993 : Développement de la filiale Appartenance : la CAMIF s'ouvre aux adhérents de 41 organismes et mutuelles de secteurs différents de l'économie sociale. Création du Club CAMIF, offrant aux sociétaires de la CAMIF des avantages spécifiques.
  • 1994 : Ouverture du magasin de Lyon. Création de Magnet CAMIF, en République tchèque. Rachat de Nicole Bernard (produits du terroir).
  • 1996 : Prise de participation dans le Savour Club (vins et spiritueux).
  • 1997 : Création de CAMIF Habitat, filiale spécialisée dans les travaux d'aménagement et de rénovation. Création de CAMIF Solidarité, association à but humanitaire et social. En complément du minitel, lancement du site Internet www.camif.fr avec la mise en ligne de plus de 100 000 références produits.
  • 2001 : Ouverture du magasin de Rennes. Mise en œuvre de la nouvelle stratégie commerciale autour des 5 « M » : Multispécialiste, Multicanal, Maison/Loisirs, Moyen/Haut de gamme, Médiateur.
  • 2002 : Création du Centre de Contact Multimédia pour un traitement optimisé des relations clients. Ouverture du magasin de Niort à tout public. Ouverture du sociétariat aux adhérents CASDEN et MGEN (après 3 ans d'ancienneté). Ouverture du magasin de Plaisir (78).
  • 2003 : Des difficultés financières amènent la CAMIF à se recapitaliser, avec l'appui de la MAIF, de la MGEN et de la CASDEN BP. Un partenariat industriel avec 3 SUISSES International est noué. Les magasins de Lille et Toulouse deviennent ouverts à tous. Le Savour Club est revendu. Création de Romactis, société reprenant les activités du Club CAMIF.
  • 2004 : Mise en œuvre du processus juridique et financier de l'accord CAMIF/3 SUISSES International, avec le soutien de la MAIF, de la MGEN et de CASDEN. Vente de Magnet CAMIF. Participation de COFIDIS à hauteur de 66 % au capital de C2C. Création de CAMIF Particuliers, dédiée aux personnes physiques. Fermeture du magasin de Coquelles dans le centre commercial Cité Europe près de Calais.
  • 2005 : Poursuite de la fermeture des magasins non rentables : Rouen.
  • 5 septembre 2007 : Le fonds Osiris Partners (fonds français alimenté par des capitaux américains) devient majoritaire de la société CAMIF Particuliers (mais sans droit de vote pour préserver le fonctionnement coopératif) après un apport de financement de 25 M€.
  • Mars 2008 : La CAMIF abandonne certaines activités comme l'informatique, la vidéo et l'habillement, représentant le quart de son chiffre d'affaires mais la totalité de ses pertes, misant désormais sur la maison, son équipement et son aménagement intérieur et extérieur (mobilier, électroménager, textile de maison, décoration, jardin...).
  • 23 octobre 2008 : Camif Particuliers, qui emploie 780 personnes, se place en cessation de paiement en raison de la crise économique et de problèmes de trésorerie.
  • 27 octobre 2008 : Le Tribunal de Commerce de Niort rend sa décision. Camif Particuliers est placée en liquidation judiciaire. CAMIF SA, la maison-mère est placée en redressement judiciaire pendant une durée d'observation de six mois. L'Union fédérale des consommateurs - Que choisir relève que « quelques jours avant la liquidation, et alors que le dénouement ne faisait aucun doute, la Camif continuait à engranger des commandes à coups de promotions et de rabais[2] ».
  • 3 novembre 2008 : un blog[3] recense pour près de 5 millions d'euros de commandes non honorées.
  • 27 mars 2009 : La marque « Camif » et le fichier clients de 3,5 millions d'entrées sont rachetés par le Groupe Matelsom dans le cadre d'un projet de relance, ayant comme partenaires les sociétés Teleperformance, et Geodis. Matelsom n’a repris ni les stocks, ni les locaux, magasins, entrepôts et systèmes d'information de la Camif SA ou de la Camif Particuliers. Le groupe ne reprend ni les commandes payées et restées en suspens, ni les garanties et extensions de garanties contractées avec la Camif avant sa liquidation judiciaire. Le plan de relance prévoit néanmoins la création de 300 emplois dans le bassin niortais d'origine.

La filiale "collectivités" est reprise par le groupe Manutan ainsi que l'ensemble de ses collaborateurs (320 salariés).

  • 29 mai 2009 : création du blog officiel www.actus-camif.fr[4], pour expliquer le projet de relance de la marque Camif.
  • 1er juillet 2009 : réouverture du site internet avec une offre centrée sur le meuble et l'aménagement durable de la maison
  • juillet 2009 : Camif propose aux clients lésés par la chute de Camif Particuliers, une carte de remise à vie de 7 %.
  • avril 2010 : installation du centre d'appel Téléperformance à Niort dans les anciens locaux de la Camif. Création d'un centre d'appel pour Camif et d'autres acteurs locaux, conformément à l'engagement pris par le groupe Matelsom au Tribunal de commerce de Niort
  • 15 octobre 2010 : lancement du nouveau catalogue Camif de 72 pages.
  • décembre 2010 : réouverture du magasin Camif de Niort.
  • 2011 : le procureur de la République de Niort classe sans suite toutes les plaintes de consommateurs enregistrées depuis la liquidation de la société[5].
  • octobre 2011 : Le Groupe Matelsom lance une formation commerce électronique en alternance à Niort. Cette action s’inscrit dans la volonté du Groupe Matelsom de jouer pleinement son rôle d’entreprise responsable, dans le cadre du plan pour l’emploi des jeunes et la formation aux métiers d’avenir et à l’innovation. Son ambition est de pouvoir créer et maintenir sur le territoire un vivier de compétences liées au marché des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) en phase avec les nouveaux métiers développés par Camif.fr.
  • juin 2012 : Camif.fr lance la Conso’localisation[6] : les internautes peuvent choisir leur produit en fonction de son lieu de fabrication et ainsi favoriser l’emploi en France et réduire les émissions de CO2.
  • octobre 2012 : Première campagne de publicité dans la presse déco[7].appuyée par une série de reportages vidéos chez les fabricants français
  • mai 2013 : Emery Jacquillat, Président de Camif, remporte le prix Osons la croissance responsable. Ce prix récompense le groupe Matelsom pour sa démarche audacieuse de relancer la CAMIF sur Internet, avec un positionnement qui place le développement durable et l’offre de produits responsables au cœur de la stratégie de croissance de l’entreprise[8].
  • octobre 2013 : la Camif est récompensée lors des Palmes de la relation client organisée par l'AFRC, l'Association Française de la Relation Client. Le partenariat noué avec Teleperformance se voit distinguer de la Palme Initaitive et Territoire[9].
  • décembre 2013 : à l'occasion du salon Pollutec et de la remise des Prix Entreprises et Environnement 2013, le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, en partenariat avec l'ADEME, distingue la Conso'localisation, ce service innovant imaginé par la Camif et qui permet au consommateur de privilégier les produits fabriqués près de chez lui.
  • décembre 2013 : Emery Jacquillat est désigné personnalité E-Commerce de l'année 2013 par le magazine LSA lors de la remise des Trophées LSA de l'innovation 2013.
  • mai 2014 : Camif part sur les routes de France à l'occasion de la 1re édition du tour du Made in France Camif. Un événement convivial qui vise à promouvoir une consommation local plus responsable et à mettre en avant les savoir-faire des territoires français lors de rencontres tripartites entre les clients, les salariés de Camif et les fabricants français[10].
  • septembre 2014 : Camif.fr devient le premier site de vente en ligne dont les services sont tous accessibles aux sourds et malentendants grâce au service ACCEO.
  • septembre 2014 : La nouvelle version du site Camif.fr remporte le prix « coup de cœur » lors de l'édition 2014 des Trophées du E-Commerce organisés par E-Commerce Magazine.


Parallèlement, seul le service CAMIF Habitat[11] n'est pas repris et reste conservé de manière indépendante.

« Classe CAMIF »[modifier | modifier le code]

L'expression « Classe CAMIF » désigne, en France, des classes de collèges et de lycées qui seraient réservées aux bons élèves ou aux élèves dont les parents connaissent bien le système éducatif, comme les enfants d'enseignants (lesquels étaient des clients potentiels de la CAMIF).

Culture populaire[modifier | modifier le code]

L'entreprise est reprise dans la BD Les Profs. Lors de la disparition de la CAMIF, les profs font un hommage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est fini pour «Camif Particuliers» - Libération, 27 octobre 2008
  2. « Des commandes jusqu'au bout », Que Choisir, no 465, décembre 2008, p. 6.
  3. Blog SOS Camif
  4. Blog Actus CAMIF
  5. « Un scandale, et puis plus rien », 60 millions de consommateurs, avril 2011, p. 10
  6. Camif lance la conso'localisation - mescoursespourlaplanete.com, 15 mars 2013
  7. Une table qui ne fait que 5 heures de camionnette, c’est chouette - Sircome, 26 novembre 2012
  8. Emery Jacquillat, vainqueur du prix « Osons la Croissance Responsable » - Osons La France, mai 2013
  9. L’AFRC vous dévoile l'excellence en matière de Relation Client à l’occasion de la 6e édition des Palmes de la Relation Client - afrc.org, octobre 2013
  10. « Le blog du tour du Made in France Camif », sur http://www.tourdumadeinfrancecamif.fr/ (consulté le 03/10/2014)
  11. Historique de CAMIF Habitat