Cú Roí

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la mythologie celtique irlandaise, Cú Roí Mac Dáire (Cú Roí fils de Dáire) est un roi du Munster et un magicien qui à le don de pouvoir prendre l’apparence qu’il souhaite. Il est notamment l’un des protagonistes de deux récits du Cycle d'Ulster : Fled Bricrenn (Le Festin de Bricriu) et Mesca Ulad (L’Ivresse des Ulates). Son nom signifie « le chien du champ de bataille ». Les ruines du fort de Caherconree (en irlandais Cathair Con Raoi, le château de Cú Roí) dans le comté de Kerry, conservent le nom de ce roi mythique.

Uath[modifier | modifier le code]

Bricriu, connu pour semer la zizanie, a organisé un festin au cours duquel il va pouvoir susciter les disputes. Quand Cúchulainn, Conall Cernach et Lóegaire Búadach se disputent la part du champion, Cú Roí fait partie des jurés. Il apparaît sous les traits d’un géant hideux, nommé Uath (horreur) et leur propose une épreuve de décapitation : chacun est invité à couper la tête du géant avec une hache, à la condition d’accepter lui-même ce sort. Seul Cúchulainn a assez de courage et de noblesse pour accepter le défi, c’est ainsi qu’il est déclaré vainqueur, provoquant la colère de Conall Cernach et de Lóegaire Búadach qui refusent ce jugement.

Blathnat[modifier | modifier le code]

Cú Roí et Cúchulainn font une razzia sur Inis Fer Falga (l’île de Man). Ils s’emparent du trésor royal et enlèvent Blathnat (petite fleur), la fille du roi. La princesse est amoureuse de Cúchulainn, mais quand on demande à Cú Roí de choisir sa part de butin, il choisit Blathnat. L’élu tente de s’y opposer, mais son rival lui coupe les cheveux et le plonge dans la boue jusqu’au cou, avant de s’enfuir avec la jeune fille.

Par la suite, Blathnat trahit Cú Roí pour Cúchulainn. Après le siège de sa forteresse, le champion d’Ulster parvient à tuer son rival. L’âme de Cú Roí se réfugie dans une pomme, qui se trouve dans le ventre d’un saumon. Le poisson vit dans un torrent des montagnes Slieve Mish et ne revient à la surface que tous les sept ans. Blathnat découvre le secret et le dit à Cúchulainn, qui tue le saumon, tuant ainsi l’âme de Cú Roí. Mais, Ferchertne, le druide de Cú Roí, furieux que son seigneur ait été trahi, saisit Blathnat et saute d’une falaise avec elle, se tuant l’un et l’autre.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot,‎ février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot,‎ août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9)
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997 (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire »,‎ avril 1995, 216 p. (ISBN 9782737313158)
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 9782914855372).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout,‎ octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2).
  • Consulter aussi la bibliographie sur la mythologie celtique et la bibliographie sur la civilisation celtique.