Côte belge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Côte belge
La côte belge au niveau de La Panne connue pour ses dunes et pour le Westhoek.
La côte belge au niveau de La Panne connue pour ses dunes et pour le Westhoek.
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Flandre
Province Flandre-Occidentale
Communes Blankenberge, Bredene, Bruges, Coxyde, Knokke-Heist, La Panne, Le Coq, Middelkerke, Nieuport, Ostende
Coordonnées géographiques 51° 12′ 14″ N 2° 50′ 49″ E / 51.20383, 2.847052 ()51° 12′ 14″ N 2° 50′ 49″ E / 51.20383, 2.847052 ()  
Étendue d'eau Mer du Nord (océan Atlantique)
Longueur 66 km
Extrémités Nord-est : frontière néerlandaise
Sud-ouest : frontière française
Nature des rivages Plages
Cours d'eau Canal Baudouin, canal Bruges-Ostende, Yser
Caps et péninsules aucun
Îles aucune
Ports Bruges-Zeebruges, Ostende, Nieuport
Route touristique Tramway de la côte belge, canal Plassendale-Nieuport
Origine du nom Belgique

Géolocalisation sur la carte : mer du Nord

(Voir situation sur carte : mer du Nord)
Côte belge

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Côte belge

La côte belge, en néerlandais Belgische Kust, est le nom généralement utilisé pour désigner la partie belge du littoral de la mer du Nord. Elle s'étend sur environ 66 kilomètres de longueur, de La Panne à Knokke-Heist. Lorsqu'on longe le littoral sur l'autoroute, on peut apercevoir des immeubles assez hauts. Ceux-ci sont une caractéristique de la côte belge, une côte très urbanisée, avec beaucoup de grands immeubles à appartements. La côte belge compte 19 stations balnéaires.

Appellation[modifier | modifier le code]

La côte belge est le principal nom donné mais on peut également la nommer le « littoral belge », la « côte flamande » (en raison de sa situation géographique, en Flandre) ou encore la « Vlaamse Kust » (en néerlandais, la côte flamande).

Géographie[modifier | modifier le code]

La côte est située à 110 km de Bruxelles (pour Ostende) ou à 130 km (pour La Panne). La principale ville côtière est Ostende, avec 70 000 habitants. Bruges est située à 25 km dans les terres par rapport à la mer. Cependant, la « Venise du Nord » dispose d'un important port sur le littoral : Zeebruges (ou Zeebrugge en néerlandais, que l'on traduirait littéralement en français Bruges-Mer ou Bruges-sur-Mer). Gand est située à mi-distance d'Ostende et de Bruxelles, soit à environ 55 km des plages ostendaises. Le littoral belge est caractérisé par des plages, des dunes, des polders et ensuite la plaine flamande. La plupart des stations balnéaires de la côte sont composées de digues longées par des hauts immeubles d'habitations avec vue sur les plages et la mer du Nord. La densité moyenne de toutes les communes du littoral est de 636,18 habitants au km².

Les stations balnéaires de l'ouest à l'est[modifier | modifier le code]

Les noms entre parenthèses désignent les noms des stations balnéaires en néerlandais.

Communications et accès[modifier | modifier le code]

La Côte belge est directement accessible depuis Bruxelles par la A10-E40 Bruxelles-Ostende (qui est également appelée « L'autoroute de la mer » par de nombreux Belges). Pour aller vers les stations à l'ouest d'Ostende, il y a la A18-E40, qui relie Ostende à La Panne puis qui continue vers la France. Pour celles de l'Est, il y a principalement la N34. En venant d'Anvers, il y a la A11-E34 (ou en partie la N49). La A17-E403 relie Tournai à Bruges puis la N31 prend le relais de Bruges jusqu'à Zeebruges. Il y a une gare dans chaque grande ville côtière. La N34 longe tout le littoral, comme le fait le tram de la côte (ou kusttram en néerlandais). La ville d'Ostende dispose d'un aéroport international sur une de ses communes, Raversijde. L'Aéroport international d'Ostende-Bruges est situé non loin des plages de Raversijde. Chaque digue dispose d'une piste cyclable pour les vélos et les cuistax. Il y a trois grands ports sur la côte belge : Zeebruges, Ostende et Nieuport.

Climat[modifier | modifier le code]

Le littoral est la région la plus ensoleillée de Belgique avec l'extrême sud du pays (Gaume). Il y fait généralement plus frais en journée (avec la brise de mer) que dans les autres régions belges mais il y fait plus doux la nuit (grâce à l'eau de mer). La température de l'eau est de 5° en janvier-février et avoisine les 15°-17 °C en juin. Elle peut atteindre 19-20 °C en juillet et août par temps normal (soleil, pluie, 23° à l'ombre) mais lors de canicule(s), comme celle de 2003, l'eau peut grimper à 22°-24 °C. Lors de la vague de chaleur de la semaine du 17 au 23 août 2009 en Europe, la température de l'eau de la Mer du Nord au niveau de la Côte belge était de 21° à 22° C.

Tourisme[modifier | modifier le code]

La côte est la principale destination touristique intérieure de Belgique. Lorsqu'il fait beau, de nombreux Belges prennent la direction de la mer, encombrant fortement " l'autoroute de la mer ". Les principales activités touristiques sont la plage et la baignade, les cuistax et les vélos et les balades nature(s) dans les dunes du littoral. Deux réserves naturelles sont appréciées des touristes : Le Zwin, à Knokke-Heist, et la réserve naturelle du Westhoek, à La Panne. Beaucoup de Belges louent des appartements à la mer pendant les vacances et les longs week-ends (Pentecôte,...). Les personnes célèbres du plat pays possèdent généralement une résidence secondaire à la mer.

Cet engouement remonte à la fin du XIXe siècle, lorsque Léopold II, qui avait une résidence à Ostende, en fit la « reine des plages » en la couvrant d'édifices prestigieux. Plus tard, l'aristocratie et la bougeoisie belges embellirent chaque station de cottages et villas Art nouveau et Art déco. Il en reste encore de beaux ensembles à La Panne, Le Coq ou Blankenberge. Ailleurs, l'essor du tourisme de masse dans les années 1970, joint à l'appétit des promoteurs et à une expansion du réseau autoroutier, a fait disparaître ce patrimoine architectural sous le béton.

Ce qui séduit aussi les Belges autant que les nombreux touristes étrangers, ce sont les nombreuses enclaves sauvages que ce littoral bétonné a su préserver. Les plus vastes s'étendent à chacune de ses extrémités. À l'ouest, à proximité de la frontière française, les immenses dunes qui ondulent sur ses 340 hectares ont valu à la réserve naturelle du Westhoek le surnom de « petit Sahara ». À l'opposé, près des Pays-Bas, un autre sanctuaire de 158 hectares, refuge de milliers d'oiseaux migrateurs, occupe l'ancien estuaire du Zwin.

Les ports[modifier | modifier le code]

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Une grande spécialité de la Côte belge est la babelutte, un bonbon en forme de bâton cylindrique traditionnellement au caramel mais on en trouve au coca, au citron, à la fraise, multifruits... Il y a aussi le célèbre moules-frites. Les moules belges, cultivées au large des côtes, sont très bonnes mais assez chères vu la faible quantité produite (seulement deux producteurs), ce qui fait que l'on n'en trouve que dans les grands restaurants. Dixmude (Diksmuide), une ville plus à l'intérieur des terres, est réputée pour ses couques (viennoiseries diverses). La plupart des cafés et restaurants sont installés sur les digues. A La Panne, les terrasses sont installées au début de la plage, à proximité immédiate de la digue, et les cafés responsables des terrasses sont situés en face de la plage.

Statut administratif[modifier | modifier le code]

La totalité de la côte belge est située dans la province de Flandre Occidentale et fait donc partie de la Région flamande. Mais les eaux territoriales, ainsi que la zone économique exclusive, appartiennent au niveau fédéral.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :