Côte Ouest (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Côte Ouest.

Côte Ouest

Description de l'image  Knots Landing opening.jpg.
Titre original Knots Landing
Autres titres
francophones
Les Héritiers du Rêve
Genre soap opera
Création David Jacobs
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine CBS
Nb. de saisons 14
Nb. d'épisodes 344
Durée 45 minutes
Diff. originale

Côte Ouest (France) ou Les Héritiers du rêve (Québec) (Knots Landing) est un feuilleton télévisé américain en 344 épisodes de 45 minutes et un téléfilm de 180 minutes, créé par David Jacobs pour Lorimar Productions et diffusé entre le et le sur le réseau CBS.

En France, le feuilleton est arrivé 9 ans après sa création et a été diffusé entre le et février 1995 sur TF1 et rediffusé sur FOXlife. Au Québec, le feuilleton a été diffusé sur TVA.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des épisodes de Côte Ouest.

Hors saisons[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Retour sur la Côte Ouest (Back to the West Coast). Mini-série constituée de deux épisodes de 90 minutes.
  • 2006 : Knots Landing Reunion: Together Again (documentaire de 90 minutes avec les acteurs principaux, diffusé le en décembre 2005 sur CBS et le 1er octobre 2006 sur FOXlife)

Chanson du générique[modifier | modifier le code]

Côte Ouest, le long du grand Pacifique les vagues défient le temps.
Côte Ouest, ton paysage magique s'efface dans l'océan.
Côte Ouest, la vie passe pleine de songes et d'illusions.
Côte Ouest, tes palaces n'abritent que mensonges et passions, oh oh.
Côte Ouest, comme un décor sur la plage, la mer en contre-champs.
Côte Ouest, entre le calme et l'orage les drames sont des volcans.

Côte Ouest, la vie passe pleine de songes et d'illusions.
Côte Ouest, tes palaces n'abritent que mensonges et passions, oh oh.
Côte Ouest, comme un roman sur la plage tes vagues sont des tourments.
Côte Ouest, pour toi le vent tourne les pages d'intrigues et de serments.

Côte Ouest, tes palaces n'abritent que mensonges et passions, oh oh.
Côte Ouest, entre le calme et l'orage les drames sont des volcans.
Côte Ouest !

Composition : Shuki Levy, Haïm Saban et Alain Garcia.
Interprétation pour les saisons 6 à 10 puis 13 : Claude Vallois.
Interprétation pour les autres saisons : artiste inconnu (peut-être Shuki Levy).

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • Tout a commencé le jeudi à 22 heures sur la chaîne CBS. Ce soir-là, les téléspectateurs des États-Unis assistent au premier épisode d'un nouveau feuilleton.
  • À cette époque, fait parler de lui le deuxième prime time serial (feuilleton de soirée), créé en 1978, Dallas, qui inaugure la grande époque de ce genre de feuilletons (le premier du genre avait été Peyton Place, de 1964 à 1969).
  • Le soap opera, littéralement opéra de savon, est quant à lui un feuilleton quotidien passant à l'heure du midi, sponsorisé par des marques de savon car ce genre vise essentiellement le public féminin. Au contraire, là où Dallas innove (comme l'avait fait Peyton Place avant lui), c'est que ce feuilleton est diffusé en prime-time, hebdomadairement et tourné en partie à l'extérieur.
  • Dallas et Côte Ouest ont été créés par la même personne, David Jacobs. À l'origine, les producteurs David Jacobs et Michael Filerman voulaient que ce feuilleton soit une version télévisée de Scènes d'un mariage. Ce feuilleton se concentrerait sur les relations maritales entre un long couple stable (Karen et Sid Fairgate), un couple avec des difficultés (Laura et Richard Avery), de nouveaux mariés (Ginger et Kenny Ward). Et nous aurions fait la connaissance de ces différents voisins à travers les yeux des Ewing, un couple qui venait de se remarier après plusieurs années de séparation. Ce couple était apparenté à une riche famille et essayait de recommencer une nouvelle vie loin d'eux.
  • Le pilote fut écrit par Jacobs et proposé en 1977 à la direction de CBS. La chaîne aima mais voulait quelques changements. CBS était à la recherche d'un feuilleton plus grandiose, plus clinquant reposant sur le pouvoir et l'argent, aussi Jacobs et Filerman retravaillèrent leur projet et décidèrent de créer un feuilleton différent en partant de la riche famille de Gary Ewing et l'appelèrent : Dallas.
  • Deux ans plus tard, avec le succès grandissant de Dallas, CBS lui demanda de travailler sur un nouveau feuilleton. Il ressortit alors de ses cartons son premier projet Côte Ouest qui s'attache plus aux problèmes de société, aux États-Unis moyens et à la famille.

Mais Jacobs veut se servir de Dallas pour lancer son nouveau feuilleton. Aussi, il va utiliser deux personnages secondaires du feuilleton : Gary Ewing, le fils raté et alcoolique, mouton noir de la famille texane et sa femme Valene, qui, après s'être remariés, décident de fuir la tyrannie et les plans machiavéliques de J.R. et de s'installer dans un petit lotissement imaginaire de la côte Pacifique, Knots Landing. Aussi, Côte Ouest est un spin-off (feuilleton dérivé) de Dallas, même s'il fut écrit avant.

  • Cependant, sa saison initiale, seulement 13 épisodes, eut des taux d'audience médiocres. Néanmoins, les critiques furent assez bonnes pour convaincre CBS de poursuivre le feuilleton pour une seconde saison. Certains changements furent effectués, le plus notable étant l'arrivée au générique de Donna Mills dans le rôle d'Abby Cunningham. Le personnage d'Abby était une blonde venimeuse qui avait été créé pour causer la zizanie et ravager la vie du voisinage. Les producteurs revinrent aussi à leur idée d'origine, la vie des habitants du lotissement et de leurs amis et les membres texans de la famille Ewing firent de moins nombreuses apparitions que dans la première saison. Enfin, le feuilleton passa d'épisodes avec un commencement, un milieu et une fin (à la manière d'une série) à un vrai feuilleton. Après ces remaniements, le succès fut au rendez-vous jusqu’à l'arrêt du feuilleton en 1993.
  • On peut dire que Côte Ouest révolutionna le prime time serial de plusieurs manières.

Ce fut le premier feuilleton de prime time où on vit mourir l'un des personnages majeurs, non plus en fin de saison, mais au début. Dès le commencement, le feuilleton explora plusieurs problèmes de société : le viol, l'alcoolisme, l'absorption de drogues licites ou illicites, l'avortement, les problèmes environnementaux, les sans-abris, les enfants ou les femmes battues... qui étaient généralement oubliés par les autres prime time serials. Plusieurs de ces épisodes étaient suggérés par les acteurs eux-mêmes qui avaient pris conscience de l'impact social de Côte Ouest.

  • Un autre facteur qui rend Côte Ouest à part des autres prime time serials, ce fut les efforts perpétuels des producteurs et des scénaristes afin de rendre réel le feuilleton. Bien que Côte Ouest succombât à de plus en plus d'intrigues scabreuses, Jacobs et Filerman mirent un point d'honneur à ramener le téléspectateur à la réalité. C'est sûr que les personnages ont vécu beaucoup plus de choses en quelques années qu'un individu normal en connaîtra dans toute une vie (bombes, enlèvements, faillite, meurtres, etc.) mais les scénaristes et les producteurs voulaient que leurs personnages soient de vraies personnes dans des situations de tous les jours, afin que les téléspectateurs puissent se lier à eux sur un niveau personnel. Aussi, pour ramener le feuilleton dans la réalité, dans presque tous les épisodes, on voit les personnages dans des situations de la vie de tous les jours comme préparer le repas, faire la vaisselle ou le ménage, décorer, s'attacher les cheveux. Leur style de vie n'était pas très différent de celui des téléspectateurs. Au contraire des autres prime time serials, Côte Ouest mélangeait évasion et réalité.
  • Le feuilleton nous faisait aussi devenir intime avec les personnages parce que les couples, les familles ou les amis avaient leurs blagues, leurs discussions récurrentes, leurs moments de tristesse et de joie comme en ont toutes les familles ou les amis. Comme dans la vie, les relations entre les personnages étaient très complexes. Tout n'est pas blanc ou noir ou se termine du jour au lendemain. Quand un couple se séparait, il ne recommençait pas tout de suite une nouvelle vie, il y avait les regrets, les tentatives de réconciliation, la jalousie. Quand un enfant part ou un être cher disparaît, nous voyons la souffrance des personnages. Il faudra des années pour que Karen oublie Sid, Greg ne se remettra jamais de la mort de Laura et ne se pardonnera pas l'abandon de Meg. Quand un nouveau personnage arrivait, il fallait du temps avant qu'il soit accepté puis à la méfiance faisait place l'amitié ou plus. Côte Ouest ne s'est jamais perdu dans des intrigues irréalistes qui oubliaient de prendre le temps de développer des sentiments réels et d'étudier les relations familiales. Et c'est tout cela qui fait la magie de Côte Ouest.
  • Les personnes étaient aussi très complexes. Certes, il y avait des méchants mais la plupart, à quelques exceptions près, avaient leur bon côté, leur vulnérabilité. Ainsi, Chip s'inquiéta de l'état de santé de Diana quand elle subit sa greffe de rein. Abby pouvait voler, mentir, ruiner mais quand la santé de ses enfants ou de ses neveux et nièces était en jeu, elle se serait sacrifiée pour eux. Elle fit tout pour que sa fille, Olivia, sorte de l'enfer de la drogue, elle donna un de ses reins à Diana. De même pour Greg, ce politicien et affairiste sans scrupules aima sans le moindre doute Laura et aime Meg, Kate ou Paige. Mais les coups qu'il a pris dans la vie l'empêchent de montrer ses vrais sentiments.
  • De même, les bons personnages ont aussi leurs mauvais côtés. Mack ment régulièrement à Karen, Gary n'est qu'un enfant irresponsable, Karen est trop mère poule et trop sûre d'elle, Valene aux yeux de certains n'est qu'une hystérique, Ben un faible, Laura peut être obstinée et rancunière.
  • Ainsi, comme les gens réels, les personnages n'étaient ni blancs ni noirs, ils avaient des bons et des mauvais côtés. Leur personnalité évoluait par rapport aux évènements qu'ils avaient vécus, leur personnage n'était pas stéréotypé.
  • Bénéficiant d'un budget élevé, Côte Ouest ne se cantonna pas dans la réalisation formelle des prime time serials. Ici, un personnage, incarné par un acteur viré par la production ou parti pour d'autres horizons, ne disparaît pas dans un accident pour revenir sous les traits d'un autre comédien. Qui plus est, un personnage ne quitte jamais le feuilleton du jour au lendemain. Plusieurs épisodes ont trait aux circonstances de son départ et l'on reparle de lui longtemps encore (Sid, Ben, Laura, Joshua, Richard...).
  • De plus, plusieurs scènes sont des morceaux d'anthologie (la mort de Sid sur la table d'opération et l'annonce à la famille sans la moindre parole, le cliffhanger de la cinquième saison où tous les personnages principaux sont réunis et tout se passe différemment de ce que l'on avait imaginé, la descente aux enfers de Joshua, les tentatives désespérées de Ben pour sauver sa famille de Jean Hackney, Abby tentant de sevrer Olivia, la mort de Laura et la lecture de ses dernières volontés sur une cassette vidéo où tous les acteurs se réuniront pour improviser leur texte, etc.
  • Enfin, des scénarios léchés aux multiples rebondissements, la réalisation qui se permet des astuces comme mettre en parallèle, sur une même image, le point de vue de deux personnages face à une même situation ou imaginer chacun des protagonistes tuer le même personnage.
  • Cependant, Côte Ouest n'est pas exempt de critiques. Comme tout feuilleton, on y trouve certaines invraisemblances au niveau du scénario, des personnages secondaires pas toujours bien exploités, des intrigues qui ne sont pas menées à leur terme, des dernières années poussives suite au départ des principaux auteurs. Tout cela, en plus de coûts de production de plus en plus importants, des taux d'écoute déclinants et des acteurs lassés de leur personnage fit que Jacobs décida d'arrêter, avec l'accord de CBS à la fin de la quatorzième saison et de 344 épisodes (à la troisième place, à l'époque, de longévité des feuilletons et des séries des États-Unis) avec un final éblouissant et qui se terminait bien.
  • En 1997, Côte Ouest, revint dans deux épisodes d'une heure trente, Retour sur la Côte Ouest, mais les taux d'audience n'étant pas à la hauteur, l'expérience ne fut pas renouvelée.

Néanmoins, il existe une explication plus sociologique à la fin de Côte Ouest. Ce feuilleton symbolisa les années 1980, la famille et la réussite de la classe moyenne. En 1993, les États-Unis traversent une crise économique et sociale très importante, les séries et les feuilletons familiaux sont abandonnés au profit de séries et de feuilletons plus réalistes comme New York Police Blues, New York, police judiciaire, Homicide, Urgences, voire des sitcoms comme Dream On, Friends ou Seinfeld, des séries et des feuilletons montrant des familles déchirées ou l'élément fondateur n'est plus le couple mais les amis.

  • Malgré tout, Côte Ouest aura marqué son époque, feuilleton culte, il mérite d'être redécouvert à sa véritable valeur.
  • L'impasse où sont situés les maisons des personnages se trouve en Californie, sur la commune de GRANADA HILLS, Adresse exacte : 16972 Crystalaire PL.

91344 GRANADA HILLS CALIFORNIE, USA.

  • En 1989, alors que la série était menacée aux États-Unis, TF1 a failli devenir coproducteur de Côte Ouest. Etienne Mougeotte, alors directeur d’antenne de la chaîne privée, avait rencontré en ce sens Michael Solomon, Président de Lorimar. Un cas de figure présentant des avantages pour les deux parties : un complément financiers pour les producteurs américains et le respect des quotas d’œuvres françaises imposés par le cahier des charges de TF1[1].

Les personnages de Valene et Gary apparaissent dans la saison 2 de Dallas Nouvelle Génération

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Côte Ouest - L'Encyclopédie des séries TV », sur Toutelatele.com (consulté le 3 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

visite de l'impasse réelle : http://www.iamnotastalker.com/2009/04/23/the-knots-landing-cul-de-sac/

Lien externe[modifier | modifier le code]