Céteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Céteau (homonymie).

Le céteau ou séteau ou parfois langue d'avocat (nom binomial Dicologlossa cuneata, parfois Dicologoglossa cuneata par cacographie ou Solea cuneata), est un poisson plat de la famille des Soleidae. Il atteint une dimension maximale de 30 cm ; c'est un carnivore qui habite dans des fonds marins sablonneux et boueux, entre 10 m et 450 m sous la surface de l'eau.

Morphologie[modifier | modifier le code]

Le céteau est un poisson plat ; sa taille maximale est de 30 cm. Plusieurs caractères permettent de le distinguer des autres Soleidae, notamment des jeunes soles avec lesquelles il est parfois confondu.

Son corps est plus allongé que celui de la plupart des autres espèces de Soleidae, avec des écailles se détachant plus facilement que chez la sole commune. La face occulée est brun-chocolat et comporte des taches bleuâtres caractéristiques. Sur cette face, la nageoire pectorale présente une tache noire que ne s'étire pas jusqu'à son extrémité, contrairement aux soles. Cette nageoire a une forme triangulaire très marquée, car ses deux premiers rayons sont plus longs que les autres. Le museau, anguleux, recouvre un peu la symphyse mandibulaire. Autre caractéristique, on compte 105 à 132 écailles tubulées sur la ligne latérale, contre 116 à 163 pour la sole. De plus, cette ligne présente une sinuosité très marquée vers la tête, dans sa partie supratemporale, alors qu'elle est simplement incurvée chez Solea solea[1].

D'autres aspects anatomiques différencient les deux espèces : position de l'œil migrateur[2], forme de l'urohyal, nombre de vertèbres. Dicologlossa cuneata a 43-45 vertèbres, contre 49-52 pour Solea solea[3].

Pêche et gastronomie[modifier | modifier le code]

La taille légale minimale pour la capture de ce poisson est de 15 cm. C'est dans les mois plus froids de l'année qu'on le pêche en abondance. sa chair est blanche, fine et maigre et le consommateur n'a aucune difficulté à enlever les arêtes.

En France, le céteau est une spécialité des ports de pêche de la Cotinière, sur l'île d'Oléron, et de Royan, en Charente-Maritime.

Il est très consommé en Andalousie, où on le mange en général frit. Il provient alors de captures qui viennent surtout du sud de l'Atlantique car il préfère un climat subtropical, mais on le trouve aussi dans la Méditerranée. L'embouchure du Guadalquivir constitue un habitat important pour cette espèce ; le principal port espagnol où il arrive est Sanlúcar de Barrameda.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A. Forest, Le céteau Dicologoglossa cunetata (Moreau), sa biologie et sa pêche dans le sud du golfe de Gasgogne. Revue des Travaux de l'Institut des Pêches Maritimes (ISTPM), 1975/03, Volume 39, Issue 1, Pages 5-62. Article en ligne sur le site de l'Ifremer. Consulté le 10 décembre 2009.
  2. Chez le poissons plats, l'« œil migrateur » est celui qui migre pour rejoindre l'autre œil sur une même face de la tête(voir Le singulier regard des poissons plats in La Recherche du 1er novembre 2011).
  3. A. Forest, op. cit.