Céloron de Blainville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Céloron, Bienville (homonymie) et Blainville.

Céloron de Blainville est le nom d'une famille française dédiée à la cause coloniale française du XVIIe au XIXe siècle. Elle donna de nombreux officiers et administrateurs au Canada français (XVIIe-XVIIIe siècles) puis dans les Antilles et dans l'océan Indien (XIXe siècle).

Personnalités de la famille[modifier | modifier le code]

La famille Céloron de Blainville compte notamment :

  • Jean-Baptiste Céloron de Blainville (né le 19 février 1660 à Paris, décédé le 4 juin 1735 à Montréal), premier seigneur de la commune de Blainville au Canada ([3]). Il épouse Hélène Picoté de Belestre, fille d'un chef militaire de Montréal.
  • son fils Pierre Joseph Céloron de Blainville (1693-1759), qui mena en 1749 une expédition destinée à marquer l'appartenance française de l'Ohio. Il enterra des plaques de plomb que l'on peut voir dans certains musées américains.
  • Paul Louis Maxime Celoron de Blainville (1831-1889), gouverneur de Mayotte en 1887-1888[1] et chevalier de la Légion d'honneur[2].

Risque de confusion[modifier | modifier le code]

Attention, l'orthographe de Céloron de Blainville est souvent fantaisiste sur Internet :

  • "Céloron" (Celoron pour les anglo-saxons) est souvent remplacé par "Celeron" ou "Céleron", par confusion avec la puce Celeron d'Intel (vers 2000).
  • "Blainville" est souvent remplacé par "Bienville", patronyme également bien connu en Amérique française avec le célèbre Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville.
  • Il n'est donc pas rare de trouver "Celeron de Bienville" à la place de "Céloron de Blainville".

Toponymie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. States and regents of the world, an alphabetical listing notamment sur woldstatesmen.org [1], rulers.org [2] et autres sites
  2. « Notice no LH/461/13 », base Léonore, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Histoire des Céloron de Blainville sur le bulletin Généalogie et histoire des Caraïbes ([4]).