Cédrick Desjardins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cédrick Desjardins

alt=Description de l'image Cedrick Desjardins.jpg.
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 30 septembre 1985,
Edmundston (Canada)
Joueur
Position Gardien de but
Attrape de la gauche
Équipe LNH (P) Rangers de New York
Équipe actuelle Wolf Pack de Hartford (LAH)
Ancienne(s) équipe(s) Lightning de Tampa Bay
A joué pour LAH
Lake Erie Monsters
Bulldogs de Hamilton
Crunch de Syracuse
ECHL
Cyclones de Cincinnati
Carrière pro. Depuis 2006

Cédrick Desjardins (né le 30 septembre 1985 à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, Canada) est un gardien de but professionnel de hockey sur glace.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cédrick Desjardins a déménagé dans le Kamouraska dans les villes de Saint-Pascal et de La Pocatière au Québec dès son très jeune âge. Il a été repêché en 2002 par l'Océanic de Rimouski de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, 200e au total. Il débute sa carrière dans la LHJMQ lors de la saison 2002-03 avec l'Océanic. À l'image de l'équipe, il ne connaît pas une très bonne saison, enregistant seulement un gain en 23 parties.

Lors de la saison 2004-05, il devient le gardien numéro 1 de l'équipe, menant l'Océanic, avec à ses côtés la jeune étoile montante Sidney Crosby, à la Coupe Memorial, la grande finale de la Ligue canadienne de hockey. Ils s'inclinent cependant en finale devant les Knights de London au score de 4-0.

Durant l'entre-saison, Desjardins est échangé aux Remparts de Québec à titre de joueur de 20 ans, signifiant par là sa dernière année d'admissibilité dans les rangs juniors. Au cours de la saison 2005-06, il connaît des périodes de succès parsemées de périodes plus creuses. Il réussit néanmoins à mener son équipe jusqu'à la finale de la Coupe du Président de la LHJMQ contre les Wildcats de Moncton, mais ils baissent pavillon au compte de 4 matchs à 2. Ils se qualifient néanmoins pour le tournoi de la Coupe Memorial en vertu du statut d'équipe hôtesse du tournoi des Wildcats de Moncton. Lors de la grande finale de tournoi de la Ligue canadienne de hockey, ils retrouvent à nouveau les Wildcats. Cette fois, Desjardins offre une solide performance, bloquant 46 des 48 tirs dirigés contre lui, aidant les Remparts à remporter le match au compte 6-2 et à mettre la main sur l'édition 2006 de la Coupe Memorial. Il remporte également le Trophée Hap Emms remis annuellement au meilleur gardien de but de la Coupe Memorial.

En septembre 2006, Desjardins est invité au camp d'entraînement des Blackhawks de Chicago. Au cours de l'entre-saison 2006, il signe un contrat avec les Bulldogs de Hamilton de la Ligue américaine de hockey, le club-école des Canadiens de Montréal, .

Le 11 octobre 2006, les Bulldogs de Hamilton assignent Desjardins à leur filiale des Cyclones de Cincinnati de la East Coast Hockey League (ECHL) où il joue l'essentiel de la saison, ne jouant que 3 matchs avec les Bulldogs. le 17 janvier 2007, il représente les Cyclones de Cincinnati au Match des étoiles. Il remporte la victoire, en étant le seul gardien à blanchir l'adversaire. À la fin de cette saison, il est élu sur l'équipe d'étoiles des recrues de la ligue.

Il est élu gardien du mois de février 2008 de la ECHL.

Le 3 juillet 2008, suite à sa nomination comme joueur le plus utile des séries de la ECHL, lors du triomphe des Cyclones de Cincinnati en finale de la coupe Kelly, il signe un contrat de deux ans avec les Canadiens de Montréal.

En janvier 2010, il est élu gardien du mois de décembre de la Ligue américaine de hockey et il est invité au Match des étoiles de cette ligue. Lors des compétitions d'habiletés, il est nommé le gardien par excellence de la compétition et le lendemain, il remporte la victoire dans les buts d'équipe Canada lors du match et en arrêtant 4 des 5 lancers contre lui lors des tirs de fusillade.

À la fin de la saison régulière 2009-2010, il est élu au sein de la 2e équipe d'étoile de la Ligue américaine de hockey.

En juillet 2010, il signe 1 contrat d'un an avec les Canadiens de Montréal mais il est échangé un mois plus tard au Lightning de Tampa bay.

Le 1er juillet 2012, il signe un contrat d'une durée d'un an avec les Canadiens de Montréal. Le 14 février 2013, il est à nouveau échangé à Tampa Bay en retour du gardien Dustin Tokarski. Devenant agent libre au 1er juillet 2014, il s'entend alors avec les Rangers de New York.

Cédrick Desjardins possède un tournoi de baseball portant son nom à La Pocatière. Son numéro 30 est retiré et flotte dans les hauteurs du Centre Bombardier de La Pocatière [1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[1],[2]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D   Pr Min  BC Moy % Arr  Bl Pun
2002-03 Océanic de Rimouski LHJMQ 23 1 19 0 1 239 109 5,28 87,0 % 0 0
2003-04 Océanic de Rimouski LHJMQ 20 8 11 0 1 119 72 3,86 90,1 % 0 4
2004-05 Océanic de Rimouski LHJMQ 44 30 7 4 2 439 120 2,95 90,9 % 2 9
2005-06 Remparts de Québec LHJMQ 41 28 10 0 2 254 111 2,95 90,6 % 5 18
2006-07 Cyclones de Cincinnati ECHL 44 24 19 1 2648 112 2,54 91,7 % 4 4
2006-07 Bulldogs de Hamilton LAH 3 0 2 0 142 7 2,96 87,9 % 0 0
2007-08 Cyclones de Cincinnati ECHL 22 16 4 2 1 285 41 1,92 93,4 % 5 19
2007-08 Bulldogs de Hamilton LAH 12 4 4 1 572 29 3,04 90,9 % 0 2
2008-09 Bulldogs de Hamilton LAH 30 16 12 0 1 718 73 2,55 91,9 % 4 2
2009-10 Bulldogs de Hamilton LAH 45 29 9 4 2 576 86 2,00 91,9 % 3 0
2010-11 Lightning de Tampa Bay LNH 2 2 0 - 120 2 1,00 96,8 % 0 0
2010-11 Admirals de Norfolk LAH 24 15 6 1 1 391 60 2,59 90,5 % 1 0
2011-12 Monsters du lac Érié LAH 32 16 11 5 1 936 68 2,11 93,2 % 3 10
2012-13 Lightning de Tampa Bay LNH 3 0 3 0 160 8 3,00 89 % 0 0
2012-13 Crunch de Syracuse LAH 26 19 6 1 1 593 53 3,98 91,9 % 6 2
2013-14 Crunch de Syracuse LAH 35 9 18 4 1 984 93 2,81 90,0 % 2 4
2013-14 Lightning de Tampa Bay LNH 1 0 1 0 18 2 6,67 84,6 % 0 2
Totaux LHJMQ 128 67 47 4 7 051 412 3,51 90,1 % 7

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Prédécesseurs et successeurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]