Cédric Tiberghien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tiberghien.

Cédric Tiberghien

Naissance 5 mai 1975[1]
Activité principale pianiste
Style romantique
Éditeurs Harmonia Mundi, Lyrinx
Maîtres Frédéric Aguessy et Gérard Frémy
Conjoint Marie-Laure Girard
Récompenses Concours international Marguerite-Long-Jacques-Thibaud
Site internet www.cedrictiberghien.com

Cédric Tiberghien, né le 5 mai 1975, est un pianiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence le piano à l'âge de cinq ans[1] avec Michèle Perrier[2] à Noyon, étudie au Conservatoire de Paris avec Frédéric Aguessy et Gérard Frémy, où en 1992 il reçoit le premier prix à 17 ans[1].

Il s'inspire très jeune de pianistes comme Arthur Rubinstein, qu'il considère comme l'un des plus grands pianistes et voue une grande admiration à des artistes comme Artur Schnabel dans les œuvres de Beethoven, Richter ou encore plus Emil Guilels[3].

Il remporte de nombreux prix internationaux. Le deuxième prix à Brême en 1993 et à Dublin en 1994, le sixième prix au concours Rubinstein à Tel-Aviv en 1995, le troisième prix à Genève en 1996. Il est également demi-finaliste au concours U. Micheli de Milan en 1997. En 1998, il obtient le Premier Grand Prix et cinq prix spéciaux au Concours international Marguerite-Long-Jacques-Thibaud[1].

Il réalise pour Harmonia Mundi plusieurs enregistrements de récitals solo : des œuvres de Debussy, les Variations Eroica de Beethoven, les Partitas de Bach, des ballades de Chopin et Brahms. Il enregistre également un disque du Concerto n° 1 de Brahms avec l'Orchestre symphonique de la BBC dirigé par Jiří Bělohlávek[4]. Il accompagne au piano Marie Devellereau, sur Je te veux d'Erik Satie[5].

De 2005 à 2007 Cédric Tiberghien fait partie de la sélection New Generation Artists de la BBC au Royaume-Uni[1].

Il épouse en 2005 la comédienne Marie-Laure Girard; ils ont un fils[6]. Ils donnent ensemble des spectacles pour enfant[7].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Cédric TIBERGHIEN », sur sites.radiofrance.fr, France Musique (consulté le 8 août 2009)
  2. Simon Corley, « Cédric Tiberghien (piano) », sur ConcertoNet.com,‎ 3 août 2009 (consulté le 8 août 2009)
  3. Anthony Goret, « Entretien avec Cédric Tiberghien », sur classiquenews.com,‎ 28 juin 2006 (consulté le 8 août 2009)
  4. Voir la discographie complète sur son site officiel
  5. son interprétation de Je te veux sur You Tube
  6. Page personnelle de Marie-Laure Girard-Tiberghien sur le site Copains d'avant
  7. Programme du Festival de Wallonie 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Autoportrait musical de Cédric Tiberghien, Musiq 3 (Belgique)