Cécité au changement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La cécité au changement est due au mode de fonctionnement du cerveau, qui implique que celui-ci fait non pas une représentation détaillée du monde, mais une représentation lacunaire faite d'observations partielles. Ainsi, la représentation du monde constamment construite par le cerveau ne s'applique à modéliser des éléments que s'ils sont, a priori, importants et intéressants pour le futur. Le cerveau ne peut alors pas remarquer un changement qui a eu lieu sur un élément qu'il considère sans importance, d'où le nom de « cécité au changement ».

Il ne faut pas se méprendre sur le nom de « cécité » car, même si la vue reste le sens dominant[1], cette lacune ne vient pas de l'œil mais bien du traitement de l'information par le cerveau, et par conséquent affecte tous les sens.

Exemples[modifier | modifier le code]

Parmi les exemples spectaculaires on peut citer le sketch Person Swap de Derren Brown.

L'application (informatique) « Change Blindness » (programmée en Java)[2] permet de simuler le fonctionnement du cerveau et de la vue humaine avec la cécité au changement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Auvray M., O'Regan J. K.. L'influence des facteurs sémantiques sur la cécité aux changements progressifs dans les scènes visuelles. In: L'année psychologique. 2003 vol. 103, n°1. pp. 9-32.
  • (en) Daniel J. Simons and Daniel T. Levin, Change blindness [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]