Cécile Vogt-Mugnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vogt.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mugnier.
Cécile Vogt-Mugnier.

Cécile Vogt-Mugnier, née le 27 mars 1875 à Annecy et morte le 4 mai 1962 à Cambridge (Angleterre), est une neurologue et neuropathologiste franco-allemande, épouse d'Oskar Vogt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa famille était originaire de Haute-Savoie. Elle perdit son père à l'âge de deux ans et dès son jeune âge, elle fit preuve d'un caractère indépendant et non conventionnel, ce qui s'était déjà vu dans sa famille puisque sa mère qui avait rompu avec l'église, avait refusé d'être son témoin de confirmation, se contentant de l'escorter jusqu'à la porte de la cathédrale.

Cécile Mugnier devait faire partie du groupe restreint des premières étudiantes à être admises en faculté de médecine au début du XXe siècle. Elle fut l'élève de Pierre Marie à Bicêtre où elle fit la connaissance de son futur mari, Oskar Vogt. Ce dernier était venu travailler à Paris avec Jules et Augusta Dejerine. En 1899 elle épousa Oskar Vogt et le couple déménagea à Berlin pour y fonder un institut de recherches neurologiques, la Neurologische Zentralstation qu'ils financèrent grâce à leur pratique privée. Très vite, Cécile Vogt-Mugnier s'imposa comme une scientifique de premier plan, au même titre que ses contemporaines Marie Curie (1867-1934), Augusta Dejerine-Klumpke(1859-1927), et Marie Nageotte-Wilbouchewitch (l'épouse de l'anatomiste Jean Nageotte).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]