Cécile Corbel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corbel.

Cécile Corbel

Description de l'image  Cécile Corbel.jpg.
Informations générales
Naissance (34 ans)
Pont-Croix, Finistère, Drapeau de la France France
Activité principale Harpiste, auteur-compositeur-interprète
Genre musical Musique celtique
Instruments Harpe
Années actives Depuis 2002
Labels Keltia Musique
Site officiel www.cecile-corbel.com

Cécile Corbel, née le 28 mars 1980 à Pont-Croix en Bretagne dans le département du Finistère, est une harpiste et chanteuse française. Elle est auteure de plusieurs albums, et signe notamment en 2010 la bande originale du film Arrietty, le petit monde des chapardeurs du Studio Ghibli.

Simon Caby est son partenaire à la ville et à la scène.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cécile Corbel est née à Pont-Croix dans le Finistère en 1980[1]. Elle apprend la guitare. Elle découvre la harpe celtique à l’adolescence et suit les enseignements de la harpiste grecque Elisa Vellia[2]. À 18 ans, après avoir obtenu un bac S[2], elle déménage à Paris pour y suivre des études[3]. Elle entre alors à l’École du Louvre[2], et y décroche un DEA en archéologie[3]. Elle fait ses débuts en jouant dans des pubs ou des rues de la capitale, et se produit pour la première en 2002 dans un pub, le Ti Jos[2].

Débuts professionnels[modifier | modifier le code]

En 2005, elle sort un premier 6 titres, puis signe avec la maison de disques Keltia avec qui elle sort en 2006 son premier disque, Songbook vol 1, où figurent des airs bretons, gallois, et irlandais[2]. Elle commence à faire des tournées, y compris à l’étranger, comme à Adélaïde où elle partage en 2006 l’affiche avec Yann Tiersen et Matmatah, et fait des première parties de concert, comme celui d’Alan Stivell à Reims, ou ceux de Laurent Voulzy à l’Olympia[2]. En 2008 sort Songbook vol 2. Elle compose pour la première fois 10 des 12 morceaux que compte l'album[2].

Le Château des ducs de Bretagne où se déroule en 2009 le spectacle Anne de Bretagne

Elle participe en 2009 au projet d’opéra rock Anne de Bretagne, dans lequel elle incarne le rôle éponyme[3]. L’auteur compositeur Alan Simon choisit Cécile Corbel après avoir eu des difficultés à trouver quelqu’un pour jouer ce rôle[4]. Dans ce projet, elle incarne le rôle d’Anne de Bretagne, duchesse de Bretagne et reine de France, aux côtés d’autres musiciens comme Tri Yann, ou Fairport Convention. Le spectacle se tient fin juin 2009 au Château des ducs de Bretagne à Nantes, précédé par un album auquel elle participe avec 200 autres musiciens[5].

Travail avec le studio Ghibli[modifier | modifier le code]

À l’occasion de la sortie de son album Songbook volume 2, elle envoie un exemplaire de celui-ci au Studio Ghibli pour les remercier de la source d’inspiration qu’ils représentent alors pour elle. Cet exemplaire parvient à Toshio Suzuki, le producteur en chef de Arrietty, le petit monde des chapardeurs, au moment où son équipe cherche une musique pour ce film, alors en production. Des contacts sont alors pris, et une partie de l’équipe japonaise du film se déplace à l’un de ses concerts dans le Berry[1]. Le , le Studio Ghibli annonce officiellement que Cécile Corbel cosigne le thème musical de son film Arrietty, le petit monde des chapardeurs, sorti en 2010 au Japon[6],[7]. Il s’agit alors de la première participation d’un artiste étranger à la bande-son d’un film de ce studio[8]. La participation qui devait initialement se limiter à une chanson s’est progressivement élargie à plusieurs chansons pour aboutir à la totalité de la musique du film. Les morceaux, d’inspiration bretonnes et orientales sont enregistrés à Paris avec une douzaine de musiciens[9]. Cet enregistrement lui vaudra de recevoir en 2011 le prix de "Bande Originale de l'année" et un disque d'or au Japon avec plus de 100 000 albums vendus[10].

Nouvelles créations et nouveaux projets[modifier | modifier le code]

En mai 2011, son troisième "Songbook" paraître sous le titre Renaissance ; un album qui sonne comme un retour aux sources, plus acoustique. Début 2013, elle participe à la Nuit de la Bretagne dans les Zeniths de Nantes, Lille et Caen. Son 4e album studio, Roses, sort le 24 juin 2013[11]. Poursuivant ses passerelles avec la word music, les musiques méditerranéennes et médiévales, elle saupoudre d'indices de musiques japonaises ses compositions à l'univers celtique, avec des chansons en français, anglais, breton et même en séfarade (Hija Mia), langue proche de l'espagnol[12]. Si la plupart des douze titres sont signés de Cécile et Simon Caby, elle intègre quelques thèmes traditionnels bretons ou irlandais et reprend The Riddle, un titre du chanteur anglais Nik Kershaw[13].

Avec Simon Caby, elle travaille à l'écriture de la musique du film Terre des Ours dont la sortie est prévue le 26 février 2014 [14].

Divers[modifier | modifier le code]

Composition du groupe[modifier | modifier le code]

De gauche à droite: Pascal Boucaud, Cécile Corbel et Cyril Maurin

Musiciens sur scène, du duo au quintet :

  • Cécile Corbel : harpe et voix
  • Cyril Maurin : guitares
  • Pascal Boucaud : basse et chœurs
  • Julien Grattard : violoncelle
  • Christophe Piot : percussions

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix Paris Jeunes Talents 2005
  • Disque d'or pour la bande originale Karigurashi no Arrietty 2010
  • Prix de la meilleure musique de film 2010 aux Golden Disc Awards au Japon
  • Award de la meilleure musique de film à la Tokyo Anime Fair 2011
  • Prix de la meilleure vente de bande originale avec Arrietty en 2010 au Japon
  • "ffff" Telerama pour la BO du film Arrietty en 2011
  • Prix de la meilleure chanson d'anime et manga du magazine Animeland en 2012

Engagements[modifier | modifier le code]

  • À titre personnel, Cécile soutient, par une donation prélevée sur les ventes de son album SongBook vol. 2, l'association française Info Birmanie qui travaille à informer les citoyens et les institutions de la situation dans ce pays[15].
  • Cécile est la marraine de "La Porte des Secrets", un endroit installé dans les dépendances restaurées de la prestigieuse Abbaye de Paimpont au cœur de la forêt de Brocéliande[16].
  • En 2013, elle devient l'égérie des produits de beauté Fleur de Mer au Japon, une ligne cosmétique 100% naturelle créée en Bretagne.

Discographie[modifier | modifier le code]

Cécile Corbel à Toulon en avril 2011

Albums studio[modifier | modifier le code]

Compilations et collectors[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Partitions[modifier | modifier le code]

  • Mon carnet de harpe celtique, 12 pièces faciles pour harpe et voix
  • Harpe celtique et chants du monde, 6 chansons pour harpe et voix
  • 10 songs from the songbooks 1, 2, & 3, pour harpe et voix

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ronan Gorgiard, « La fée bretonne compose pour le cinéma nippon », Ouest-France, jeudi 15 avril 2010, consulté sur www.ouest-france.fr le vendredi 16 avril 2010
  2. a, b, c, d, e, f et g David Raynal, « Cécile Corbel chante Anne de Bretagne », Agence Bretagne Presse, mardi 3 février 2009, consulté sur www.agencebretagnepresse.com le 14 janvier 2014.
  3. a, b et c Marc Le Du, « Cécile Corbel sera Anne de Bretagne », Ouest-France, lundi 13 avril 2009, consulté sur www.ouest-france.fr le 18 avril 2010
  4. Frédéric Jambon, « Alan Simon. «Anne mérite bien un rock opéra» », Le Télégramme, 24 juin 2009, consulté sur www.letelegramme.com le 30 mai 2010
  5. Frédéric Jambon, « Alan Simon. Anne de Bretagne », Le Télégramme, 21 mai 2009, consulté sur www.letelegramme.com le 30 mai 2010
  6. (en) NEW UNSEEN PICTURES AND MORE PRESS CONFERENCE DETAILS OF "KARIGURASHI NO ARRIETTY"
  7. « La Bretonne crée la musique d'un dessin animé japonais », Ouest-France, samedi 13 février 2010
  8. (ja) « ジブリ最新作の主題歌に初の外国人歌手 », Asahi Shimbun, 8 avril 2010, consulté sur www.asahi.com le 12 avril 2010
  9. Philippe Créhange, « Cécile Corbel. Conte de fées au Japon », Le Télégramme, édition Bretagne, 29 mai 2010, consulté sur www.letelegramme.com le 30 mai 2010
  10. Gérard Classe, Cécile Corbel. Le retour de la fée celte, Le Télégramme, 19 juin 2013
  11. Rencontre avec la chanteuse celtique Cécile Corbel, TF1, 15 août 2013
  12. Michel Troadec, « La musique de Cécile Corbel est voyageuse », Cultures bretonnes, édition 2013, Hors-Série Ouest-France, p. 20
  13. Philippe Cousin, « Songbook 4 - Roses », Trad Magazine, no 51,‎ septembre-octobre 2013, p. 86
  14. Ronan Gorgiard, Album et musique de film : l'année de Cécile Corbel, Ouest-France, 12 janvier 2013
  15. David Raynal, Cécile Corbel, le chant d’une sirène, AgoraVox, 3 février 2009
  16. Paimpont. Cécile Corbel, marraine de Brocéliande, en concert, Ouest-France, 15 juillet 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]