Cébès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cébès de Thèbes est un philosophe grec de la fin du Ve siècle et du début du IVe siècle avant J.-C.

Originaire de Thèbes, il est d'abord, dans sa patrie, disciple du pythagoricien Philolaos (avec son compatriote Simmias) avant que tous deux se rendent à Athènes et se lient à Socrate. Pendant la captivité de ce dernier (399 av. J.-C.), toujours avec Simmias, il se propose d'organiser et de financer une évasion, mais Socrate refuse. Il apparaît comme personnage dans les dialogues de Platon consacrés à la captivité de Socrate (le Criton et le Phédon), ainsi que dans les Mémorables de Xénophon. Selon ce dernier[1], il fréquentait l'hétaïre Théodotè en compagnie d'Alcibiade.

Trois dialogues sont attribués à Cébès par Diogène Laërce et par la Souda :

  • Le Tableau (Πίναξ / Pínax)
  • Le Septième jour (du mois Thargêliôn, fête d'Apollon) (Ἑβδόμη / Hebdómê)
  • Phrynique (Φρύνιχος / Phrúnikhos)

Le Tableau, une ekphrasis, est le seul ouvrage qui nous soit parvenu sous le nom de Cébès[2] : dans un sanctuaire du dieu Cronos, des jeunes étrangers venus apporter des offrandes contemplent un tableau qui représente toutes les scènes de la vie humaine, et un vieillard leur en livre l'interprétation. On attribue plutôt de nos jours cet écrit à un homonyme, philosophe stoïcien originaire de Cyzique, contemporain de Marc Aurèle (IIe siècle après J.-C.). Le Tableau de Cébès est d'ordinaire édité à la suite d'Épictète.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Mémorables, III, 11, 4
  2. On peut lire une référence à Platon (33d).