Boletus reticulatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Cèpe d'été)
Aller à : navigation, rechercher

Cèpe d'été, Bolet réticulé

Boletus reticulatus, autrefois Boletus estivalis, de son nom vernaculaire le Cèpe d'été, est un champignon (Fungi) basidiomycète de la famille des Boletaceae, présent dans l'hémisphère nord. Comme tous les champignons du genre Boletus, les tubes vieillissant se sépare facilement de la chair du chapeau, avec un pied central ventru et une chair compacte. Ces bolets ont un chapeau rond devenant convexe à mesure qu’ils vieillissent. Très semblable à Boletus edulis, ce bolet se différencie aisément par son chapeau brun-rouge et par son pied au réseau blanc sur un fond toujours un peu rougeâtre.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Nom binomial accepté[modifier | modifier le code]

Boletus reticulatus Schaeff. 1774[1]

Basionyme, synonymes, et binômes obsolètes[modifier | modifier le code]

  • Boletus aestivalis (Paulet) Fr. 1838 [2]
  • Boletus edulis reticulatus (Schaeff.) Konrad & Maubl. (1926[3])
  • Boletus edulis ssp. reticulatus (Schaeff.) K. & M.)
  • Boletus edulis f. reticulatus (Schaeff.) Vassilkov (1966[4])
  • Tubiporus aestivalis Paulet 1793 [5]

Phylogénétique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Boletus edulis.
Phylogramme et position de Boletus reticulatus

Noms vulgaires et vernaculaires[modifier | modifier le code]

Cèpe d'été de l'ancien nom scientifique Boletus aestivalis[7]. Le nom normalisé français de ce bon comestible est Cèpe d'été, mais il a aussi pour nom commun Cèpe réticulé.

Description[modifier | modifier le code]

Le champignon est boletoïde: il présente la silhouette des cèpes. Le chapeau du champignon est bombé et velouté (5 à 20 cm): il est pulviné adulte et il est tomenteux. Il est bien en chair de couleur brun fauve, ayant souvent quand il fait sec, des crevasses particulières présentant l’aspect d’une résille. Ses tubes présentent des pores qui tournent au jaunâtre puis au brun olivâtre en vieillissant. La chair blanche et épaisse, à l'odeur agréable, demeure bien ferme mais jaunit en vieillissant et est souvent véreuse. Le pied va de 13 à 20 cm, il est ventru de couleur brun clair, portant un maillage bien marqué de couleur blanche: il est réticulé. La sporée est de couleur brun-olive.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le cèpe d’été est un champignon que l’on rencontre dans les bois de feuillus car serait mycorhizien avec le chêne, surtout le chêne blanc, lorsqu’il a fait chaud et un peu humide, du mois de mai à la fin de l'automne, dispersé ou grégaire (ils sont parfois regroupés). Assez commun dans le midi et l'ouest de la France, il est moins banal dans la région parisienne et rarissime en Angleterre et en Irlande[8]. Il est aussi signalé dans le nord de l'Espagne du Portugal, et de l'Italie. On le trouve aussi de fin Mai à Août dans les comtés de Douglas et Lawrence en Illinois[9].

Confusion possible[modifier | modifier le code]

Très semblable à Boletus edulis et souvent confondu, il s'en distingue par sa chair du chapeau (sous-cuticulaire) colorée et un réseau du stipe, il est dit résupiné, qui ne descend pas jusqu’à sa base. De plus contrairement à Boletus edulis, il ne présente pas de marginelle blanchâtre. On peut aussi le confondre avec Tylopilus felleus quoique ses les pores ont une teinte rosée, mais qui a un goût très amer, le rendant immangeable.

Utilisation[modifier | modifier le code]

C'est un très bon champignon comestible. Le séchage le rend encore meilleur[réf. nécessaire]. En poêlée, il a une note plus douce que le cèpe de Bordeaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Titres des livres en français comportant plus de renseignements sur ce champignon :

  • Régis Courtecuisse, Bernard Duhem : Guide des champignons de France et d'Europe (Delachaux & Niestlé, 1994-2000).
  • Marcel Bon : Champignons de France et d'Europe occidentale (Flammarion, 2004)
  • Dr Ewaldt Gerhardt : Guide Vigot des champignons (Vigot, 1999) - ISBN 2-7114-1413-2
  • Roger Phillips : Les champignons (Solar, 1981) - ISBN 2-263-00640-0
  • Thomas Laessoe, Anna Del Conte : L'Encyclopédie des champignons (Bordas, 1996) - ISBN 2-04-027177-5
  • Peter Jordan, Steven Wheeler : Larousse saveurs - Les champignons (Larousse, 1996) - ISBN 2-03-516003-0
  • G. Becker, Dr L. Giacomoni, J Nicot, S. Pautot, G. Redeuihl, G. Branchu, D. Hartog, A. Herubel, H. Marxmuller, U. Millot et C. Schaeffner : Le guide des champignons (Reader's Digest, 1982) - ISBN 2-7098-0031-4
  • Henri Romagnesi : Petit atlas des champignons (Bordas, 1970

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Schaeff. in: Fung. Bavar. Palat. 4:78, 1774
  2. E.M. Fries, in: Epicr. syst. mycol. (Upsaliae):422, 1838
  3. Konrad & Maubl. in: Icon. Select. Fung. 4(2):pl. 398, 1926
  4. Vassilkov, in: Bekyi Grib:18, 1966
  5. Paulet, in: Traité sur les Champignons Comestibles (Paris):371, 1793
  6. (en) BTM Dentinger et al., « Molecular phylogenetics of porcini mushrooms (Boletus section Boletus) », Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 57, no 3,‎ 2010, p. 1276–1292 (lire en ligne)
  7. Noms français des bolets définis par la Société mycologique de France, Fiche consultée en sept. 2012
  8. http://www.first-nature.com/fungi/boletus-reticulatus.php
  9. http://www.mushroomexpert.com/boletus_cf_reticulatus.html