Cèmuhî

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cèmuhî
Parlée en Nouvelle-Calédonie
Région Touho, Koné, Poindimié
Nombre de locuteurs 3 300
Classification par famille
Statut officiel
Régi par Académie des langues kanak
Codes de langue
ISO 639-3 cam
IETF cam

Le cèmuhî (ou camuki) est une langue austronésienne qui fait partie des langues kanak, parlée par environ 3 300 locuteurs dans les communes de Touho, Koné et Poindimié (Province nord) dans l’aire coutumière Paici-Camuki. C’est une langue régionale de France.

Historique et description[modifier | modifier le code]

Le mot cèmuhî se prononce « tyèmouhî » ou « tyamoukî ». La langue était appelée tié, tyamuhi ou langue de Wagap par les Pères maristes installés à Wagap au XIXe siècle, notamment le P. Benoît Forestier et le P. Roussel qui connaissent la langue et en mettent au point les premières transcriptions[1]. Le terme de « tié » était encore récemment utilisé pour désigner la langue parlée au nord de la vallée de la Tiwaka.

C’est une langue à tons à trois registres. Le nombre des locuteurs est estimé à 3 300 dont 800 hors zone traditionnelle par Jean-Claude Rivierre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rivierre 1994, p. 17-19.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Claude Rivierre, Dictionnaire cèmuhî-français, Louvain et Paris, Peeters Publishers,‎ 1994.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]