Byron Guamá

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guamá de la Cruz est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Guamá ; le second, maternel, souvent omis, est de la Cruz.
Byron Patricio Guamá de la Cruz
Image illustrative de l'article Byron Guamá
Photo officielle de Byron Guamá dans l'équipe Movistar Team America (saison 2013)
Informations
Nom Byron Patricio Guamá de la Cruz
Date de naissance 14 juin 1985 (29 ans)
Pays Drapeau de l'Équateur Équateur
Équipe actuelle Ecuador
Équipes amateurs
2013 Movistar Team America
Équipes professionnelles
2008
2009
2010
2011-2012
2014-
Canel's Turbo Mayordomo
Burgos Monumental
Burgos 2016-Castilla y León
Movistar Continental Team
Ecuador
Principales victoires
Drapeau : Équateur Champion d'Équateur sur route 2007, 2011 et 2014

Byron Patricio Guamá de la Cruz, né le 14 juin 1985 à San Isidro dans la province de Carchi, est un coureur cycliste équatorien, membre de l'équipe cycliste Ecuador.

Biographie[modifier | modifier le code]

Byron Guamá réside à Cayambe dans la province de Pichincha. Il est marié et père de deux enfants. Il est le représentant de l'Équateur aux Jeux de Londres, où il accompagne plusieurs membres de l'équipe UCI World Tour de sa formation Movistar. Plus de deux cents personnes étaient regroupés pour le soutenir, le jour de son départ pour l'Angleterre. Participer aux Jeux est un but qu'il s'était fixé depuis qu'il se consacre à 100 % au cyclisme. Avant son départ pour Londres, il pensait qu'obtenir une médaille serait une tâche difficile, mais qu'il donnerait le meilleur de lui-même pour représenter du mieux possible son pays[1]. Il termine la course en ligne des Jeux, hors délais[2].

Fin 2012, lorsque les filiales colombiennes et équatoriennes de Movistar décident de s'unir pour pérenniser la formation, il fait tout naturellement partie de l'équipe[3].

Début mai 2013, il participe aux championnats panaméricains au Mexique. Dans la course en ligne, son compatriote Segundo Navarrete part à la poursuite du Mexicain Ignacio Sarabia, ils seront rejoint par le Colombien Jonathan Paredes[4]. Byron Guamá reste dans le peloton, qu'il domine au sprint, prenant la quatrième place finale[5].

Trois jours plus tard, il est au départ de la Clásica Pavanial de Tulcán, chez lui, en Équateur. Dans la première étape, il rejoint son équipier Óscar Soliz, parti en échappé. Guamá fausse compagnie à ses deux compagnons de fugue, qu'il relègue à plus d'une minute, le peloton terminant à plus de six minutes[6]. Le lendemain, il récidive. Il remporte la deuxième étape, quelques secondes devant deux hommes et une minute devant le peloton[7]. Solidement en tête du classement, les trois dernières étapes le voient contrôler la course, avec l'aide de ses coéquipiers. Il remporte l'épreuve devant Soliz[8], vainqueur sortant.

Après une participation sans relief à la Vuelta a Antioquia[9], Guamá se présente au Tour de Colombie, qui part cette année de son pays natal. Il le terminera vingt-huitième[10] avec le gain de deux étapes. En effet, même s'il ne parvient pas à s'immiscer dans l'échappée victorieuse de la première étape, qui se déroule dans son intégralité en Équateur, il s'offre un succès dès le lendemain. En raison du fort vent de côté, une cassure projette dix-neuf hommes à l'avant du peloton. Puis Guamá s'isole avec deux compagnons dont il se débarrasse pour s'imposer en solitaire[11]. Son second bouquet, il l'obtient à l'issue d'un sprint massif. Sa formation réduit à néant la dernière échappée, dans les faubourgs de la ville d'arrivée. Guamá prend la roue d'Óscar Pachón et de Félix Cárdenas qui lancent le sprint, il les déborde dans les derniers mètres[12].

Principal objectif du recrutement de la nouvelle équipe continentale équatorienne[13], Byron Guamá signe au profit de la formation cycliste Ecuador, à la fin de l'année 2013. Malgré les doutes qui l'assaillent au moment de quitter la formation Movistar, où il a passé trois ans et qu'il considère comme une famille et une grande équipe, il choisit de participer au projet national. Il éprouve de l'orgueil à faire partie de ce rêve devenu réalité, la première équipe continentale équatorienne. Il exprime, également, son contentement à pouvoir, de nouveau, courir en Europe[14].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats panaméricains de cyclisme[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Byron Guamá, rumbo a Londres: “Es una meta que me puse desde que me dediqué al ciclismo al 100%” », sur www.biciciclismo.com,‎ 19 juillet 2012 (consulté le 25 mai 2013)
  2. (es) « Byron Guama llegó en puesto 114 en Ciclismo de Ruta », sur www.ecuavisa.com,‎ 28 juillet 2012 (consulté le 25 mai 2013)
  3. (es) « Movistar Team continuará pedaleando en 2013 por Colombia y Ecuador », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 15 janvier 2013 (consulté le 26 mai 2013)
  4. (es) « “Tocó a la brava” Jonathan Paredes », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 14 mars 2013 (consulté le 26 mai 2013)
  5. (es) « Les résultats officiels de la course en ligne masculine des championnats panaméricains de cyclisme sur route 2013 », sur www.federacionmexicanadeciclismo.com.mx (consulté le 26 mai 2013)
  6. (es) « Vuelta a Tulcán: Byron Guamá es el primer líder de la ronda ecuatoriana. Oscar Solíz es segundo », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 8 mai 2013 (consulté le 26 mai 2013)
  7. (es) « Vuelta a Tulcán: Byron Guamá repitió triunfo de etapa y sigue liderando la carrera », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 9 mai 2013 (consulté le 26 mai 2013)
  8. (es) « Vuelta a Tulcán: Barrida del Movistar Team América. Darwin Pantoja se queda con la última etapa. Byron Guamá con la general », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 12 mai 2013 (consulté le 26 mai 2013)
  9. (es) « Les classements finals de la Vuelta a Antioquia 2013 », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 26 mai 2013 (consulté le 24 novembre 2013)
  10. (es) « Le classement de la quatorzième étape et les différents classements finals du Tour de Colombie 2013 », sur docs.google.com (consulté le 25 novembre 2013)
  11. (es) « Vuelta a Colombia: Byron Guamá se hizo sentir en Ipiales. Stiver Ortiz sigue al frente. Varios favoritos al título perdieron tiempo valioso », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 10 juin 2013 (consulté le 25 novembre 2013)
  12. (es) « Vuelta a Colombia: Byron Guamá repitió etapa en Ubaté. Jonathan Millán sigue al frente de la general », sur www.revistamundociclistico.com,‎ 19 juin 2013 (consulté le 25 novembre 2013)
  13. (es) « Team Ecuador, una realidad », sur cobblesandhills.com,‎ 28 novembre 2013 (consulté le 25 janvier 2014)
  14. (es) « Byron Guamá: “Es un orgullo correr en el primer equipo continental de Ecuador” », sur www.ciclismointernacional.com,‎ 7 janvier 2014 (consulté le 25 janvier 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :