Buzz Lightyear's Astro Blasters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buzz Lightyear's Astro Blasters
Logo disney-BuzzLightyear2.jpg
Autre(s) nom(s) : Buzz Lightyear Laser Blast
Buzz Lightyear's Space Ranger Spin
Localisation
Parc : Magic Kingdom
Zone : Tomorrowland
Lieu : Orlando (Floride), Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées
géographiques
28° 25′ 06″ Nord 81° 34′ 47″ Ouest / 28.418267, -81.579595
Ouverture : 3 novembre 1998
Parc : Tokyo Disneyland
Zone : Tomorrowland
Lieu : Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Coordonnées
géographiques
35° 37′ 58″ Nord 139° 52′ 44″ Est / 35.632684, 139.878851
Ouverture : 15 avril 2004
Parc : Disneyland
Zone : Tomorrowland
Lieu : Anaheim, Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées
géographiques
33° 48′ 44″ Nord 117° 55′ 05″ Ouest / 33.812239, -117.918009
Ouverture : 5 mai 2005
Parc : Hong Kong Disneyland
Zone : Tomorrowland
Lieu : Hong Kong, Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Coordonnées
géographiques
22° 18′ 50″ Nord 114° 02′ 33″ Est / 22.313863, 114.042474
Ouverture : 12 septembre 2005
Parc : Disneyland (Paris)
Zone : Discoveryland
Lieu : Marne-la-Vallée, Drapeau de la France France
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 25″ Nord 2° 46′ 39″ Est / 48.873523, 2.777524
Ouverture : 8 avril 2006
Données techniques
Constructeur(s) : Sansei Yusoki Co
Concepteur(s) : Walt Disney Imagineering
Type : parcours scénique interactif
Durée du tour : 4 min 30 s

Buzz lightyear's Astro Blasters, Buzz Lightyear Laser Blast (Buzz l'Eclair Bataille Laser, en français) ou Buzz Lightyear's Space Ranger Spin est une attraction des parcs Disney. Elle possède actuellement plusieurs déclinaisons, presque différentes pour tous les parcs Disney de type Royaume Enchanté. Elle s'inspire de l'univers de Buzz l'Éclair, personnage du film d'animation Toy Story.

L'attraction est composée d'un Parcours scénique nouvelle génération, dit interactif, une sorte de train pour deux personnes où le visiteur fait partie du décor: il "tire" en effet à l'aide d'un pistolet placé sur son wagon sur le décor.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de fond de l'attraction concerne les intentions de l'Empereur Zurg de voler toutes les ressources énergétiques (des batteries) utilisées pour alimenter les engins spatiaux des Petits hommes verts. Les participants (visiteurs) sont des nouvelles recrues de Star Command envoyé pour vaincre Zorg.

La file d'attente de l'attraction est inondée de couleurs vives, blanc, bleu et vert à l'image de Buzz l'éclair lui-même. Comme ce dernier est un jouet, le décor est clairement à l'échelle d'un jouet articulé. Des éléments sont des reproductions géantes d'articles comme des écrous ou un mode d'emploi qui est en réalité celui de l'attraction. Un audio-animatronic de Buzz l'éclair et une tablette magique (Etch-A-Sketch) donnent leurs conseils pour la "mission". Cet audio-animatronic utilise un système innovant de projection par l'arrière pour le visage de Buzz ce qui le rend très réaliste.

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

Astro Blasters et Space Ranger Spin sont à moitié un parcours scénique en Omnimover et un stand de tir. Les visiteurs embarquent à bord de véhicule de l'espace à deux places guidé par un joystick (pour les rotations) et comprenant deux pistolets laser. Le joystick permet de faire tourner le véhicule sur lui-même afin de choisir sa cible. Les fusils permettent de viser des cibles disséminées dans le parcours puis de tirer dessus grâce au laser. En fonction de la cible un nombre de point est attribué au joueur. Un cadran digital donne le score du joueur qui s'affichera au tableau d'honneur à la fin de l'attraction.

Le visiteur est photographié durant l'attraction et son score final est incrusté dans l'image, qu'il peut ensuite envoyer par email ou acheter.

La version de Disneyland propose grâce à une connexion avec internet à des personnes de jouer depuis chez eux et/où d'aider les visiteurs du parc à gagner plus de points en activant des cibles spéciales augmentant le score des deux équipes (sur place et chez eux).

Les attractions[modifier | modifier le code]

Magic Kingdom[modifier | modifier le code]

Logo

Elle s'appelle Buzz Lightyear's Space Ranger Spin. Elle est différente de ses homologues. Considérée comme la version primitive de l'attraction, elle dispose d'éléments qui ont été améliorés par la suite dans les autres versions. Elle reprend l'ancien parcours de "If you had wings" et certains de ses effets (Escape Hatch par exemple).

Le parcours scénique est identique avec ses consœurs à travers le monde (voir ci-dessous), cependant, l'aménagement intérieur, la longueur des scènes et le mode de jeu se distingue :

  • Les pistolasers des véhicules sont plus gros, ils sont attachés à une barre sur le véhicule ce qui ne permet pas de diriger aussi librement les tirs que pour les autres attractions.
  • Les cibles, ayant l'aspect d'un "Z" comme dans les autres, ne permettent pas de faire 100, 500, 1000, 5000, 10000 points mais 100 points uniquement.
  • Le thème musical de l'attraction est différent, n'ayant aucun lien direct avec les musiques de Toy Story 2.
  • Enfin, même si les scènes sont identiques, elles sont ou plus longues (Planet Zurg, Escape Hatch) ou plus courtes (Space Battle, Star Command entre autres).

Cette attraction bénéficie du système FastPass

Cette attraction interagit avec les Pal Mickey

Tokyo Disneyland[modifier | modifier le code]

Buzz Lightyear's Astro Blasters à Tokyo Disneyland

L'attraction diffère peu de son homologue américaine de Disneyland et a ouvert à la place de l'ancien Timekeeper. Elle a été la seconde version de l'attraction (après celle du Magic Kingdom) et apporte la majeure partie des innovations que l'on retrouve par la suite. Elle est l'attraction favorite du parc pour beaucoup de japonais, provoquant des files d'attente de plus d'une heure au minimum dès l'ouverture du parc.

Les innovations de cette version sont essentiellement :

  • Une liberté quasi totale avec les pistolasers seulement attachés par leur câble d'alimentation.
  • La création des cibles à plusieurs points (100 - ronds, 500 - carrés, 1000 - losanges, 10000 - triangles).
  • Nouvel arrangement musical tiré du film Toy Story et Toy Story 2.
  • De nouveaux Audio-animatronics (notamment celui de Zurg) plus évolués et plus grands.

Cette attraction bénéficie du système FastPass

Disneyland[modifier | modifier le code]

Logo

Quasi identique à celle de Tokyo, cette version ne diffère que parce qu'un morceau du défunt PeopleMover (puis Rocket Rods) traverse une partie de l'attraction. La version de Disneyland propose grâce à une connexion avec internet à des personnes de jouer depuis chez eux et/où d'aider les visiteurs du parc à gagner plus de points en activant des cibles spéciales augmentant le score des deux équipes (sur place et chez eux).

Cette attraction bénéficie du système FastPass

Hong Kong Disneyland[modifier | modifier le code]

L'attraction se nomme Buzz Lightyear Astro Blasters et reprend la version de Californie.

Cette attraction bénéficie du système FastPass

Disneyland Paris[modifier | modifier le code]

Logo

Buzz l'éclair Bataille Laser (en français dans les campagnes de publicité, mais nommée Buzz Lightyear Laser Blast dans le parc) est une attraction interactive. Elle diffère peu de ses homologues américains ou japonais. l'attraction à ouvert au public le 8 avril 2006, à la place de l'ancien Visionarium, à Discoveryland.

À bord de votre vaisseau (XP-41), vous devez sauver l'univers de l'Empereur Zurg qui a décidé de conquérir le monde. Grâce à votre pistolaser, vous devez toucher un maximum de cibles tout au long du parcours. Les cibles, une fois touchées, font soit apparaitre une nouvelle cible ou une animation surprise. Chaque véhicule est autonome et permet de tourner à 360°, on peut monter à deux par véhicule.

Cette attraction bénéficie du système FastPass

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Imagineers, The Magic Kingdom At Walt Disney World: An Imagineer's-Eye Tour p 121
  2. Factbook 2011, pp. 9-10
  3. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2005 - Key Dates »,‎ 29 juin 2006 (consulté le 26 janvier 2010), p. 54
  4. (en) Walt Disney Company, « Disney Factbook 2006 - Key Dates »,‎ 5 mars 2007 (consulté le 28 janvier 2010), p. 51