Butte aux Français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Butte aux Français
Illustration sous licence libre bienvenue !
Géographie
Altitude 660 m
Coordonnées 53° 36′ 00″ N 109° 34′ 00″ O / 53.6, -109.566753° 36′ 00″ Nord 109° 34′ 00″ Ouest / 53.6, -109.5667  [1]
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Saskatchewan
Municipalité rurale Frenchman Butte No 501
Géologie
Roches Schiste, siltstone

Géolocalisation sur la carte : Saskatchewan

(Voir situation sur carte : Saskatchewan)
Butte aux Français

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Butte aux Français

La butte aux Français ou butte des Français (en anglais : Frenchman Butte) est une colline située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de la ville de Lloydminster dans la province de la Saskatchewan.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans l'acceptation générale récente, le nom de la butte des Français proviendrait de l'assassinat par des Amérindiens d'un « Français » ayant établi un poste de traite dans les environs. Il leur avait procuré de l'alcool de qualité douteuse[2].

Émile Petitot avait entendu une anecdote différente. Selon celle-ci, la butte était connue en cri sous le nom de Wémistakousiw Takatçina (« Butte des Français »). Le nom rappellerait le massacre de 11 explorateurs français par les Brochets. Petitot avait émis l'hypothèse qu'il s'agirait des hommes de Joseph-Claude Boucher de Niverville. Pour le mobile du massacre, il s’agirait probablement, selon André Champagne, de représailles des Brochets contre les Assiniboines, qui étaient en bon terme avec les Français. Cependant, la distance rend peu probable le fait qu'il s'agisse du lieu de l'établissement du fort La Jonquière. Il pourrait aussi s'agir d'un fort établi par Louis de La Corne. Il était aisé pour ses hommes de faire les 250 km qui séparaient la butte du fort de La Corne, la rivière n'ayant aucun obstacle à l'amont du fort[2].

Finalement, selon Alan Rayburn, le nom de la butte serait lié à la légende d'un « Canadien », probablement un voyageur provenant du fort Vermillion (en), qui aurait été assassiné par des Amérindiens vers 1800[2].

Géologie[modifier | modifier le code]

La butte des Français est située dans la formation de Lea Park (en), une formation du bassin sédimentaire de l'Ouest canadien[3]. Cette formation du Campanien inférieur (entre 83,5 et 80,6 millions d'année) est composée de schiste gris entrecoupé de siltstone. Elle comprend aussi des gisements de bentonite. Les fossiles des foraminifères et des mollusques sont abondants[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille de Frenchman Butte.

Le lieu est devenu, en 1929, un lieu historique national du Canada en raison de la bataille de Frenchman Butte qui se déroula en 1885 lors de la rébellion du Nord-Ouest entre les Amérindiens Cris et les Métis d'une part et les troupes canadiennes d'autre part.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La principale valeur archéologique de la butte aux Français est la présence de 98 tranchées défensives qui ont été creusées par les Cris en 1885. Il s'agit de simples trous creusés à la hâte, mais ces derniers sont remarquablement bien conservés. On n'y observe aucune structure moderne, et le paysage environnant est resté inchangé depuis 1885[5].

La désignation patrimoniale comprend aussi la position canadienne, qui est située au sud de la vallée du ruisseau Little Red Deer, mais cette position est située hors du territoire de Parcs Canada[6],[5].

Un musée retrace l'historique de la bataille et de la vie des premiers colons dans la municipalité rurale de Frenchman Butte No 501, à 5 km à l'ouest du parc[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Frenchman Butte », Recherche de toponymes du Canada, sur Ressources naturelles Canada (consulté le 28 octobre 2012)
  2. a, b et c Carol Jean Léonard, Mémoire des noms de lieux d'origine et d'influence françaises en Saskatchewan : Répertoire toponymique, Québec, Les Éditions GID,‎ 2010, 630 p. (ISBN 978-2-89634-022-4), p. 248-249
  3. Saskatchewan Industry and Ressources, « Geological Map of Saskatchewan »,‎ 1999 (consulté le 28 octobre 2012)
  4. (en) R.L. McKellar et D.H. McNeil, « Lea Park Formation », Lexique des unités géologiques canadiennes, sur Réseau canadien de connaissances en sciences de la Terre,‎ 28 May 2008 (consulté le 28 octobre 2012)
  5. a, b et c Parcs Canada 2007, p. 12-13
  6. Parcs Canada 2007, p. 7-8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Parcs Canada, Lieux historiques nationaux du Canada du Fort-Battleford, de Frenchman Butte et du Lac-La Grenouille : Plan directeur,‎ 2007, 37 p. (ISBN 978-0-662-09383-1, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]