Butiá

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Butia.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Butia (homonymie).
Butiá
Blason de Butiá
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Paulo Machado (PPS)
Code postal 96 750-000
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 51
Démographie
Gentilé Butiense
Population 19 717 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 30° 07′ 14″ S 51° 57′ 45″ O / -30.12056111, -51.96250278 ()30° 07′ 14″ Sud 51° 57′ 45″ Ouest / -30.12056111, -51.96250278 ()  
Altitude 71 m
Superficie 76 900 ha = 769 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Plages d'eau douce du Ponte Arame.
Fondateur
Date de fondation
Loi n° 4 574
9 octobre 1963
Localisation
Localisation de Butiá sur une carte
Localisation de Butiá sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Butiá

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Butiá
Liens
Site web http://www.butia.rs.gov.br/

Butiá est une ville brésilienne de la mésorégion métropolitaine de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de São Jerônimo et située à 79 km au sud-ouest de Porto Alegre. Elle se situe à une latitude de 30º 07' 14" sud et à une longitude de 51º 57' 45" ouest, à 71 m d'altitude. Sa population était estimée à 19 717 en 2007, pour une superficie de 769 km². L'accès s'y fait par la BR-290.

Le nom Butiá vient de la présence d'un pied de l'arbre du même nom (Butia, en français) qui servait de point de repère dans le Cerro do Martinzinho, petite élévation du relief de la région. L'arbre servait aussi de lieu de repos pour les chevaux des voyageurs qui passaient par là.

L'histoire du peuplement de Butiá est liée à l'exploitation du charbon, avant même d'être municipalité, à la fin du XIXe siècle. Le lieu était cependant connu depuis 1795, découvert par un soldat portugais qui trouva le minerai affleurant le sol. Cette activité fut réduite du fait du désintérêt des autorités envers cette activité économique, mais elle reste cependant importante.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]