Bushcraft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bushcraft ambitionne le réapprentissage d'une vie prospère avec la nature, ainsi que l'acquisition de compétences plus ou moins anciennes pour y parvenir.

Ce terme a été utilisé en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud et a été plus largement popularisé dans l'hémisphère Sud par Les Hiddins. Dans l'hémisphère Nord, la pratique a été remise à l'ordre du jour par Mors Kochanski et largement médiatisé par Ray Mears avec ses différentes émissions télévisées.

Les techniques de vie dans la nature sont aussi vieilles que l'humanité elle-même. Elles ont été utilisées depuis des dizaines de milliers d'années, et sont réutilisées de nos jours par les hommes contemporains.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme est un mot-valise de la langue anglaise composé des mots bush et craft.

Le mot bush, s'il peut se traduire littéralement par "buisson", renvoie à la notion de Bush, avec une étymologie provenant du néerlandais bosch, désignant des espaces naturels non cultivés. Ce terme est passé dans la langue anglaise suite à l'assimilation des colons Boers d'Afrique du Sud puis s'est popularisé dans les autres colonies britannique (Nouvelle-Zélande, Australie...) et a désigné des paysages très variés (allant de désert aride à des forêts plus tempérées).

Le terme craft est un terme générique renvoie aux notions de métier ou de savoir-faire.

En pur Français, le mot "art des bois" sera employé car plus esthétique et surtout plus adapté sous nos latitudes. Cependant, dans la pratique, le terme tend à passer dans la langue française tel quel. Un certain rapprochement peut être effectué avec les coureurs des bois, qui, en plus de voyager pour commercer avec des fourrures Amérindiennes, pratiquaient sensiblement les mêmes activités. Excepté le fait que ces derniers le faisaient pour gagner leur vie.

Le terme bushcraft a été utilisé en Australie et en Afrique du Sud dès le XIXe siècle. Il apparaît dans plusieurs ouvrages[1],[2].

Dans le courant du XXe siècle, Richard Graves, commandant de l'"Australian Jungle Survival & Rescue Detachment" publie une série de guides de survie et vie en campagne à destination de l'armée australienne qu'il intitulera The 10 Bushcraft Books.

En 1988, Mors Kochanski publie le livre Northern Bushcraft (republié ultérieurement sous le titre Bushcraft) relatif à la forêt boréale. Kochanski a indiqué à de nombreuse reprise que le titre a été choisi en référence à l’œuvre de Graves[3].

Au début des années 2000, le terme bénéficie d'un regain de popularité grâce au succès des documentaires de Ray Mears.

Les Techniques[modifier | modifier le code]

Dans la compréhension du terme la plus rigoureuse, les techniques se passent complètement des outils modernes pour ne se fonder que sur ce que propose l'environnement. Mais de nos jours, nombreux bushcrafteurs -exceptés les puristes- utilisent leurs couteaux, leurs scies, des réchauds, hachettes, casseroles, un tarp voir une tente. En somme, des objets empruntés à la vie courante.

Les techniques de Bushcraft[4] incluent:

  • les différentes techniques pour faire du feu et autres techniques "primitives".
  • les différentes façon de construire un abri.
  • trouver de l'eau et la rendre potable.
  • L'utilisation d’outils coupants comme les hachettes, les couteaux, les couteaux croches, planes, tarrières.
  • Le pistage et la chasse.
  • La capacité de trouver et de préparer de la nourriture dans la nature (connaissances de la faune et de la flore).
  • L’utilisation de matériaux naturels pour créer des objets (contenants, cuillères, ficelles naturelles, etc.)
  • La sculpture sur bois.
  • La vie en harmonie avec les milieux naturels.

(Beaucoup de techniques sont communes à d'autres activités.)

Confusions[modifier | modifier le code]

Nombreuses sont les personnes qui confondent Bushcraft et Survie. D'autres termes sont également proches, mais à quelques nuances près, comme le camping, la randonnée, le bivouac ; et d'autres encore plus, tel que le scoutisme.

  • Bushcraft/Survie:

La survie est une situation non désirée qui peut mettre votre vie en danger. Vous essayerez alors de vous en sortir par tous les moyens dont vous disposez. (Par exemple, si vous avez de l'essence pour allumer un feu, vous n'utiliserez pas la technique de feu par friction). La survie s'applique dans tous les milieux, forestiers, certes, mais plus fréquemment: avion, voiture, maison, déserts, mer, ... qui vise plutôt à une adaptation et à une anticipation à une situation dangereuse.

Tandis que le Bushcraft est désiré, avec un côté ludique et de plaisir. La pratique suggère une évolution dans les bois à son gré et par plaisir. Le matériel utilisé est celui qui sera apporté puis est complété par ce qui peut être trouvé dans le milieu. Le temps passé sur les techniques anciennes est plus long et approfondis, les Bushcrafteurs vont chercher à prendre plaisir et construire avec ce qu'ils trouvent.

Il ne s'agit pas de survivre, mais de vivre. Le Bushcraft est avant tout un état d'esprit.

Cependant, les deux sont liés: si la situation de survie se prolonge durablement dans un environnement naturel, la personne va essayer d'y vivre.

De même que le Bushcraft fait évoluer dans un milieu naturel en présence de dangers, et souvent loin de la civilisation, une situation de survie peut survenir à tous moments. D'où la nécessité d'avoir de bonnes connaissances complémentaires.

  • Bushcraft/Camping:

Le camping est un lieu où vous restez plusieurs jours, l plus souvent avec des moyens très modernes. Il s'agit d'un cadre beaucoup plus proche de la civilisation (vacances en famille en été par exemple) même si l'approche de la nature est plus analogue.

Voir également[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The History of Australian Exploration from 1788 to 1888 by Ernest Favenc, 1888
  2. My Brilliant Career by Miles Franklin, 1901
  3. site internet de Mors Kochanski http://www.independent-adventurers.com/mors/
  4. Petit guide de survie en pleine nature http://www.baroudeur-altitude.fr/content/30-petit-guide-de-survie-en-pleine-nature