Buse tricolore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Buse tricolore (Geranoaetus polyosoma, anciennement Buteo polyosoma) ou Aguilucho est une espèce sud-américaine du genre Buteo ou Buse. On la rencontre au Chili et en Argentine.

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Fichiers multimédia sur Commons :
Enregistrement 1 :

Écouter la Buse tricolore
sur xeno-canto

Description[modifier | modifier le code]

L'aguilucho mâle mesure 44 à 48 cm. et la femelle plus grande en fait 50 à 52. Chez les adultes, le plumage est rosé sur les épaules, gris sur le dos, et blanc sur le ventre. Sa caractéristique la plus saillante est une touffe noire au bout de la queue. Les exemplaires jeunes gardent pendant deux ans un plumage rayé. Les pattes sont jaunes.

Habitat et comportement[modifier | modifier le code]

Ce rapace habite les matorrals, les bois, accidents de terrain et les plaines arborées. C'est un chasseur presque extraordinaire. Il se nourrit de petits mammifères, jamais plus grands que le lièvre, mais aussi de colombes, de perdrix et d'oiseaux divers. Son régime comporte aussi des reptiles, des amphibiens et des invertébrés. Sa méthode de chasse consiste à voler de façon circulaire au-dessus de la proie, puis de se lancer brusquement sur elle en diagonale, frappant de ses lourdes pattes sur l'épaule de la victime. Les deux parents construisent ensemble leur nid sur de hauts arbres, si possible épineux. Le nid est de grande taille (presque un mètre de diamètre) et est fait de brindilles. Le male nourrit la femelle pendant l'incubation, et après la naissance des poussins, c'est elle qui se chargera de ces derniers.

Distribution géographique[modifier | modifier le code]

En Argentine: il est répandu dans tout le pays, là où il y a des terrains montagneux, notamment en Patagonie et dans les cañons du nord du pays.

Situation écologique actuelle[modifier | modifier le code]

Du point de vue écologique, les terrains montagneux qu'il fréquente sont les moins modifiables par l'action humaine. Ceci donne un bon équilibre à l'espèce et son futur semble assuré.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 3 pour les sous-espèces, 2011) du Congrès ornithologique international, cette espèce est constituée par trois sous-espèces :

  • Geranoaetus polyosoma polyosoma (Quoy & Gaimard, 1824) ;
  • Geranoaetus polyosoma exsul Salvin, 1875, parfois considérée comme l'espèce G. exsul ;
  • Geranoaetus polyosoma poecilochrous Gurney, 1879, parfois considérée comme l'espèce Buse de la puna (G. poecilochrous).

Certaines autorités taxinomiques considèrent les deux dernières sous-espèces comme des espèces à part entière, mais le South American Classification Committee (comité de l'AOU) les considère comme conspécifique.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :