Buse à queue rousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Buse à queue rousse (Buteo jamaicensis) est une espèce d'oiseaux de proie, ou rapace d'Amérique du Nord.

Identification[modifier | modifier le code]

La Buse à queue rousse adulte a la queue de couleur rousse (ce qui lui a donné son nom), terminée ou non par une barre noire. Elle a des ailes longues et larges. L'adulte a le dos et le haut des ailes brun foncé. Son plumage est variable, allant du brun roux clair au brun foncé. Les parties inférieures sont plus claires que les supérieures. Le bas de l'abdomen est plus pâle que le reste du corps, traversé par une bande foncée. La queue est uniformément rousse et large. Le bec est court et crochu, la cire est jaune, l'extrémité est noire. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont jaunes. La femelle est 25 % plus grande que le mâle, mais leurs plumages sont identiques. L'immature ressemble aux adultes, mais il a les yeux plus clairs. Il est davantage strié, sa queue est brune, barrée de plusieurs bandes foncées. On trouve deux phases, la claire et la foncée, et au moins 14 sous-espèces, avec de grandes différences au niveau du plumage et de l'habitat.

Vocalisations[modifier | modifier le code]

Une buse à queue rousse poussant un cri.

Dickcissel d'Amérique mâle perché sur un poteau métallique, chantant cou tendu et bec ouvert.

Chants et appels

Fichiers multimédia sur Commons :
Enregistrement 1 :

Écouter la Buse à queue rousse
sur xeno-canto

La Buse à queue rousse piaule ; son cri est une sorte de hennissement râpeux « keeeear ». Ce cri varie avec l'âge et le lieu. Il est souvent entendu quand il plane. Les jeunes émettent un doux et bas pépiement, devenant plus profond avec l'âge. Quand les parents quittent le nid, les jeunes émettent un vagissement perçant « Klee-uk » répété, pour quémander de la nourriture.

Comportements[modifier | modifier le code]

La Buse à queue rousse chasse de plusieurs manières, et capture toute sorte de proies. Généralement, elle reste sur un pylône ou un perchoir haut, et fond sur sa proie dès qu'elle est repérée. Mais elle peut aussi chasser en volant, regardant au sol avec attention, grâce à sa vue perçante lui permettant de détecter le moindre mouvement à grande distance. Elle peut détecter une souris à 100 mètres de hauteur.
Elle utilise ses puissantes serres comme une arme. Elle peut aussi voltiger sur place contre les vents, cherchant une proie au sol. La Buse à queue rousse est active pendant le jour. Les petites proies sont portées sur le perchoir pour y être dévorées, tandis que les plus grosses sont consommées au sol. Pendant la parade nuptiale, le couple plane en larges cercles en lançant des cris aigus, à grande hauteur. Le mâle plonge en un à pic abrupt, puis remonte, répétant ces manœuvres plusieurs fois, et à la fin, il s'approche de la femelle par en haut, et étend ses pattes pour agripper brièvement les serres de la femelle. Ils descendent alors en spirale vers le sol, se lâchant au dernier moment. Le mâle peut aussi attraper une proie et la passer à la femelle pendant le vol. Les deux partenaires s'accouplent après cette parade, debout sur un perchoir, se toilettant réciproquement, et là, la femelle permet au mâle de s'accoupler. La Buse à queue rousse, comme la plupart des autres oiseaux, a des postures corporelles qui expriment un langage. Posture agressive, avec la tête et le corps dressés et les plumes hérissées; posture de soumission, avec la tête basse et les plumes lisses ; parades aériennes pendant la période nuptiale ; vol ondulant et piqués, utilisés aussi dans la défense du territoire. La Buse à queue rousse s'accouple pour la vie. Ce sont des oiseaux territoriaux, défendant agressivement leur zone, la femelle plutôt près du nid, et le mâle à travers tout le territoire.

Habitat[modifier | modifier le code]

Une buse à queue rousse mangeant un rongeur.

La Buse à queue rousse vit dans les zones herbeuses, les marais buissonneux, mais aussi dans les déserts ou les forêts, depuis le niveau de la mer jusqu'à des altitudes variables, mais près d'un cours d'eau, d'un lac ou d'un champ.

Elle n'hésite pas à même s'installer en ville (On la trouve même dans Manhattan, et dans Central Park)

Répartition[modifier | modifier le code]

La Buse à queue rousse se reproduit depuis l'Alaska jusqu'au Labrador, et vers le sud, jusqu'au Mexique, Bahamas et Caraïbes, et Amérique centrale. Elle hiverne depuis le sud du Canada jusque vers le sud. Les oiseaux du nord migrent au sud en hiver, mais la plupart des autres oiseaux sont résidents à l'année.

Vol[modifier | modifier le code]

Buse à queue rousse en vol.

La Buse à queue rousse a un vol agile et puissant, effectuant des vols acrobatiques pendant la parade nuptiale. C'est un rapace qui vole haut. Il plane sans effort avec les ailes tendues en un V peu profond. C'est un oiseau très actif en vol, battant beaucoup des ailes.

Nidification[modifier | modifier le code]

Le nid de la Buse à queue rousse est un grand bol volumineux. Il est fait de brindilles, écorces, et feuilles, haut dans un arbre ou sur le bord d'une falaise. Il peut être réutilisé année après année. Le nid est construit par les deux adultes. Des matériaux frais, aiguilles de conifères et matériaux végétaux verts, sont déposés dans le nid tout au long de la période de reproduction, afin de le garder propre. La femelle dépose 1 à 5 œufs blancs ou blanc bleuté, variablement tachetés de brun clair. L'incubation dure environ 28 à 35 jours, assurée par les deux parents, davantage par la femelle qui est nourrie au nid par le mâle. Les jeunes naissent nidicoles. Ils sont couverts de duvet blanc et grandissent lentement. Pendant cette période, la femelle les couve, et le mâle nourrit les poussins et la femelle en apportant de la nourriture au nid. La femelle nourrit les petits avec des petits morceaux prélevés sur les proies apportées. Les poussins peuvent abandonner le nid à environ 42 à 46 jours, mais cette période peut durer jusqu'à dix semaines, le temps d'apprendre à voler et à chasser. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle au bout de 3 ans, et cette espèce ne produit qu'une seule couvée par saison.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

La Buse à queue rousse se nourrit principalement de petits mammifères (souris, rats, écureuils, rats musqués, belettes), d'oiseaux (canards, pigeons, râles, tourterelles, pics, faisans, corneilles et rarement de la volaille), des reptiles et des amphibiens, des poissons et des invertébrés. La Buse ne boit que très peu d'eau, sauf quand la température dépasse 33°.

Protection / Menaces[modifier | modifier le code]

La Buse à queue rousse a peu de prédateurs, tels que le grand-duc d'Amérique et les corvidés, les renards roux et les ratons laveurs, qui dévorent poussins et œufs. Elle est menacée par les tirs, les collisions diverses, la perte de l'habitat et les dérangements humains sur les sites de reproduction. L'empoisonnement par le plomb tue aussi beaucoup d'oiseaux chaque année.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des 15 sous-espèces suivantes :

  • Buteo jamaicensis alascensis Grinnell 1909 ;
  • Buteo jamaicensis borealis (Gmelin) 1788 ;
  • Buteo jamaicensis calurus Cassin 1855 ;
  • Buteo jamaicensis costaricensis Ridgway 1874 ;
  • Buteo jamaicensis fuertesi Sutton & Van Tyne 1935 ;
  • Buteo jamaicensis fumosus Nelson 1898 ;
  • Buteo jamaicensis hadropus Storer 1962 ;
  • Buteo jamaicensis harlani (Audubon) 1830 ;
  • Buteo jamaicensis jamaicensis (Gmelin) 1788 ;
  • Buteo jamaicensis kemsiesi Oberholser 1959 ;
  • Buteo jamaicensis kriderii Hoopes 1873 ;
  • Buteo jamaicensis socorroensis Nelson 1898 ;
  • Buteo jamaicensis solitudinis Barbour 1935 ;
  • Buteo jamaicensis suttoni Dickerman 1993 ;
  • Buteo jamaicensis umbrinus Bangs 1901.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Buses à queue rousse célèbres[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :