Burial

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Burial

Nom William Bevan
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Future garage, dubstep, trip-hop, ambient
Années actives Depuis 2005
Labels Hyperdub

Burial est le nom de scène de William Emmanuel Bevan, un musicien britannique produisant une musique électronique empruntant des éléments à l'UK Garage, au dubstep (avec lequel il est généralement associé), au trip-hop et à l'ambient. William Bevan est londonien, de South London.

Production[modifier | modifier le code]

Burial affirme composer ses morceaux à l'aide du logiciel SoundForge, et éviter le recours aux séquenceurs et aux trackers, ce qui crée notamment de petites irrégularités dans le rythme comme le souligne Derek Walmsley de The Wire.

Carrière[modifier | modifier le code]

Burial[modifier | modifier le code]

Le premier album, éponyme, de Burial sort en 2006 sur le label Hyperdub (qui produira tous ses albums par la suite) et est sacré par le magazine The Wire « album de l'année ».

Anonymat[modifier | modifier le code]

Dans un premier temps Burial garde l'anonymat, et n'accorde aucune interview à la presse à l'exception d'une entrevue avec le Guardian dans laquelle il explique entre autres que la plupart de ses proches (à l'exception de 5 personnes) ne savent même pas qu'il compose[1]. Il y affirme également vouloir que ses chansons soient appréciées pour ce qu'elles sont, explique ne pas vraiment lire ce qui se dit de sa production sur internet ou dans la presse spécialisée, et regrette (tout en reconnaissant ne pas vraiment l'avoir connue) l'époque des raves et des clubs peu connus du grand public, où le goût de la découverte musicale était intact.

Par la suite The Independent affirme qu'il est un ancien élève de la Elliott School[2], ce que confirme Joe Goddard de Hot Chip dans une interview[3]. L'école ayant également accueilli Kieran Hebden (a.k.a. Four Tet) par le passé, cela renforcera par la suite la croyance que les deux musiciens ne sont qu'une seule et même personne[4], rumeur fondée sur un hoax du faux magazine en ligne Equalizer[5] et d'un tumblr intitulé « Burial is Four Tet » qui rassemble des "preuves" allant dans ce sens[6].

Untrue[modifier | modifier le code]

Le second album, Untrue est sorti le 5 novembre 2007 et est très bien reçu par la critique[7].

DJ-Kicks[modifier | modifier le code]

Le 21 avril 2008, l'annonce d'une sortie d'un DJ-Kick par Burial sur le label Studio !K7 apparaît sur plusieurs blogs et sites de fans. Aucune annonce officielle ne vient la confirmer, mais début août 2008 le site de DJ-Kicks annonce que la sortie est repoussée[8]. Une nouvelle date est communiquée par la suite (le 11 novembre), bientôt remplacée par le 6 janvier 2009, puis repoussée jusqu'à nouvel ordre.Le 21 juillet 2011 Flying Lotus poste un morceau sur Soundcloud qui aurait pu être destinée initialement à apparaître sur le mix[9]. DJ-Kicks réagit en postant une photo des sacs dédiés à la sortie du mix, et déclare espérer qu'un jour il y aura de quoi les remplir[10].

Prix Mercury[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 2008, le Guardian annonce que Burial est nominé pour recevoir le Mercury Music Prize[11], et le 31 New Musical Express rapporte que l'artiste est en position de favori pour le recevoir[12]. Dès lors les tabloïds britanniques enquêtent pour découvrir son identité[13].

Les spéculations vont bon train sur son identité, et beaucoup de théories affirment qu'il pourrait s'agir du pseudonyme d'un autre musicien connu[14].

Las de ces manœuvres, Burial décide à l'été 2008 de publier une photo sur son Myspace avec une explication sur son identité et les raisons de son anonymat préalable. Il se décrit comme une personne discrète, qui veut se concentrer sur sa musique :

for a while theres been some talk about who i am , but its not a big deal i wanted to be unknown because i just want it to be all about the tunes. over the last year the unknown thing become an issue so im not into it any more. im a lowkey person and i just want to make some tunes, nothing else. my names will bevan, im from south london, im keeping my head down and just going to finish my next album, theres going to be a 12" maybe in the next few weeks too with 4 tunes. hope u like it, i'll try put a tune up later[15].

Le prix Mercury sera finalement remporté par Elbow pour l'album The Seldom Seen Kid.

L'après Burial[modifier | modifier le code]

S'ensuit alors un long silence, ponctué de la sortie au printemps 2009 d'un EP en collaboration avec Four Tet, Moth / Wolf Cub.

Entre 2011 et 2013, la production devient régulière, avec la sortie de 3 singles ne faisant pas partie d'un album et de 4 EP. Il collabore à nouveau avec Four Tet, de même qu'avec Thom Yorke et Massive Attack.

Le 31 janvier 2014, il publie une autre photo de lui (un selfie) pour remercier ses fans et sa famille de leur soutien, et annoncer la sortie prochaine de plusieurs titres inédits[16].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2005 : South London Boroughs
  • 2006 : Distant Lights
  • 2007 : Ghost Hardware
  • 2011 : Street Halo
  • 2012 : Kindred
  • 2012 : Truant & Rough Sleeper (One/Two)
  • 2013 : Rival Dealer

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Moth / Wolf Cub – collaboration avec Four Tet
  • 2010 : Vial – Breakage où Burial contribue sur l'album Foundation, Digital Soundboy
  • 2010 : Prophecy - collaboration avec El-B sur la compilation Nu Levels, Ghost Records / Thriller Funk
  • 2010 : Night Air - coproduction du 12″ de Jamie Woon, Candent Songs
  • 2011 : Ego / Mirror - collaboration avec Four Tet et Thom Yorke
  • 2011 : Four Walls / Paradise Circus - collaboration avec Massive Attack
  • 2012 : Nova - collaboration avec Four Tet

Films[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Elysium – soundrack 'Loner'

Notes et références[modifier | modifier le code]

Note
Références
  1. Dan Hancox, « 'Only five people know I make tunes' », sur The Guardian,‎ 26 octobre 2007 (consulté le 14 décembre 2013)
  2. The real school of rock - The Independent
  3. Hot Chip: Interview - Time Out
  4. Burial = Four Tet : le retour d’un hoax - Les Inrocks
  5. Four Tet Confirms He Is Burial - Equalizer
  6. Burial is Four Tet - Tumblr
  7. « Untrue », sur Metacritic,‎ 2008 (consulté le 14 décembre 2013)
  8. Burial DJ-KiCKS - !K7
  9. Flying Lotus - buriedMIX2 //burial dj kicks??'08 - Soundcloud
  10. FLYING LOTUS POSTS A TRACK INTENDED FOR BURIAL DJ-KICKS - DJ Kicks
  11. Mercury Prize 2008 nominations: have they got it right? - Guardian
  12. Burial now favourite for Mercury Prize - NME
  13. « Help me dig up the real Burial », sur The Sun,‎ 6 août 2008 (consulté le 14 décembre 2013)
  14. Jamie Milton, « Fatboy Slim Revealed As The Real Identity Of Burial? », sur GIGWISE.com,‎ 4 août 2008 (consulté le 14 décembre 2013)
  15. August Brown, « So, this is what Burial looks like », sur Los Angeles Times (via archive.org),‎ 13 août 2008 (consulté le 24 mars 2009)
  16. Message de Burial sur le site d'Hyperdub
Autorité

Liens externes[modifier | modifier le code]