Burebista

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le royaume dace en 82 av. J.-C.

Burebista (en grec Βυρεβίστας), est un roi dace qui règne de 82 av. J.-C. à 44 av. J.-C..

Biographie[modifier | modifier le code]

Il réalise l'union des populations thraces depuis la rivière Hercinica (l'actuelle Morava à l'ouest, jusqu'au Bug à l'est, et des Carpates du nord à Dionysopolis, l'actuelle Baltchik, et choisit sa capitale (nommée Argedava ou Sargedava) près de Costeşti, aujourd'hui dans le sud-ouest de la Roumanie (dans les monts d'Orastie - voir forteresses daces des monts d'Orastie).

Le vrai nom de Burebista a été perdu, mais son épopée est narrée par les chroniqueurs grecs sous le nom de Byrebistas.

Le centre spirituel était appelé Kogaionon (ou Kagaion, la montagne sacrée) par Strabon. Selon Jordanes, dans sa Getica[1], le grand prêtre, conseiller de Burebista, était Dicineus (Deceneus), qui détenait « presque tous les pouvoirs royaux » et dictait aux Daces les « lois belagines », éthiques et scientifiques, y compris la physique et l'astronomie.

Campagne militaires dace de Burebista (60/44 av. J.-C.)

Au sud du Danube, le proconsul de la province romaine de Macédoine est le général Varro Lucullus. Lors des guerres de Mithridate (74 av. J.-C.72 av. J.-C.), il occupe les villes grecques des bords de la mer Noire, d'Apollonia (aujourd'hui Sozopol ou Sixeboli) jusqu'au Delta du Danube. Les habitants des cités conquises appellent Burebista à leur secours. Il bat l'armée romaine de Gaius Antonius Hybrida près d'Histria. Les cités grecques de Tomis (aujourd'hui Constanţa), Callatis (aujourd'hui Mangalia), Dionysopolis et Apollonia sont intégrées à son royaume.

Burebista poursuit son incursion dans la région, et conquiert l'Aliobrix celte (Cartal, en Bessarabie du sud, actuellement en Ukraine), Tyras et Odessos (aujourd'hui Varna).

En 48 av. J.-C., Burebista intervient dans la rivalité entre Jules César et Pompée, qu'il choisit comme allié. Trois ans plus tard, César bat son adversaire. Il envisage d'envoyer ses légions punir Burebista, mais il est assassiné aux ides de mars en 44 av. J.-C..

La même année, Burebista est lui aussi assassiné.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Getica