Bumba (dieu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bumba (homonymie).

Bumba Chembe est le créateur du Monde dans la religion et mythologie bushongo (kuba)[1].

Création[modifier | modifier le code]

Il régnait seul alors qu’il n’y avait que la nuit et que des eaux sur la terre. Il avait une forme humaine, était colossale et blanc de couleur. Un jour, il vomit le soleil, la lune et les étoiles. Avec la lumière et la chaleur, l’eau s’évapora et des bancs de sable apparurent. Bumba vomit ensuite des créatures : Koy Bumba, le léopard ; Pongo Bumba, l’aigle huppé ; Ganda Bumba, le crocodile ; Yo Bumba, le poisson ; Kono Bumba, la tortue ; Tsétsé Bumba, la foudre (un animal de couleur noire, ressemblant au léopard) ; Nyami Bumba, un héron blanc ; Budi Bumba, un bousier noir et un bouc. En dernier, il vomit un grand nombre d’êtres humains[2].

Les animaux qu’il avait créés peuplèrent ensuite le monde. Son premier fils est Nyone-Ngana, qui vomit les fourmis avant de mourir[3]. Son second fils, Chonganda, vomit une plante de laquelle sortirent tous les végétaux[4], il s’asseya ensuite à côté de son père pour se reposer et observer la création[3]. Son dernier fils, Chedi Bumba, créa un oiseau ressemblant à l’aigle[3].

Il établit les tabous et mis en place les chefs. Après être retourné au ciel, il communique uniquement avec les hommes à travers des songes. Il apprit le secret du feu à un mortel, Kerikeri[1].

Le chef des Kubas, le Nyimi, est considéré comme étant un descendant direct de Bumba, donnant ainsi un droit divin à la monarchie[5].

Analyse[modifier | modifier le code]

Selon Marcel Soret, il est possible que cette mythologie soit récente et née sous l’influence des religions chrétiennes (chaos originel, création des astres, puis des animaux et enfin de l’homme) qui sont en contact avec certaines cultures d’Afrique centrale depuis la fin du XVe siècle[2].

Théophile Obenga rapproche cette cosmogonie négro-africaines à la mythologie pharaonique égyptienne[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dictionary of ancient deities, Patricia Turner, Charles Russell Coulter, Oxford University Press, 2001. ISBN 978-0-19-514504-5
  2. a et b Les Kongo nord-occidentaux, Marcel Soret, ORSTOM, 1959. ISBN 2-7475-8617-0
  3. a, b et c Bumba : The deity from African Mythology
  4. a et b La philosophie africaine de la période pharaonique. 2780-330 avant notre ère, Théophile Obenga, Paris: L’Harmattan, 1990.
  5. The arts of Black Africa, Jean Laude, University of California Press, 1973. ISBN 0-520-02358-7