Bulova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bulova Watch Company

Création New York, États-Unis (1875)
Fondateurs Joseph Bulova
Personnages clés Dennis Perry, président
Carl Rosen, PDG
Forme juridique Filiale de Citizen Watch Co.
Siège social Drapeau des États-Unis New York (États-Unis)
Activité Fabrique de montres et d'horloges
Produits Bulova, Accutron, Caravelle, Wittnauer Swiss
Société mère Citizen Watch Co.
Site web Bulova.com

Bulova est une manufacture horlogère qui produit des montres de luxe et des horloges. Le siège est basé à Woodside, Queens, New York aux États-Unis.

Bulova a été fondée par en 1875 par Joseph Bulova (1851–1936), un immigrant de Bohème (dans l'actuelle République tchèque) qui arrive à Manhattan (New York), à l'âge de dix-neuf ans. Il ouvre sa propre bijouterie rue Maiden Lane dans le sud de Manhattan. Ses innovations techniques et artistiques le distinguent très vite des autres bijoutiers du quartier, et sa notoriété commence à s'accroître.
En 1912, il ouvre sa première usine à Bienne (Suisse), destinée entièrement à la production de montres. Bulova se lance dans une production de masse standardisée jamais vue dans le monde de l'horlogerie jusqu'à lors.
En 1919, Joseph Bulova propose la première gamme complète de montres bracelets pour hommes. Le style visuel iconique de ses premières publicités rend populaire ses montres auprès du grand public américain. Mais au-delà du style original, la précision et la recherche technologique vont également devenir un quête sans fin pour Bulova.
En 1920, il installe un observatoire sur le toit d'un gratte-ciel pour effectuer des mesures qui vont lui permettre de déterminer très précisément le temps universel.

Renommée Bulova Watch Company en 1923, Bulova produit la première publicité diffusée à la radio en 1926, en annonçant le premier « bip » de l'Histoire : « At the tone, it’s eight o’clock, Bulova Watch Time » (« au bip, il sera 20 h temps Bulova »), une annonce entendue par des millions d'américains. En 1927, Charles Lindbergh est le premier pilote à rallier Paris depuis New York sans escale. Sa traversée lui vaut de décrocher le Prix Bulova Watch et un chèque de 1 000 $, et il devient un emblème pour la marque qui créé le modèle « Lone Eagle » à son effigie. Bulova devient ensuite en 1931 le premier fabricant à proposer des horloges électriques. Dans les années 1930 et 40, la marque connaît un immense succès avec ses montres rectangulaires plaquées dont le boîtier était fortement galbé pour mieux épouser la courbe du poignet.

Accutron[modifier | modifier le code]

La montre se règle par le boîtier (pas de couronne)

La première Accutron est sortie en 1960 et représente une révolution dans l'industrie horlogère pour être la première montre électrique à diapason. Son inventeur, Max Hetzel, était né à Bâle, et avait rejoint la société en 1948. Le diapason était propulsé par un transistor et un oscillateur électronique, de sorte que Accutron est considéré comme la première « montre électronique ». Plus de 4 millions de montres ont été vendues jusqu'à ce que la production soient arrêtée en 1977. Le modèle le plus célèbre de la marque est l'Accutron Spaceview au design futuriste que l'on voit dans le film Les contes immoraux avec la scène mythique de Fabrice Luchini à la plage. En 2010, en hommage aux 50 ans d’innovation horlogère, une Accutron Collector numérotée à 1 000 exemplaires fabriquée à la main a été lancée et vendue avant même sa sortie.

Espace[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, la société Bulova fut choisie pour être la première montre à aller dans l'espace, mais finalement c'est Omega qui fut préférée au dernier moment.

Cependant, certaines horloges embarquées dans des instruments du programme Apollo ont été des Bulova Accutron avec les mouvements à diapason[1]. L'entreprise fabrique actuellement Bulova une édition limitée « Astronaut » en mémoire de cette glorieuse épopée. Le dos du boîtier de montre est dédicacé par Buzz Aldrin. Le mouvement diapason a été abandonnée par Bulova, et le modèle actuel astronaute est une automatique avec un mouvement ETA SA à l'instar de son grand rival Omega.

Bulova aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Bulova appartient au groupe Loews Corporation à partir de 1979 mais fin 2007, Citizen Holdings rachète l'horloger pour un montant de 28 milliards de yens (175 millions d'euros) pour renforcer sa présence sur le segment des montres de 200 à 600 dollars. Actuellement Bulova, fabrique et commercialise plusieurs marques différentes, y compris : la marque « Bulova », l'économique « Caravelle », l'élégante Wittnauer, et l'indémodable et sportive « Accutron ». En 2008 une montre Bulova Automatique, perdue par un marin en 1941, a été retrouvée 67 ans plus tard dans les fonds marins, et rendue à son heureux propriétaire. À l'occasion des 125 ans de la marque, et pour rendre hommage à cette grande contribution, le vendredi 10 avril 2011 a été décrété Journée officielle « Bulova » par Rudolph Giuliani, le Maire de New York.

Précision[modifier | modifier le code]

En 2010 Bulova a lancé la Precisionist, un nouveau type de montre à quartz qui offre une précision de plus ou moins 10 secondes par an, et qui produit une marche de la trotteuse en continu, sans à-coup.

Notes et références[modifier | modifier le code]