Bullhead (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bullhead.

Bullhead

Titre québécois Tête de bœuf
Titre original Rundskop
Réalisation Michaël R. Roskam
Scénario Michaël R. Roskam
Acteurs principaux
Sociétés de production Savage Film
Eyeworks Film & TV Drama
Waterland Film & TV
Pays d’origine Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Film policier
Sortie 2011
Durée 128 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Bullhead (Rundskop), également titré Tête de bœuf en Belgique francophone[1] et au Québec[2], est un film policier belge écrit et réalisé par Michaël R. Roskam, sorti en 2011.

En 2012, il est nommé pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, et l'année suivante pour le César du meilleur film étranger. À la 2e cérémonie des Prix du cinéma flamand, le film remporte six prix, sur un total de huit nominations.

Résumé[modifier | modifier le code]

Mise en place de l'intrigue[modifier | modifier le code]

Jacky Vanmarsenille est un propriétaire de bétail à Saint-Trond dans la province de Limbourg. Il entretient des contacts avec la mafia des hormones, et grâce à sa collaboration avec un vétérinaire corrompu, il participe au trafic d'hormones. Après l'assassinat d'un policier fédéral par la mafia flamande, l’étau d’une enquête policière se resserre sur lui. C'est alors que ses lourds et insoutenables secrets refont surface, le rendant solitaire, imprévisible et violent. Il ne semble plus accorder d’importance qu’à Lucia, une jeune femme qui l'obsède depuis son enfance. Il la revoit alors qu'elle est vendeuse dans une boutique de parfumerie. Par la suite, il la reverra à plusieurs reprises, sans lui avouer l'attirance qu'il ressent pour elle.

L'enquête policière et les relations entre Jack et son entourage[modifier | modifier le code]

Dénouement[modifier | modifier le code]

Un soir, Jack est informé par son ami d'enfance Diederik, indicateur de la police, qu'une perquisition policière va intervenir tôt le lendemain matin. Jack se débarrasse de la plupart de ses produits chimiques interdits, puis se rend chez Lucia. Celle-ci, apeurée, appelle la police. Elle le fait entrer chez elle, ayant des sentiments inavoués pour lui. Il se rend dans la salle de bains et prend un « cocktail » de produits chimiques, de produits dopants et de barbituriques. Lorsque la police se présente au domicile de Lucia, il est dans un état semi-comateux. Des menottes lui sont passées et il est entraîné, sous le regard éploré de Lucia, dans l'ascenseur. Là, il se rebelle, donne des coups de pied et de tête aux policiers ; l'un d'eux tire sur lui avec son pistolet et le tue.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tête de boeuf », sur cinenews.be (consulté le 29 février 2012)
  2. « Tête de boeuf », sur cinoche.com (consulté le 29 février 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]