Bulle d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bulle d'or (Byzance))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bulle d'or (homonymie).
Chrysobulle impériale de Alexis III de Trébizonde, 1374

La bulle d'or ou chrysobulle (en latin : Bulla Aurea) est un document officiel particulier utilisé par la chancellerie imperiale de Byzance et adopté au Moyen Âge par les cours occidentales.

Le mot provient du grec chrysos (χρυσος), « or » et du latin bulla, « objet rond », par référence au sceau apposé sur les documents officiels : par extension, ce terme est employé pour désigner le document entier. Pour souligner l'importance de l'édit, le sceau a pour caractéristique d'être en or.

La tradition byzantine[modifier | modifier le code]

La bulle d'or a pour origine l'Empire byzantin et constitue un élément particulièrement important des moyens diplomatiques.

L'idéologie officielle de l'Empire repose sur l'idée que l'empereur byzantin est choisi par Dieu pour être le dirigeant de l'unique légitime empire universel.

Les Byzantins réussissent à persuader les autres États de les accepter, les Bulles d'or étant présentées comme des actes de grâce impériale mais ils les utilisent de facto comme des traités sans avoir à reconnaître les puissances étrangères sur un plan d'égalité. Elles sont également un moyen pour permettre à l'empire de maintenir l'illusion que, même suite à des concessions humiliantes faites à de puissants voisins, il conserve une certaine supériorité.

Pendant près de huit cents ans, les bulles d'or sont délivrées de manière unilatérale, sans aucune obligation de la part de la partie adverse ce qui s'avère avec le temps défavorable aux Byzantins qui cherchent à limiter l'ambition des puissances étrangères à leur détriment. À partir du XIIe siècle, les Byzantins commencent à ajouter, dans les bulles d'or, la déclaration sous serment des obligations de leurs partenaires de négociation.

L'usage occidental[modifier | modifier le code]

La Bulle d'or de 1356 utilisé par Charles IV du Saint-Empire.

Dès le Moyen Âge, certains monarques européens adoptent les bulles d'or imitant ainsi les Byzantins, mais elles sont utilisés avec beaucoup plus de parcimonie, on peut cependant citer la bulle pontificale et la Bulle impériale. Le caractère exceptionnel de leur utilisation leur a donné une importance beaucoup plus grande.

Liste[modifier | modifier le code]

Parmi les plus importants documents de ce type émis au cours de l'histoire, il y a :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]