Bulbul orphée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bulbul orphée (Pycnonotus jocosus), parfois appelé Condé, est une espèce de passereau de la famille des Pycnonotidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le Bulbul orphée est indigène de l'Asie tropicale, de l'Inde à l'Asie du Sud-est en passant par la Chine. Il a été introduit en Nouvelle-Galles du Sud, en Floride et dans de nombreuses partie du monde. Il est souvent considéré envahissant[1].

Il a également été importé à l'île Maurice et de là à la Réunion, où il est considéré comme une peste animale pillant les cultures et notamment les arbres fruitiers. Il y est couramment appelé merle de Maurice et accusé de faire courir un danger d'extinction au Bulbul de Bourbon quant à lui endémique, un oiseau qu'il concurrence.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le Bulbul orphée apprécie les champs et les zones seulement légèrement boisées ou couvertes de buissons et d'arbustes. On peut plus facilement l'entendre que l'apercevoir, mais il arrive aussi qu'il apparaisse sur une branche dans toute sa splendeur.

Nidification[modifier | modifier le code]

Il construit son nid dans les buissons et la couvée comprend classiquement deux à trois œufs.

Description[modifier | modifier le code]

Le Bulbul orphée fait environ vingt centimètres de longueur. Il présente un plumage dorsal brun et ventral blanchâtre. Une raie sombre court en haut de sa poitrine à partir du haut du dos.

On le distingue notamment à sa crête noire pointant vers l'avant, à son masque rouge et à une ligne noire dessinant de fines moustaches sur sa gorge blanche. Sa longue queue est brune sauf près du ventre, où elle est rouge.

Les deux sexes ont un plumage similaire, mais celui des jeunes est plus terne.

Comportement[modifier | modifier le code]

Le vol du Bulbul orphée est une succession de bonds qui le fait ressembler à celui d'un pic.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Ce passereau se nourrit de fruits, de nectar et d'insectes.

Voix[modifier | modifier le code]

Son cri est puissant et facile à reconnaître parce que perçant. Son chant est un jacassement réprobateur.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Pycnonotus jocosus jocosus
  • Pycnonotus jocosus fuscicaudatus
  • Pycnonotus jocosus abuensis
  • Pycnonotus jocosus pyrrhotis
  • Pycnonotus jocosus emeria
  • Pycnonotus jocosus whistleri
  • Pycnonotus jocosus monticola
  • Pycnonotus jocosus pattani

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (24 janv. 2011)[2] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :