Buitoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Buitoni

alt=Description de l'image Buitoni logo.jpg.
Création 1827
Dates clés 1934 : Ouverture de la succursale française de Buitoni.

1938 : Lancement de Buitoni Foods Corporation aux États-Unis. 1969 : Union de Buitoni et Perugina. 1988 : Acquisition de Buitoni par le Groupe Nestlé. 1998 : Création de la Fraîch’Up 1999 : Lancement de la Grandiosa 2000 : Sortie de la Four à Pierre 2008 : Reprise departement pâtes par TMT Finances[1]

2014 : Lancement de la Pizza Fiesta.
Personnages clés Giovanni Battista Buitoni / Giulia Boninsegni
Slogan Un cœur grand comme l'Italie
Siège social Drapeau de France Noisiel (France)
Activité Produits alimentaires
Société mère Nestlé
Site web buitoni.fr
Vestige de la premièrere usine Buitoni à Sansepolcro.

Buitoni est une marque qui appartient au groupe Nestlé qui produit des produitd alimentaires.

La marque Italienne a été fondée en 1827 par Giulia Boninsegni et son mari Giovanni Buitoni à Sansepolcro dans la province d'Arezzo en Toscane. Rachetée par Nestlé en 1988, les recettes des produits Buitoni sont aujourd’hui encore élaborées en Toscane, à la «  Casa Buitoni » résidence historique de la famille Buitoni.

Histoire[modifier | modifier le code]

C’est en 1827, à Sansepolcro, une ville Toscane frontalière avec l'Ombrie, que Giulia Boninsegni et son mari Giovanni Buitoni se lancent dans la fabrication et le commerce de pâtes. Le couple Italien produit des pâtes préparées à la main à base d’œufs et de semoule de blé dur. Fort de son succès, le couple décide d’ouvrir un « pastificio », entendez un commerce de pâtes à Sansepolcro. Le petit commerce connait un franc succès et la demande de pâtes Buitoni devient rapidement supérieure à la production artisanale. Giulia Buitoni n’hésite pas à sacrifier ses bijoux pour mécaniser la production. La première machine à fabriquer les pâtes est ainsi née, signant par-là l’acte de naissance de l’industrie de la pâte alimentaire. Par effet de boule de neige, le succès est tel que le commerce familial s’étend aux régions voisines. A la mort de son mari, Giulia Buitoni prend les rênes de la fabrique devenant l’une des rares femmes entrepreneurs de l’époque. Elle élargit l’offre de produits et ouvre une nouvelle fabrique de pâtes à Città di Castello en 1856. La famille investit peu à peu dans une production industrielle. La société s’agrandit avec l'aide de ses fils Giovanni, Marco, Giuseppe et Luigi et est renommée Giovanni e Fratelli Buitoni (Giovanni et Frères Buitoni).  A la pointe de l’innovation, ils obtiennent  de nombreuses récompenses notamment la médaille d’or pour leurs pâtes sans gluten, une spécialité pour les enfants, à l’exposition universelle de Paris en 1900. Peu à peu, Buitoni devient une des marques les plus réputées d’Italie.

En 1927, Marco Buitoni prend la tête de la société, qu’il dirigera jusqu'à sa mort en 1987. Aidé par de nombreux membres de la famille Buitoni, il offre de nouvelles perspectives  à l’entreprise. Le succès international ne se fait plus attendre et, en quelques décennies, Buitoni gagne un autre prix important à l’exposition internationale de Chicago. C’est dans les années 30 que s’ouvre le premier « Spaghetti Store » sous l’enseigne « BUITONI » sur la fameuse place de Times Square à New York. Ce nouveau concept de magasin contribua fortement à répandre la culture de la cuisine italienne aux Etats-Unis.

Le rachat par Nestlé[modifier | modifier le code]

En 1988,  le groupe Suisse Nestlé rachète l’entreprise et conserve la maison familiale, à Sansepolcro, pour en faire le centre mondial de développement culinaire de la marque BUITONI. C’est une seconde vie pour « la CASA BUITONI ». Elle a pour vocation de développer de nouvelles recettes mettant en avant la gastronomie italienne. Dans ce centre travaillent des équipes de chefs créateurs qui mêlent cuisine traditionnelle italienne avec des tendances modernes.

En 2008 : Reprise departement pâtes par TMT Finances, situé à Lugano[1] qui se partage depuis le label avec Nestlé.

Riche de plus de 180 ans d’histoire et de passion culinaire, BUITONI est aujourd’hui une référence incontournable de la cuisine italienne dans le monde. Les produits BUITONI sont inspirés de recettes traditionnelles Italiennes et des adaptations de produits Italiens à des produits locaux. 

De par son histoire, la marque symbolise la convivialité qui se produit autour de moments en famille ou entre amis, l’atmosphère italienne et chaleureuse qui se crée autour d’un savoureux plat Italien.

L'activité de Buitoni aujourd'hui[modifier | modifier le code]

En France, la marque commercialise essentiellement des pizzas et des mini-pizzas ou mini-tartelettes. Buitoni est la marque de pizzas préférée des consommateurs, avec 6,7 millions de foyers qui en consomment tous les ans, ce qui en fait le leader des pizzas surgelées, avec 33,7 % de part de marché totale en 2013.

La Casa Buitoni[modifier | modifier le code]

Située à Sansepolcro en Toscane, la Casa Buitoni est une villa néoclassique dans laquelle vivait autrefois la famille Buitoni.  Aujourd‘hui, cette demeure est devenue le centre de développement culinaire de la marque où ont lieu quotidiennement la création, le développement et l’évaluation des produits Buitoni.

Chefs et experts en nutrition rivalisent de créativité pour développer de nouvelles recettes dans le pur respect de la tradition Italienne et des passions familiales.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it)Francesca Chieli, BUITONI. Sansepolcro, in Luoghi e immagini dell'industria toscana. Storia e permanenze, a cura di C. Cresti, M. Lungonelli, L. Rombai, I- Tognarini, Giunta regionale toscana Marsilio, Vicence, 1993, p. 163, ISBN 88-317-5870-5
  • (it)Milton Destro Chieli, Un'antica industria... nella terra di Piero, a cura dell'Ufficio P.R. della S.p.A. Gio. & F.lli Buitoni, Sansepolcro, 1963
  • (it) Francesco Chiapparino et Renato Covino, Consumi e industria alimentare in Italia dall'Unità a oggi, Pérouse, Giada,‎ 2002
  • (it) Claudio Repek, Spaghetti al bacio, Montepulciano, Le Balze,‎ 2006

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it) « TMT Mangia marchi », sur Corriere.it (consulté le 11 septembre 2O14)

Liens externes[modifier | modifier le code]