Buisson ardent (Bible)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buisson ardent.
Moïse et le Buisson ardent, l'une des plus anciennes représentations connues de l'épisode, dans la synagogue de Doura Europos.

Le Buisson ardent est, dans la tradition biblique, la révélation du Dieu Eternel à Moïse dans le pays de Madian. Lors de ce passage, YHWH l’appelle de l’intérieur d'un buisson qui brûle sans jamais se consumer. Dieu se donne également un nom ineffable qu'il confie à Moïse. Cette théophanie a lieu sur le mont Horeb et est relatée dans le Livre de l'Exode, chapitre 3.

L'arbuste présenté au monastère Sainte-Catherine du Sinaï comme étant le « Buisson ardent » de la Bible est une ronce commune (appelée aussi « mûrier sauvage »).

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Le texte se trouve dans le Livre de l'Exode (Ex 3. 1-22).

Sébastien Bourdon, Le Buisson ardent

Exégèse[modifier | modifier le code]

Judaïsme[modifier | modifier le code]

Christianisme[modifier | modifier le code]

Benoît XVI, dans son homélie du 7 mars 2010, insiste sur le nom que Dieu révèle à Moïse. L'humain, grâce à Moïse, pourra désormais prier Dieu, l'appeler par son nom, précise le saint Père ; il rend le rapport avec lui possible, explique Benoit XVI, en lui disant « Je suis celui qui est » [1].

Philosophie[modifier | modifier le code]

Plusieurs philosophes ont analysé la thématique du Buisson ardent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Homélie du 7 mars 2010 lors de la visite de la paroisse San Giovanni della Croce, neuvième paragraphe [1]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]