Buffalo Bill (film, 1944)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buffalo Bill (homonymie).

Buffalo Bill

Titre original Buffalo Bill
Réalisation William A. Wellman
Scénario Aeneas MacKenzie
Clements Ripley
Cecile Kramer
Acteurs principaux
Sociétés de production 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Sortie 1944
Durée 90 minutes (1 h 30)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Buffalo Bill est un film américain réalisé par William A. Wellman, sorti en 1944.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après son mariage avec la fille d'un sénateur, Louisa Frederici, dans l'Ouest des États-Unis Buffalo Bill se voit forcé de combattre ses amis cheyennes dépossédés par la construction du chemin de fer et la destruction de leurs bisons. À la recherche de sa femme dans l'Est des États-Unis, il se révolte contre la civilisation blanche, malgré l'offre d'une médaille présidentielle et une réputation littéraire de héros des guerres indiennes forgée par le journaliste Ned Buntline.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Pour la première fois dans l'histoire du western parlant, les Indiens y ont droit à la parole, revendiquent leurs droits gagnent des batailles et ne sont plus des pantins juste bons à abattre ; si ce n'est dans le film par la bouche de personnages blancs, haîssables -civils comme militaires- pour lesquels "un bon indien est un indien mort." Au contraire c'est l'image du bon sauvage dans la tradition de James Fenimore Cooper qui prévaut.On peut cependant douter que dans la réalité le vrai Cody se soit montré comme dans le film profondément troublé par les massacres de bisons auquel il a largement contribué; En tout cas William Wellmann poursuit son approche critique de la conquête de l'ouest qu'il avait entamée l'année précédente dans L'étrange incident, accablant réquisitoire contre le lynchage. On notera qu'à l'occasion du bicentenaire de l'indépendance des États-Unis en juillet 1976, la télévision américaine imitée par la télévision française, diffusera ce double hommage au prestigieux personnage du far-west et aux peuples amérindiens.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

On peut prendre connaissance d'études exhaustives du film dans deux ouvrages :

  • Jean-Louis Rieupeyrout, La Grande aventure de western, Paris, Éditions du Cerf 1964.
  • Georges-Henri Morin, Le cercle brisé ; l'image de l'Indien dans le western, Paris, Payot, 1977.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]