Buddhabrot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Buddhabrot en couleurs
Avec plus d'itérations
Trois buddhabrots combinés correspondant à 20 000 (violet), 100 000 (bleu) et 1 000 000 (blanc) d’itérations.

Le Buddhabrot est une technique particulière pour représenter une fractale de Mandelbrot, qui produit des images évoquant certaines représentations du Bouddha, d'où son nom.

Découverte[modifier | modifier le code]

La technique du Buddhabrot fut découverte indépendamment par plusieurs personnes en même temps. Linas Vepstas envoya des rendus en Buddhabrot à Cliff Pickover en 1988 pour que ce dernier les place dans son livre. Peu après, la méthode était décrite sur Usenet par un post de Daniel (en réalité Melinda) Green sur sci.fractals en 1993[1], qui écrivait :

« If I were a religious person I would certainly take this as some sort of sign. »

« Si j'étais croyante, j'aurais probablement pris cela pour une sorte de signe. »

Cependant, le nom Buddhabrot fut inventé plus tard, par Lori Gardi.

Technique de rendu[modifier | modifier le code]

Mathématiquement, l'ensemble de Mandelbrot est l'ensemble des points c du plan complexe tels que la suite (z_n) définie par z_{n+1} = {z_n}^2 + c avec z0 = 0 ne tende pas vers l'infini en module (on dit que le point ne s'échappe pas).

La méthode traditionnelle pour tracer l'ensemble de Mandelbrot est de colorier en noir les points appartenant à l'ensemble, et les autres dans une couleur dépendant du nombre d'itérations nécessaires pour qu'on soit certain qu'ils s'échappent. Pour obtenir le Buddhabrot, on utilise un tableau à deux dimensions, chaque case représentant un pixel. Pour des points c choisis au hasard (ou, alternativement, régulièrement espacés) dans le plan, si ces points s'échappent après un certain nombre d'itérations (donc n'appartiennent pas à l'ensemble de Mandelbrot), on incrémente le tableau aux points correspondant aux valeurs successives de z prises par la suite (z_n) (on « suit » le parcours des points). Après un certain nombre d'itérations, l'image obtenue en affectant une couleur à chaque point du tableau se stabilise sur le Buddhabrot.

Nuances[modifier | modifier le code]

Le nombre d'itérations a un effet décisif sur le résultat visuel. De plus grandes valeurs donnent un aspect plus complexe, alors que des valeurs plus faibles donneront une image plus géométrique.

La technique peut être exécutée pour différents nombres d'itérations et différentes couleurs, qui peuvent ensuite être combinées pour des résultats spectaculaires en plusieurs couleurs.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Buddhabrot » (voir la liste des auteurs)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :