Bubuli Motin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bubuli Motin
Le Bubuli Motin au centre (versant sud-est) et le pic Hunza sur la droite
Le Bubuli Motin au centre (versant sud-est) et le pic Hunza sur la droite
Géographie
Altitude 6 000 m[1]
Massif Batura Muztagh (Karakoram)
Coordonnées 36° 22′ 35″ N 74° 38′ 57″ E / 36.37639, 74.6491736° 22′ 35″ Nord 74° 38′ 57″ Est / 36.37639, 74.64917  [1]
Administration
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Zone Gilgit-Baltistan
Ascension
Première 22 mai 1982 par Patrick Cordier et Jacques Maurin
Géologie
Roches Granite

Géolocalisation sur la carte : Pakistan

(Voir situation sur carte : Pakistan)
Bubuli Motin

Le Bubuli Motin (littéralement le « doigt de la princesse ») est une aiguille du massif du Batura Muztagh dans le Karakoram au Pakistan.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Bubuli Motin et le pic Hunza à sa droite

Plus que par son altitude de 6 000 m, le Bubuli Motin doit sa réputation à sa forme élancée spectaculaire avec sa paroi sud haute de 600 mètres[1]. Le rocher du Bubuli Motin est cependant médiocre[1].

Ascensions[modifier | modifier le code]

La première ascension a été effectuée par les alpinistes français Patrick Cordier et Jacques Maurin le 22 mai 1982[2]. L'itinéraire de cette ascension remonte le couloir qui aboutit au col est séparant le Bubuli Motin du pic Hunza puis suit l'arête nord-est[2]. Le couloir emprunté est particulièrement exposé aux chutes de pierres[1].

Plusieurs voies ont par la suite été ouvertes dans la paroi sud du Bubuli Motin[1]. Le sommet a également été atteint par la face ouest.

Légende[modifier | modifier le code]

La légende raconte qu'une princesse fut abandonnée par son fiancé tibétain au sommet de cette aiguille qui prendra le nom de « doigt de la princesse »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Claude Gardien, Les plus belles montagnes du monde, Glénat, Grenoble, 2010 (ISBN 978-2-7234-7931-8) p. 112
  2. a et b (en) American Alpine Journal 1983, p. 280-281.