Bruno Joncour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bruno Joncour
Bruno Joncour
Bruno Joncour
Fonctions
Maire de Saint-Brieuc
En fonction depuis le 18 mars 2001
Réélection 16 mars 2008
30 mars 2014
Prédécesseur Claude Saunier
Président de Saint-Brieuc Agglomération
En fonction depuis le 24 avril 2014
Prédécesseur Armelle Bothorel
Biographie
Nationalité Française
Parti politique UDF
MoDem
Profession Secrétaire administratif des Affaires sanitaires et sociales

Bruno Joncour est un homme politique français, né le 25 novembre 1953 à Bizerte, membre du MoDem dont il est membre du bureau exécutif, maire de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) depuis 2001.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bruno Joncour est secrétaire administratif des Affaires sanitaires et sociales.

Présent dans les listes divers droite pendant 20 ans, il se présente en tant que tête de liste en 2001, avec comme slogan « La volonté, le cœur ». Le 18 mars il remporte les élections municipales de Saint-Brieuc, face à Michel Brémond, en obtenant presque 52 % des voix. Il fait basculer la ville à droite, après 39 ans de gestion socialiste.

Certains adversaires qualifient alors son élection d’accident[1]. Sept ans plus tard lors d'un débat au Campus Mazier, alors qu’il est candidat à sa réélection, faisant valoir un bilan qualifié de positif, il répond à un journaliste qu’il « considère cela comme insultant par rapport à l’expression démocratique de la majorité de la population et au suffrage universel ».

Le 9 mars 2008, il recueille au premier tour 44,71 % des voix contre 40,12 % pour la socialiste Danielle Bousquet. Pendant l’entre-deux-tours, lors du débat du 12 mars au Campus Mazier, il rappelle que son adversaire est déjà députée et qu’elle a un an auparavant signé le pacte de non-cumul des mandats. La liste de Bruno Joncour l’emporte avec 54,28 % des voix le 16 mars, dans une ambiance surchauffée à la mairie de Saint-Brieuc. La plus grande ville dirigée par un élu du Modem est donc Saint-Brieuc.

Candidat du MoDem aux élections sénatoriales de septembre 2008, il obtient 23,61 % des suffrages.

Il est candidat aux élections européennes de 2009 dans la région Ouest en deuxième position sur la liste du Mouvement Démocrate[2]. Le score de 8,48 % des suffrages réalisé par la liste ne lui permet d'avoir qu’une seule élue : Sylvie Goulard.

Le 29 juillet 2009, il devient membre du Bureau exécutif national du MoDem.

En 2010, il est tête de liste MoDem en vue des élections régionales en Bretagne. Sa liste ne recueille que 5,36 % des suffrages et ne peut donc participer au second tour sans fusionner ; il se retire de l’élection sans donner de consigne de vote[3].

A nouveau candidat aux élections municipales en 2014, il est réélu au second tour avec plus de 54% des voix alors qu'il est confronté à une triangulaire avec la gauche et le FN[4]. Cette victoire, consolidée par les résultats dans les autres communes de l'agglomération briochine, lui permet de prendre également la tête de Saint-Brieuc Agglomération [5].

Le 21 juillet 2014, il annonce sa candidature pour les élections sénatoriales du 28 septembre suivant[6].

Mandats[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bruno Joncour fidèle mais indépendant » dans le Télégramme.com 2 février 2010
  2. [1]
  3. Hervé Queillé, « Bruno Joncour. «Une cruelle déception» », Le Télégramme,‎ 15 mars 2010 (lire en ligne)
  4. Municipales à Saint-Brieuc. Bruno Joncour rempile pour un 3e mandat, Ouest-France, 30 mars 2014
  5. Bruno Joncour élu président de Saint-Brieuc Agglomération, Ouest-France, 24 avril 2014
  6. Sénatoriales. Bruno Joncour, maire de Saint-Brieuc, candidat, Ouest-France, 21 juillet 2014