Bruno Bini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bini.
Bruno Bini
Bruno Bini in 2011.JPG
Bruno Bini en 2011
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 1er octobre 1954 (60 ans)
Lieu Orléans
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1972-1973 France AS Aix
1973-1974 France AS Nancy-Lorraine
1974-1975 France Tours FC
1975-1976 France Arago Orléans
1976-1979 France FC Meung-sur-Loire
1979-1981 France FC Orléans
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1993-1997 France France fém. U16
1997-2004 France France fém. U19
2007-2013 France France féminine A
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Bruno Bini, né le 1er octobre 1954 à Orléans, est un footballeur français reconverti en entraineur. Il est le fils de Pierre Bini.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraineur[modifier | modifier le code]

Il prend en main l'équipe de France féminine le 16 février 2007, en remplacement d'Élisabeth Loisel[1] avec comme objectif la qualification à l'Euro 2009. En phase de qualifications, la France remporte tous ses matchs à l'exception de son opposition contre l'Islande en Islande mais valide sa qualification à l'issue de cette phase en tant que premier du groupe. À l'Euro 2009, la France bat l'Islande 3-1 avant d'être battue 1-5 par l'Allemagne, au dernier match du premier tour la France tient en échec la Norvège 1-1 et se qualifie pour la première fois de son histoire pour le second tour d'un tournoi international. La sélection affronte les Pays-Bas, mais à l'issue d'un match sans but (0-0), elle perd lors de la séance de tirs au but.

Il parvient à qualifier son équipe pour la Coupe du monde 2011, sans concéder un seul but lors de la phase de groupes des éliminatoires. Le parcours s'arrête en demi-finale associé qui permet à l'équipe de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2012[2].

Candidate à une médaille olympique, l'équipe de france échoue en demi-finale et termine 4ème du tournoi olympique. Suite à cet échec, des tensions apparaissent dans le groupe France et ses méthodes sont remises en questions par certaines cadres de l'équipe[3].

Néanmoins, il qualifie ensuite l'équipe de France pour l'Euro 2013, où la France partage avec la Suède, pays organisateur l'étiquette de favorites[4]. Le parcours s'arrête en quart de finale après une élimination contre le Danemark.

À la suite de cette élimination, il est démis de ses fonction de sélectionneur de l'équipe de France féminine le 30 juillet 2013, poste où il est remplacé par Philippe Bergeroo[5].

Palmarès entraîneur[modifier | modifier le code]

  • Champion d’Europe -19 ans féminine
    • Vainqueur en 2003

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Bini remplace Loisel sur www.lequipe.fr
  2. http://www.olweb.fr/fr/Accueil/100007/Article/56586/On-est-avec-vous
  3. Les méthodes du sélectionneur Bruno Bini divisent l’équipe de France féminine sur JDD.fr
  4. Bini : «On assume le rôle de favori sur lefigaro.fr
  5. « Bergeroo remplace Bini », sur lequipe.fr,‎ 30 juillet 2013 (consulté le 30 juillet 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :