Bruno Apitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bruno Apitz (à droite).

Bruno Apitz, né le 28 avril 1900 à Leipzig, mort le 7 avril 1979, est un écrivain d'Allemagne de l'Est, rendu mondialement célèbre par un roman Nackt unter Wölfen publié en 1958 en RDA, publié en France en 1961 sous le titre Nu parmi les loups.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, il rejoint le mouvement révolutionnaire. Il est arrêté pour la première fois à l'âge de 17 ans pour propagande contre la guerre. En 1927, il adhère au KPD. (Parti communiste d'Allemagne) et subit la répression nazie dès 1933. Il est emprisonné huit ans au camp de concentration de Buchenwald. Après 1945, il est rédacteur et dramaturge dans un organisme culturel de la RDA, puis écrivain indépendant à partir de 1955.

Nu parmi les loups[modifier | modifier le code]

Ce roman vaut à l'auteur le Prix national en 1958. Ce sont ses souvenirs de Buchenwald, que Bruno Apitz utilise pour raconter l'histoire d'un enfant de trois ans qui survit trois années durant, caché dans une valise, dans le monde concentrationnaire. Découvert par le comité clandestin de la Résistance internationale du Camp, l'enfant devient l'enjeu d'un débat : faut-il continuer de le cacher au risque de mettre en péril l'organisation ? Traduit en 15 langues, le roman est publié en France par la maison d'éditions dirigée par Louis Aragon, Les éditeurs français réunis. Sous la traduction de Yves-Pierre Loreilhe, il est réédité régulièrement par les EFR et il est préfacé à la fin des années 1960 par un ancien déporté du camp de Buchenwald, Georges Séguy.