Brude IV des Pictes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Brude mac Derile ou Brude mac Der Ilei était roi des Pictes de 697 à 706.

Origine[modifier | modifier le code]

Brude mac Derile ou Der-Ilei est désormais identifié comme le fils d'une princesse picte nommée Der-Ilei [1] et d'un scot du Cinél Comgaill; Dar Gart mac Finngaine tué en 686[2].

Règne[modifier | modifier le code]

Brude devient seul roi des pictes sans doute après avoir expulsé son prédécesseur Taran mac Entefidich en 697[3].La "Chronique Picte" lui accorde pourtant un règne d'une durée de 11 ans ce qui permet de penser qu'il fut en compétition avec Taran mac Entefidich pendant environ 2 ans.

Sous le règne de Brude mac Derile, Bède le Vénérable mentionne que « les Pictes tuèrent en 698 Bertred fils de Beornheth et duc des Northumbriens». Ce combat et la mort de « Brectrid fils de Bernith » est également relevé par les Annales d'Ulster et les Annales de Tigernach et la Chronique Anglo-Saxonne [4].

.Le roi Brude mac Deril est également connu pour avoir souscrit avec ses contemporains Eochaid Riananhail dit le « petit-fils » de Domhnall et Fiannamail ua Dúnchada du Dalriada, ainsi que la quasi-totalité des abbés et des princes irlandais lors de la convention de Berr en 697[5] le statut dénommé «  Cain Adamnain » ou «  Lex Innocentium » qui proclamé sous l’égide d’Adomnan abbé de Iona était destiné à protéger des violences de la guerre les femmes, les enfants et les gens d’église.

Selon la Vita de Servanus (i.e Serf) qui est présenté dans le « Book of de Leccan », le « Book de Ballymote » et celui d'Ui Maine comme le fils d'Obeth et d'une certaine Alma fille d'un roi anonyme des Pictes, Le roi Bridei tente de tuer le Saint qui le fait tomber malade puis le guérit. En témoignage de reconnaissance Bridei lui donne des terres à Culross dans le Fife pour édifier son monastère[6].

À sa mort en 706[7], Brude mac Derile ou Drr-Ilei eut comme successeur son frère Nechtan mac Der-Ilei.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon James E Fraser From Calédonia to Pictland. Scotland to 795 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2009) (ISBN 9780748612321), p. 229 note n° 4, « le fait que Der-Ilei était une femme a été établi par T.O Clancy Philosopher-King: Nechtan mac Der-Ilei 2004 Scottish Historical Review 83 p. 128-131 »
  2. Annales d'Ulster: AU 686.3
  3. Annales d'Ulster: AU 697.1
  4. Annales d'Ulster AU 698.2 & Chronique Anglo-Saxonne AD 699
  5. Annales d'Ulster: AU 697.3
  6. J.M.P. Calise Pictish Sourcebook Greenwood Press (Londres 2002) (ISBN 3-313-32295-3[à vérifier : ISBN invalide]) p. 185 & 252
  7. Annales d'Ulster AU 706.2

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]