Bruceomyces castoris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bruceomyces castoris est une espèce de champignons, la seule connue en 2013 du genre Bruceomyces, qui appartient à l'embranchement des Ascomycota. La relation de Bruceomyces à d'autres taxons au sein de l'ordre Lecanorales est inconnu, et il n'a été placé avec certitude dans aucune famille (incertae sedis).

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Bruceomyces est un taxon monotypique : il contient la seule espèce de Bruceomyces castoris[1]. De 2003 à 2012, le genre portait le nom de Brucea, suite au travail de Jouko Rikkinen[2]. Ce même scientifique et ses collègues découvrent en 2012 que Brucea est l'homonyme (en) d'une plante, nommée Brucea (en) également, et renomment le champignon Brucea en Bruceomyces[3]. Le nom générique a été choisi en l'honneur du Pr Bruce McCune, qui a étudié la flore et les lichens nord-américains ; le nom botanique fait référence au castor, qui joue un grand rôle dans les écosystèmes du Nord-Ouest Pacifique[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le champignon est formé d'une protubérance ronde, le capillitium, perché au sommet d'un stipe brunâtre, droite ou incurvée ; l'apothécie est longue de 0,8 mm à 3 mm[2]. Le capillitium mesure généralement entre 0,2 mm et 0,31 mm de diamètre, alors que le stipe présente une épaisseur de 85 µm à 135 µm[2]. Les asques ont une paroi épaisse et sont en forme de massue, pour des dimensions allant de 7 µm à 9 µm de largeur sur 15 µm à 20 µm de longueur, eux-mêmes posés au sommet de tiges de 20 µm à 25 µm de hauteur[2]. Les ascospores (en) sont marron pâle, ellipsoïdaux, et mesurent de 4,4 µm à 5,1 µm sur 7 µm à 8,3 µm[2]. Ils présentent des rides longitudinales qui peuvent être observés au microscope optique[2]. Les paraphyses mesurent de 2,5 µm à 3,5 µm et présentent de fins hyphes[2]. Bruceomyces castoris est un champignon calicioïde[note 1], ce qui signifie qu'il libère une masse poudreuse de spores, le mazaedium, présents sur l'apothécie[2].

Habitat et distribution[modifier | modifier le code]

Bruceomyces castoris a été découvert dans les dents de castors, suite à la mastication du bois par l'animal, et isolé au pied de sapin géant (Abies grandis), près d'un barrage de castors, dans le comté de Polk[2].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frank Bungartz, G. Hagedorn, « Calicioid », sur glossary.lias.net,‎ 7 décembre 2005 (consulté le 19 novembre 2013)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) PM Kirk, PF Cannon, DW Minter et JA Stalpers, Dictionary of the Fungi, vol. 10, Wallingford, CAB International,‎ 2008 (ISBN 978-0-85199-826-8), p. 104
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Jouko Rikkinen, « New resinicolous ascomycetes from beaver scars in western North America », sur sekj.org,‎ 17 décembre 2003 (consulté le 18 novembre 2013)
  3. (en) Jouko Rikkinen, H Tuovila et S Huhtinen, « Nomenclatural corrections in calicioid fungi », Karstenia, sur researchgate.net,‎ 2012 (consulté le 18 novembre 2013), p. 73-74