Bruce Schneier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bruce Schneier à CoPS2013 à l'École polytechnique fédérale de Lausanne.

Bruce Schneier, né le 15 janvier 1963 à New York, est un cryptologue, un spécialiste en sécurité informatique et un écrivain américain.

Il est l'auteur de plusieurs livres sur la cryptographie et il est le fondateur de la société Counterpane Internet Security.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à New York, Schneier vit actuellement à Minneapolis avec sa femme Karen Cooper. Bruce Schneier a obtenu un master en informatique à l'American University et un bachelor en physique décroché à l'Université de Rochester. Avant de créer la Counterpane, il a travaillé au Département de la Défense des États-Unis ainsi qu'aux Bell Labs. Suite au rachat de Counterpane par BT Group en octobre 2006[1] Schneier est devenu le responsable en chef de la sécurité des technologies pour BT. Counterpane est à présent une branche de BT Group dénommé BT Managed Security Solutions (en).

Son livre, Cryptographie appliquée remporte un franc succès. Il est également l'inventeur de plusieurs primitives cryptographiques :

Schneier dénonce dans ses livres la mauvaise utilisation du chiffrement dans les institutions et les entreprises. En particulier, il insiste sur les risques liés à des protocoles qui ne seraient pas suivis à la lettre (par exemple, clés envoyées en clair dans des courriels), de même que les défauts inhérents aux ordinateurs (plantage, bugs, complexité trop grande, etc.). Dans Cryptographie pratique, il tente de donner une voie à suivre pour établir des recommandations pour les utilisateurs et implémenter correctement les primitives cryptographiques.

Bruce Schneier est aussi l'auteur d'un blog sur la sécurité. Il apparaît souvent dans les journaux pour dénoncer les failles dans la sécurité, de la biométrie à la sécurité liée au terrorisme.

La surveillance comme business model de l'Internet[modifier | modifier le code]

Dans un article publié en 2014, il considère que la surveillance est devenue le « business model de l’Internet »[2]. Selon lui, on construit des systèmes qui rendent service aux gens, mais qui en contrepartie permettent de les espionner.

Influence dans la culture générale[modifier | modifier le code]

Le chiffrement Solitaire a été mentionné dans Cryptonomicon de Neal Stephenson sous le nom de Pontifex.
Blowfish est également mentionné dans la 4e saison de la série 24 heures chrono et malgré ce qui est dit dans la série, Blowfish n'est toujours pas cassé à ce jour.

A l'image des Chuck Norris Facts, on trouve aussi les Bruce Schneier Facts, des blagues qui sont l’objet d’un mème sur Internet. Cette reprise, de par les « faits » qu’elle énonce, reste essentiellement limitée aux milieux mathématiques et informatiques[3]

Vidéos[modifier | modifier le code]

  • (en) Bruce Schneier s'exprimant durant 1h05 (plus 25 min de questions/réponses) le 12 décembre 2013 à la Columbia Law School, où il était invité par Eben Moglen, suite à la révélation par Edward Snowden de PRISM (un programme de surveillance électronique de la NSA)[4] (sous-titres sur Amara[5]).
  • (en) Bruce Schneier répond à des questions diverses durant 45min à la conférence DEF_CON 20 en 2012[6].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « BT acquires Counterpane Internet Security »,‎ 2006-10-25
  2. (en) Surveillance is the Business Model of the Internet: Bruce Schneier, Fahmida Y. Rashid, Security Week, 9 avril 2014
  3. (en) Bruce Schneier Facts.
  4. Eben Moglen + Bruce Schneier (December 12, 2013) - archive.org
  5. Snowden, the NSA, and Free Software - Bruce Schneier + Eben Moglen - Amara
  6. [1] - youtube.com

Liens externes[modifier | modifier le code]