Bruce Cork

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bruce Cork (né en 1916 et mort le 7 octobre 1994[1]) est un physicien des hautes énergies américain qui a découvert l'antineutron alors qu'il travaillait au laboratoire national Lawrence-Berkeley.

Il est né à Peck (en) dans le Michigan aux États-Unis[1].

En 1956, il publie avec Glen R. Lambertson (de), Oreste Piccioni (en) et William A. Wenzel un article indiquant la découverte de l'antineutron dans des collisions d'antiprotons (Antineutrons Produced from Antiprotons in Charge-Exchange Collisions[article 1]).

De 1968 à 1974, il est professeur de physique à l'université du Michigan[2].

Il meurt le 7 octobre 1994 d'une longue maladie à l'âge de 78 ans[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Currents -- October 14, 1994
  2. Bruce B. Cork, um2017.org

Articles scientifiques[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bruce Cork, Glen R. Lambertson, Oreste Piccioni et William A. Wenzel, « Antineutrons Produced from Antiprotons in Charge-Exchange Collisions », Physical Review, vol. 104,‎ novembre 1956, p. 1193–1197 (lien DOI?)