Bruant auréole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Emberiza aureola

Le Bruant auréole (Emberiza aureola), est une espèce de passereaux de la famille des Emberizidae.

Historique et dénomination[modifier | modifier le code]

L'espèce Emberiza aureola a été décrite par le naturaliste allemand Peter Simon Pallas en 1773 [1].

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

  • Bruant auréole
  • Bruant des saules
  • Passerine auréole[2]

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Ce taxon admet les deux sous-espèces suivantes[3] :

  • Emberiza aureola aureola Pallas, 1773, la sous-espèce type, vit au nord-est de l'Europe ainsi que dans une grande partie de la Sibérie[4].
  • Emberiza aureola ornata Shulpin, 1928, habite du sud-est de la Sibérie jusqu'à la Mandchourie, sur l'île de Sakhaline, au Japon et dans la péninsule du Kamtchatka[4].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un petit oiseau long de 14 à 15 cm, pour une envergure comprise entre 22 et 24 cm et un poids de 25 grammes[4].

Le mâle a les parties inférieures jaune lumineux avec les flancs striés de noir, les parties supérieures brunes, la face noire ainsi que la barre sur sa gorge, et une mandibule inférieure rose.
La femelle a un dos gris-brun moins strié, et des parties inférieures d'un jaune plus pâle que le mâle. Elle a une face blanchâtre avec une couronne, l'œil et des barres sur les joues sombres.
Le juvénile est semblable à la femelle, mais la couleur de fond des parties inférieures et du visage est de couleur chamois.

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Cet oiseau se nourrit de graines, et d'insectes en été[4] ainsi que pour l'alimentation des jeunes.

Chant[modifier | modifier le code]

L'appel est un zic distinctif et le chant un tru-tru, tri-tri clair.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La nidification a lieu au début de l'été, avec de petites variations selon les régions[4]. La femelle pond de 4 à 6 œufs gris-vert tachés d'olive ou de gris-violacé, dans un nid construit à même le sol, au mieux dans une touffe d'herbe ou entre des racines d'arbre[4]. Les oisillons sortent de l'œuf au bout de 13 à 14 jours[4].

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Distribution géographique[modifier | modifier le code]

Il vit au nord-est de l'Europe et dans le nord de l'Asie. C'est une espèce migratrice, hivernant en Asie du Sud-Est, en Inde, et dans le sud de la Chine[5]. Il est rare en Europe occidentale[6], mais des vagabonds sont régulièrement observés.

Habitat[modifier | modifier le code]

Le Bruant auréole habite les terrains ouverts et broussailleux, souvent près de l'eau, et est très commun en Sibérie[4].

Menaces et conservation[modifier | modifier le code]

Cette espèce était autrefois classée par l'UICN en NT (quasi-menacé)[7], mais de nouvelles recherches ont révélé que l'espèce pouvait être plus rare que l'on croyait. En conséquence, son statut a été mis à jour en 2008 au rang VU (vulnérable)[8].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pallas 1773 Reise durch verschiedene Provinzen des Russischen Reichs 2 p.711
  2. (fr) « Liste des espèces de la sous-famille des Emberizinae, avec noms scientifiques, normalisés et vernaculaires »
  3. Référence Catalogue of Life : Emberiza aureola Pallas, 1773 (en)
  4. a, b, c, d, e, f, g et h Référence Oiseaux.net : Emberiza aureola (+ répartition) (fr)
  5. (en) Yellow-breasted Bunting, sur BirdLife International, avec carte de répartition et de migration
  6. (fr) « Bruant auréole : Distribution », sur Oiseaux.net
  7. BirdLife International (2004)
  8. BirdLife International (2008)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]